A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Critiques du off 2017
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2016, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"Poésie Performances", de et avec Florentine Rey Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
19-07-2016
"Poésie Performances", de et avec Florentine Reydu 16 au 20 juillet 2016 à 10h à la Péniche Fargo

Durée : 0 h 50

On peut certes lire un recueil de poésie, mais les vers sont avant tout faits pour être dits, que les mots résonnent à l'oreille - et, plaisir égoïste du locuteur, pour être mastiqués !

C'est donc à une présentation/performance d'une quinzaine de ses poèmes que Florentine REY nous convie, alliant la parole aux gestes, les mots à leur objet ou accessoire, voire au mime...

Il y a, en vrac : des moutons accueillants que l'on ne compte pas, des coquilles d'escargots pas que dans les oreilles, des écouteurs-stéthoscope, des pieds qui collent, des feuilles de papier (avec des mots) que l'on froisse ou que l'on fait défiler, un magnifique bouquet rose de gants de vaisselle, des biscottes à creuser, des nœuds à nouer et à dénouer, un collier de... - non, il n'y en a pas - et quelques conseils pour vous, mesdames !

Qui a dit que la poésie devait être absconse ?

 
"PENSEE (LA)", d’après la nouvelle de Leonid Andreïev Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
19-07-2016

"PENSEE (LA)", d’après la nouvelle de Leonid AndreïevLe Nouveau Ring du 7 au 30 juillet 2016

Conception et jeu : Olivier Werner

L’acteur est sur scène. Il fait les cent pas sur une surface métallique. Il s’interroge. Est-il fou ? Est-il lucide ? Sa pensée est juste, précise mais elle plane au-dessus d’un abîme. Cette pièce est un récit. Le récit détaillé qui s’adresse aux experts, aux juges et aux spectateurs. La question posée est vertigineuse. Le comédien nous raconte avec une précision clinique l’état de sa pensée et de son raisonnement quant-il prémédite et exécute son crime. Une pensée qui se veut honnête jusqu’à se demander si l’on peut simuler la folie sans perdre pied.  

Le comédien fait les cent pas. Il est comme un lion en cage. Il fouille l’espace pour y trouver quelque chose qu’il a perdu. Son jeu est crédible, sincère, solitaire. Il joue le désespoir d’un homme qui questionne tout en méprisant les réponses qui peuvent être données. Il sait mieux que quiconque qu’il ne pourra jamais savoir. Pourtant il ne renonce pas. La pensée veut comprendre et elle plonge en apnée dans l’abîme.

 
"MU-Saisons 1 & 2", de et avec Marinette Dozeville Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
19-07-2016

"MU-Saisons 1 & 2", de et avec Marinette DozevilleCaserne de Pompiers : du 9 au 26 juillet 2016 relâches les 14 et 21 juillet

Chorégraphie et interprétation : Marinette Dozeville

Le travail de Marinette Dozeville explore différents univers en collaborant avec David Girondin Moab (MU # 1)  ou avec Do Brunet (MU # 2)

Deux saisons pour 2 naissances, d’abord  le corps de la femme qui s’habille de gestes. Dans MU # saison 1 la danseuse donne corps à la fourrure. Une ondulation comme un paysage au moment de sa formation, tour à tour colline,  irruption volcanique, promontoire. Un chant de femme inspire les formes qui naissent et disparaissent.

Ensuite,  MU comme mutation, peu à peu le mouvement sauvage s’harmonise. Le désordre du geste invente le corps du cygne quand les ailes se déploient. La bête devient belle. La brutalité précède la douceur. La beauté installe ses formes. La musique accompagne la nudité et agit comme une inspiration. La danse invente la forme humaine.

 
"Porteur de vie (Le)", de Lisa et Kevin Escudero Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
19-07-2016
"Porteur de vie (Le)", de Lisa et Kevin Escuderodu 7 au 30 juillet 2016 à 15h à la Porte Saint Michel

Durée : 1 h 10

Inspiré de la vie de leur grand-père Leny ESCUDERO, Lisa et Kevin retracent le parcours du petit garçon mi-juif mi-gitan qui dut fuir avec ses parents le franquisme (quoique les militaires s'accommodaient très bien des pauvres, tant qu'ils demeuraient analphabètes) et furent "accueillis" en France... dans un camp de concentration à Argelès, quand même !

Mais l'école de la République, laïque et pour tous permettra au petit réfugié de s'extraire de sa condition grâce à la langue française dont il devint un des plus talentueux orpailleurs, comme une dizaine de ses chansons vont nous le rappeler...

Avec Matthias LEFÈVRE, ils seront donc trois sur scène pour incarner tour à tour Leny (suivez le rouge), ainsi que ses parents, sa femme et... deux jeunes en route - en train - vers Avignon venus lui demander conseil !

Et Leny de leur dire de commencer par répondre à cette question : c'est quoi votre rêve ?

 
"Touh", de Loïc Bartolini, Jeanne Chartier Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
19-07-2016
"Touh", de Loïc Bartolini, Jeanne Chartierdu 7 au 31 juillet 2016 à 13h15 à la Luna

Durée : 1 h 10

Plus fort que Les aventuriers de l'arche perdue et La nuit au musée réunis !

Et en plus, s'inspire de faits réels...

Que demande le peuple ?

Plus d'effets spéciaux ? Plus de magie ? Plus de décors ? Plus de ralentis ? Plus d'aventure ? Plus d'action ? Plus de marionnettes et d'ombres chinoises ? Plus de bruitages ?

Ce sera difficile, puisque dans Touh, il y a vraiment tout ça, et plus...

Vous pourrez d'ailleurs en juger par vous-mêmes !

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 82 - 90 sur 145