Accueil

Ma mort était ma gloire, et le destin m'en prive.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Critiques du off 2017
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2016, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Actu : Avignon off 2017
"Une cosmonaute est un souci dans notre galaxie", de Sarah Carré Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
01-08-2017
"Une cosmonaute est un souci dans notre galaxie", de Sarah CarréDu 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 10, 17, 24) à 11h à la Bourse du travail CGT

Durée : 1h05

Un bon exemple, ludique et éducatif, pour illustrer le sexisme ordinaire envers les petits garçons et les petites filles, trop bien implanté dans notre inconscient !

Ainsi, pourquoi sourirait-on d'une petite fille qui voudrait plus tard être pompier(e), ou dissuaderait-on celle qui a décidé - sans pour autant être un "garçon manqué" - de "faire" astronaute ? (Enfin, cosmonaute - il y avait à l'époque moins de machisme à l'Est)...

Axelle (Marie FILIPPI), ayant donc trouvé son modèle à l'Est (Valentina Terechkova, première femme dans l'espace) va donc entreprendre la construction de sa fusée, tandis que son frère jumeau (Henri BOTTE) qui, lui, avait plutôt des envies de... petit rat, veillera à l'égalité des chances !

Et s'il vous reste quelque préjugé sexiste, voici de quoi le remettre aux oubliettes : Lexie T, championne de France de beatbox 2014 et 2015 qui assure ici la musique et le bruitage en live de ce voyage vers les étoiles...

 
"Divine décadence", de Ferré, Kane, Rimbaud, Baudelaire, Brecht... Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
01-08-2017
"Divine décadence", de Ferré, Kane, Rimbaud, Baudelaire, Brecht...Du 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 13, 19, 25) à 23h30 à l'Archipel

Durée : 1h10

Sur scène, ils sont deux. Un contrebassiste (Jean-Christophe BOURNINE, aka MERAKHAAZAN), dont l'archet et les... "boucles" vont nous envelopper dans une gangue musicale envoûtante, quasi-hypnotique par instant...

... à l'image du corps de la comédienne (Émilie JOBIN), amatrice des cordes... japonaises !

Et déclamera et chantera des textes de Ferré, Rimbaud, Kane, Baudelaire, Brecht...

... qui savaient à l'occasion évoquer la part obscure de l'homme !

Au fond du plateau, comme un portemanteau, où les divers accessoires seront utilisés au cours de se spectacle qui ne manque pas de chien...

... ni de cœur !

Un spectacle divin de la Compagnie S.H.A., pouvant se représenter dans différents lieux alternatifs...

... à défaut des théâtres "classiques" !

 
"Sade X", d'après Sade Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
01-08-2017
"Sade X", d'après SadeDu 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 10, 17, 24) à 22h aux Corps Saints

Durée : 1h10

Tout ce que vous avez à savoir sur Sade, sa philosophie de la liberté, à l'orée de la Révolution Française !

Retenez, retenez...

Certes, quitter un pouvoir politique absolu pour une utopie absolue, ça ne s'est pas fait - ne pouvait se faire...

... peut-être parce que la liberté (sexuelle) absolue de Sade ne s'embarrasse pas de l'Autre, de celle des autres, considérés comme purs (!) accessoires, objets pour son propre plaisir !

Mais il n'est pas certain que la fabrique du consentement inventée plus tard apporte une solution...

Un spectacle pas comme les autres de la Compagnie Voraces, porté par Céline COHEN, au faîte de ses formes !

 
"Diable en partage (Le)", de Fabrice Melquiot Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
01-08-2017
"Diable en partage (Le)", de Fabrice MelquiotDu 7 au 30 juillet 2017 à 17h25 au Grand Pavois

Durée : 1h30

Ceci est mon corps, avait dit l'un...

Ceux-ci - vos voisins - (ne) sont (même pas) des corps, dit l'autre, partagez-les vous !

Au sens propre - si l'on peut dire...

Car la guerre dans l'ex-Yougoslavie est tout sauf propre, et ses horreurs contribuèrent à créer tant de monstres que certains, horrifiés tels des fils de Poséidon, s'exilèrent dans des pays qui hélas n'avaient que faire d'eux et de leur parcours...

... tandis que ceux qui restèrent, tentèrent de survivre, en tant que victimes ou bourreaux !

Une pièce de Fabrice Melquiot à découvrir, oscillant entre rêve et réalité, mise en scène par Baptiste VAREILLE et brillamment interprétée par la Compagnie du Cerf-Volant.

 
"Annonce faite à Marie (L')", de Paul Claudel Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
01-08-2017
"Annonce faite à Marie (L')", de Paul ClaudelDu 7 au 29 juillet 2017 (jours impairs) à 14h30 au Tremplin

Durée : 2h

Le père, Anne Vercors, répondant à l'appel de Jérusalem, abandonne famille et terre qu'il confie à Jacques Hury, fiancé de Violaine, sa fille aînée. Mais celle-ci ayant contracté le haut mal en offrant un baiser d'adieu à Pierre de Craon, bâtisseur de cathédrales (Jamais on n'a approché aussi près les étoiles... - air connu), son fiancé la renie après lui avoir promis de l'aimer toujours... les hommes !

Sept ans plus tard, Mara, la sœur de Violaine qui a épousé Jacques et a eu de lui une petite fille cherche celle qu'elle a trahie pour lui demander l'impossible, ce soir de Noël... où le père prodigue revient à la maison !

Vous l'aurez compris, les personnages de L'annonce faite à Marie sont des êtres entiers, décidés à accomplir leur destin, et assumer leurs actes, jusqu'au bout, le plus emblématique étant peut-être Mara, qui dit toujours la vérité, et dont l'amour pour sa fille... lui fera dépasser la haine pour sa sœur !

Bref, pour réussir une telle pièce, il faut bien sûr des comédiens de la trempe de ces héros claudeliens...  ce qui est le cas !

 
"Cahier d'Elikia (Le)", de Suzanne Lebeau Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
31-07-2017
"Cahier d'Elikia (Le)", de Suzanne LebeauDu 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 12, 19, 26) à 12h15 aux Lucioles

Durée : 1h15

Sentir une larme couler en regardant les yeux si expressifs d'une marionnette, ce n'est pas banal mais c'est surtout que le récit et l'interprétation sont arrivés à nous faire partager la vie de cette petite fille qui, par la grâce d'un petit frère retrouvé, eut le courage de dire non... à Rambo et aux kalashnikov !

Inspiré du Bruit des os qui craquent de Suzanne Lebeau, réalisé à partir de témoignages d'enfants soldats, Le cahier d'Elikia, mis en scène par Alberto GARCIA SANCHEZ, évite le double écueil du pathos et de l'édifiant, en mêlant comédiens et marionnettes, associés à une gestion des lumières et à une bande-son ad hoc...

Tout public... et incite furieusement à ne plus jamais rallumer son portable et autre tablette à écran tactile !

 
"Blues de la tortue (Le)", de Jean Naguel Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
31-07-2017
"Blues de la tortue (Le)", de Jean NaguelDu 7 au 29 juillet 2017 (relâche les 9, 16, 23) à 10h à l'Espace Saint Martial

Durée : 1h10

L'une (Safi MARTIN YÉ) vient de tomber amoureuse d'un bel Africain... au chômage et va l'épouser. L'autre (Giliane BUSSY) est féministe, bientôt diplômée et vit avec un "manuel" qui l'aura soutenue -"sponsorisée" - pendant ses études...

Elles se sont rencontrées au Lavomatic' de Lucia, la Sicilienne exilée (Nathalie PFEIFFER), où elles se sont d'abord "opposées" avant de devenir amies. À l'approche de Noël, l'une va vendre sa voiture pour que son compagnon en ait une à lui, l'autre se mettra au catch... histoire de se blesser !

Mais toutes deux feront grossir des statistiques qui, encore de nos jours, sont inacceptables...

 
"Anaïs, A Dance Opera", de Janet Roston et Cindy Shapiro Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
31-07-2017

"Anaïs, A Dance Opera", de Janet Roston et Cindy ShapiroCollège de la Salle à 16h45

Anais, un opéra danse d'une superbe beauté.

Le mariage réussi d' une troupe très jeune.

Pour clore ce festival j'ai choisi de voir « Anaïs » joué par une troupe de San Francisco, de quoi nous redonner des forces. C'est l'histoire d'Anaïs Nin, de sa naissance à sa mort racontée sur un écran géant occupant tout le fond de scène, chanté par une séduisante chanteuse et interprété par six danseurs d'exception. Cette création de Cindy Shapiro, Janet Roston et Joe Larue entrecroise les journaux intimes avec sa vie. Si elle a été jugée un peu sulfureuse pour son époque, dans les années trente, à présent, on rend hommage à son esprit d'avant-garde.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 8 sur 230