Accueil

Le soin de le cacher découvre ce qu'il cache,

Et son silence dit tout ce qu'il craint qu'on sache.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Avignon off 2018
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2017, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Avignon off 2018
"Master Class Nijinski", de Faizal Zeghoudi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
22-07-2018

"Master Class Nijinski", de Faizal Zeghoudidu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 16h45 au Collège de la Salle
Durée : 1 h 10

Pièce chorégraphique pour quatre danseurs et... un comédien (Bernard PISANI), ex-danseur figurant Nijinski !

Un bref prologue parlé introduisant la master class - l'amour et le métier, une courte chorégraphie pour les quatre danseurs sur une musique d'Alva Noto, à nouveau la master class introduisant un solo (Nadya LARINA) sur un Lied de Schubert, re-master class et un autre solo sur le Prélude à l'après-midi d'un faune de Debussy, suite de la master class et les quatre danseurs sur Le sacre du printemps de Stravinsky, épilogue : la messe est dite...

... on en sait un peu plus sur Nijinski, mais à l'instar du décor... il restera des zones d'ombres !

Et c'est tant mieux pour garder un peu de mystère et de la place au rêve...

 
"Mort (d')Agrippine (La)", d'Hercule Savinien de Cyrano de Bergerac Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
22-07-2018

"Mort (d')Agrippine (La)", d'Hercule Savinien de Cyrano de Bergeracdu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 12h05 au Chêne Noir
Durée : 1 h 40

Bienvenue dans la foire aux mensonges !

Car les personnages de cette peu connue mais goûteuse tragédie se mentent les uns aux autres, tant quant à leurs sentiments qu'à leurs motivations1...

... bien qu'ayant en définitive le même but : assassiner ou faire assassiner l'empereur romain Tibère (joué par Sterenn GUIRRIEC - on précise parce qu'il semble bien qu'il s'agisse d'une comédienne2ami.es gendré.es, si vous nous écoutez...) !

Lire la suite...
 
"Vive la vie", par la Cie Interface Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
22-07-2018

"Vive la vie", par la Cie Interfacedu 6 au 28 juillet 2018 (relâche les mardis) à 10h45 au Balcon
Durée : 0 h 58

De l'impact du progrès sur la cellule familiale tout le long du XXè siècle, du milieu paysan découvrant l'eau courante et l'électricité, à l'industrie (les barrages) et au milieu ouvrier (le "bolchévisme"), puis au retour aux sources !

On retrouvera avec bonheur dans cette dernière création de la Cie Interface tout son environnement musical, puissant et sacré, sa chorégraphie "dervichienne" et son sens de l'esthétisme (lumières, costumes et effets spéciaux)...

... et l'on goûtera, en bonus, un numéro d'homme aux échasses (à ressorts) impressionnant !

 
"Badbug", de Vladimir Maïakovski Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
21-07-2018

"Badbug", de Vladimir Maïakovskidu 6 au 22 juillet 2018 (relâche les 9, 12, 19) à 19h05 à la Manufacture Patinoire
Durée : 2 h

Nous sommes une dizaine d'années après la Révolution d'Octobre, et si l'on discute beaucoup, on croit encore à l'avènement d'une société plus juste, Prissypkine peut encore épouser une bourgeoise aux gros seins sans demander l'approbation du Parti, et espérer être heureux...

Cent ans plus tard, des scientifiques dans une société scientiste et aseptisée mettent à jour le corps de Prissypkine emprisonné dans un bloc de glace - ainsi qu'une punaise accrochée à sa tête - et décident de le réanimer : patatras !

Car le marié, unique rescapé de la noce qu'un incendie avait ravagé va de même entraîner - à moins que ce ne soit la punaise - l'effondrement de la société futuriste, par son pourrissement : l'atteinte du bonheur n'entraîne-t-elle pas le désir d'en finir ?

Une réflexion (et bien d'autres) posée par cette adaptation vivante, exacerbée et très "rock" du MENG Theatre Studio de la pièce de Maïakovski...

 
"Europe Connexion", d'Alexandra Badea Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
21-07-2018

"Europe Connexion", d'Alexandra Badeadu 6 au 27 juillet 2018 (relâche les dimanches) à 19h05 à l'Artéphile
Durée : 1 h 10

Tout ce que vous n'auriez pas forcément voulu savoir - mais que vous deviez savoir - sur les arcanes du lobbying au Parlement européen, ou : d'assistant parlementaire à lobbyiste, la vie rêvée des énarques !

C'est mieux que de faire pompier, non ?

À travers un exemple concret - amender une loi sur l'étiquetage alimentaire - comment arriver à vider le texte de loi de son contenu, de tout ce qui "obligerait" les multinationales de l'agroalimentaire...

... et, en continuant sur la lancée, des propositions pour contrôler le marché des graines, qui font froid dans le dos !

À consommer sans modération, le burn-out étant là pour ça...

 
"Chacun sa famille !", de Pascal Mathieu, Romain Didier, Enzo Enzo, Laurent Viel Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
21-07-2018

"Chacun sa famille !", de Pascal Mathieu, Romain Didier, Enzo Enzo, Laurent Vieldu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les mardis) à 15h50 au Cabestan
Durée : 1 h 05

Probablement avaient-il un compte à régler avec leur famille tous les deux, pour en faire un spectacle totalement inspiré et dédié... aux familles (je vous hais, etc.) !

Avec la complicité du guitariste Thierry GARCIA, ENZO ENZO (en grande sœur qui aurait préféré une petite sœur) et Laurent VIEL (en "petit" frère) vont nous interpréter une dizaine de chansons drôles, tendres et caustiques de la... conception au "nous ne vieillirons pas ensemble" - quoique...

Saluons à la mise en scène Gérard MOREL (celui qu'on accompagne !) et signalons à la sortie la disponibilité d'un petit livret reprenant les textes des chansons (écrites par Pascal MATHIEU et composées par Romain DIDIER) afin de revenir sur les... vacheries (mais pas que) que ce duo bienvenu se jette - non sans clin d'œil, mais c'est ça la famille - à la face !

 
"Bizarres", de Natasza Soltanowicz Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
21-07-2018

"Bizarres", de Natasza Soltanowiczdu 6 au 20 juillet 2018 (relâche les 7, 8, 14, 15) à 14h au Campus International
Durée : 1 h 10

Une jeune fille, tout de blanc vêtue, git au devant de la scène... Peu à peu, huit femmes vêtues de noir (la mère, la famille, les proches) vont l'entourer, parler d'elle au passé, l'habiller - elle viendrait de mourir ?

Elle ne comprend pas au début, puis se révolte, s'oppose à ces Parques qui elles aussi trouvent qu'elle n'est pas totalement morte et donc n'en veulent pas... encore !

Un  rite funéraire qui donne une belle part à la danse et au chant polyphonique que l'on doit au Teatr Uklad Formalny de Pologne (la pièce est surtitrée en français).

 
"Cabaret du poilu (Le)", de Chansons en Barre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
21-07-2018

"Cabaret du poilu (Le)", de Chansons en Barredu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 12h05 au Cabestan
Durée : 1 h 25

Heureusement plus festif que la réalité des tranchées de 1914-18, ce Cabaret du Poilu fait appel, outre à des chansons de la Belle époque, à des chansons plus récentes parlant de cette époque, de la guerre (on pense bien sûr à Louise du regretté Gérard Berliner, mais aussi Les enfants de la guerre de Charles Aznavour)...

... et à des textes et des lettres de poilus mis en musique, à l'origine sur des marches militaires - on faisait avec ce qu'on avait sous la main, l'important était, pour un instant, un instant seulement, d'échapper à l'horreur !

C'est très bien fichu, interprété et agencé, sans temps mort (!) par trois comédiennes et trois comédiens formidables, tous chantant, s'accompagnant au piano, au violon, à la guitare et à la contrebasse...

Un CD des chansons du spectacle est disponible à la sortie (pour la modique somme de 15 €) que l'on ne peut que vous conseiller pour revivre les images de ce Cabaret du Poilu trop vite évaporé dans les méandres de l'Histoire !

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 8 sur 153
 
Image du moment
eee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé