Un bienfait perd sa grâce à le trop publier :

Qui veut qu'on s'en souvienne, il le doit oublier.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Brèves du off
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2016, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"ACCIDENT DE PERSONNE", de Marie Limet Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
04-10-2015
Cie : La peau de L’autre

Ecriture et mise en scène : Marie Limet

Avec : Fanny Brouyaux, Baptiste Moulart, Natacha Nicora

Ils sont trois qui partagent la scène. Leurs histoires vont s’entrecroiser sans vraiment se rencontrer. Ils ont en commun d’être en sursis, en souffrance comme on le dit d’un colis que personne ne réclame. La fascination du suicide et la dépression sont prétexte à un déchaînement créatif, et au déploiement d’une énergie vitale incroyable, dansée ou acrobatique. Devant nous va se dérouler un ballet étrange, à l’humour très noir, combien de fois l’être humain peut il tomber, puis se relever ? L’instinct de vie et l’instinct de mort s’affrontent. Le plaisir et la souffrance trouvent leur terrain de jeu dans ce théâtre qui pleure et qui ri.

Combien de fois l’être humain est-il capable de tomber et de se relever ? C’est à une véritable prouesse à laquelle nous assistons. Une passion du corps, qui tombe comme une pierre et toujours se relève.

Ce spectacle est osé, ambitieux quand il aborde le mal-être, les questions de la blessure et du handicap. La mise en scène est au service de cette audace, en juxtaposant les situations, en faisant bouger les lignes comme on dit. Les trois comédiens, sans se rencontrer, gravitent les uns autour des autres. Leur histoire est la même et l’issue, la seule possible, est la même : « Prendre garde et rester en vie ».   

Sortie de résidence

Théâtre Des Doms le 1er octobre 2015

Centre culturel Jacques Franck

CC Action-sus Nismes 13110 : 22, 23, 24 octobre 2015