Qui chérit son erreur ne la veut pas connaître.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Brèves du off
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2016, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
« La passe interdite » le dernier spectacle de Yanowsky Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
26-11-2014

« La passe interdite » le dernier spectacle de Yanowsky« La passe interdite » le dernier spectacle de Yanowsky

Embarquement immédiat pour l'Amérique Latine et sa légendaire nostalgie.

Yanowski, un chanteur, auteur compositeur interprète, comme il en existe peu, une remarquable présence, un charisme étonnant, bien loin devant les freluquets qui occupent les chaines de télévision avec leurs paroles inexistantes et leurs musiques insipides..

Il a une voix, une gestuelle  très précise, pleine de souplesse, des textes magnifiques. Et des musiques à se faire damner

C'est vrai, quand on l'entend et qu'on le voit, il nous rappelle Brel autant dans le timbre de la voix que dans la présence en scène. Un grand monsieur pas seulement pas la taille mais par le talent.

Voyage des troquets enfumés d'Argentine aux cabarets slaves, histoire d'un homme confronté à son image dans le miroir, d'un couple et de sa poupée mécanique, d'une auberge slave, d'un violoniste habité par le démon et enfin de ce fameux pas de danse interdit aux profanes.

Des chansons qui nous parlent d'amour, de folie et d'amitié. Des chansons qui nous entrainent dans la féerie des voyages. On est emporté par la fougue des musique de l' Europe de l'Est sous les notes d'un violon Tzigane.

Les arrangements de Gustavo Beytelmann, musicien Argentin établissent des passerelles entre musique savante et musique populaire, il apporte des sonorités qui nous transportent.

Lire la suite...
 
"D'une guerre l'autre", paroles de Français dans la tourmente Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
13-11-2014

"D'une guerre l'autre", paroles de Français dans la tourmenteDu 12 octobre au 23 novembre 2014 au Théâtre de Ménilmontant
Durée : 1 h 20

Mise en scène : Philippe PENGUY
Avec : Philippe PENGUY, Agnès VALENTIN, Jean-Michel DELIERS, Denis ZAIDMAN

À partir d'écrits de témoins de leur époque, célèbres mais aussi anonymes, tous également pris dans la tourmente D'une guerre l'autre, la Compagnie Cyclone réussit la gageure d'intéresser, d'émouvoir et d'assurer le devoir de mémoire d'un "plus jamais ça"...

... qui aura pourtant remis le couvert au moins une fois au cours du XXè siècle !

D'août 1914 à la Libération de 1945, les textes et les chansons choisis rendent compte des années de guerre, guerre qui - quoi qu'on dise - n'a pas le pouvoir de rendre meilleurs ceux qui étaient bons...

... mais seulement celui de rendre encore plus mauvais ceux qui l'étaient déjà !

Ce que Karl Kraus, l'auteur des Derniers Jours de l'humanité avait, dès 1915, si bien vu...

Mais, pour l'heure, essayons de rester bons et, répondant à l'invitation des quatre comédiens, chanteurs et musiciens de la Cie Cyclone, reprenons donc tous ensemble Le chant des partisans !

Je, Ve, Sa 19h, Di 18h au Théâtre de Ménilmontant
15 rue du Retrait - 75020 Paris
Réservations : 01 46 36 98 60
M° Gambetta (Lignes 3 & 3bis)
www.menilmontant.info