Le temps est un grand maître, il règle bien des choses.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Critiques du off 2017
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2016, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"Nina de los Cupones (La)" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
19-03-2015

"Nina de los Cupones (La)"Du flamenco  sur un plateau : la Nina de los Cupones au Théâtre du Balcon

Dans « Vibracion » un moment inoubliable .

Le festival andalou a démarré dans la majesté, une entrée en matière fort bien choisie. Dans la belle salle du Théâtre du Balcon, se sont réunis autour de Maria Angeles Narvaez, la Nina de los Cupones, cette danseuse de flamenco qui arrive, choses inouïe, à danser comme une reine malgré sa surdité. Quelle grâce, quelle intensité dans la danse !!! On est conquis. Elle mêle dans ses mouvements la langue des signes augmentant la force de sa gestuelle. On est stupéfaits, comment arriver à danser le flamenco dans cette situation, dans ce monde du silence. C'est étonnant, hors du commun, hors du sens.

Avec ses grands yeux émerveillés elle nous touche d'entrée, puis vient sa danse, ses palomitas silencieuses, son taconeo ardent... On la sent investie, elle ne vient pas faire du flamenco, elle danse le flamenco avec précision, justesse.

Un spectacle unique fort bien servi en outre par une équipe de talent.

A la guitare Manuel Gomez nous a régalé par quelques morceaux choisis en solo et par sa participation remarquable. Il est dans la lignée du grand Paco de Lucia qui nous a quitté il y a peu de temps.  On a bien aimé aussi son pas de deux avec la Nina en clôture dans la pure tradition du flamenco.

Au chant deux belles voix, Justo Eleria et Luis de la Carrasaca ont donné de magnifiques moments.

Justo a une voix cassée comme il faut pour aller dans le tragique des mots du flamenco.

Luis est un magnifique chanteur, sobre, ne se mettant jamais en avant mais investi dans le chant de pure tradition.

A la danse une femme d’exception, elle aussi, Maria Perez qui a la danse flamenco chevillée au corps, elle entraine , suit la Nina dans ses figures avec passion.

Avec un plateau pareil on n'est pas étonné d'avoir vécu un moment d’exception, la salle était comble, les spectateurs ont chaleureusement applaudi, ravis de cette mémorable soirée et sont repartis la tête bourrée d'images et de sons...