Qui se vainc une fois peut se vaincre toujours...

(P. Corneille) 

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Brèves du off
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2016, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"Camille, Camille, Camille.", de Sophie Jabès Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
20-10-2014

"Camille, Camille, Camille.", de Sophie JabèsDu 1er octobre au 22 novembre 2014 au Théâtre du Lucernaire
Durée : 1 h 05

Adaptation et mise en scène : Marie MONTEGANI
Avec : Vanessa FONTE, Nathalie BOUTEFEU, Clémentine YELNIK et, à l'écran, Geneviève DANG

La vie et le destin de Camille Claudel ont inspiré tant d'artistes qu'on ne compte plus écrits, pièces et adaptations cinématographiques (comme le récent DUMONT avec Juliette BINOCHE) qui s'y réfèrent...

Ici, l'originalité du texte de Sophie JABÈS que Marie MONTEGANI a adapté et mis en scène n'est pas tant qu'il fait intervenir Camille Claudel à trois moments clés de sa vie - Camille internée (Clémentine YELNIK qui a récemment mis en scène L'inaccessible étoile avec Antonia BOSCO et Deux petites dames vers le nord), Camille "Statuaire" (Nathalie BOUTEFEU, vue récemment en Emily Dickinson dans ce même Lucernaire) et Camille jeune élève de Rodin (Vanessa FONTE) - mais qu'après une présentation de chaque Camille, les trois personnages vont se rencontrer, s'interpeller - voire se parler !

Ainsi la plus ancienne Camille de tenter de (se) sauver les Camille précédentes de leur destin commun, soit en fuyant Rodin avant que de tomber sous sa coupe, soit en réussissant à surmonter le fait d'avoir été abandonnée...

Un (triple) cri auquel on ne saurait rester indifférent, même si - du moins lors de la représentation à laquelle nous avons assisté - la gente masculine était très peu présente : voyons, Messieurs, vous avez-là trois comédiennes (plus une, avec la vidéo) qui incarnent l'amour, la passion et la folie et vous raterez cela ?

Du Ma au Sa à 18h30, relâche les mardis 21 et 28 octobre à 15h au Théâtre du Lucernaire
53 rue Notre-Dame des Champs 75006 Paris
Réservations : 01 45 44 57 34
M° Vavin (Ligne 4) ou Notre-Dame des Champs (Ligne 12)

 
"Quart d'heure de trop (Le)", de et avec Olivia Musitelli et Coline Galeazi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
14-10-2014
"Quart d'heure de trop (Le)", de et avec Olivia Musitelli et Coline GaleaziLes 10 et 11 octobre 2014 à 20h30 aux Carmes

Une création originale décapante d'Olivia Musitelli et  Coline Galeazi

Deux clowns, deux femmes, deux individus en fait comme vous et moi , comme tant d'autres en quête de leur existence, en recherche d'eux même dans les circonstances difficiles de la poursuite de l'emploi, de cette situation qui vous fait chavirer du néant à la lumière...enfin presque.

Elles sont sur scène masquées derrière leur nez rouge qui les classe ipso facto dans le rang des comiques, des ridicules, des autres...

Le propos est simple et bien d'actualité : comment accéder au métier de ses rêves.

Lire la suite...