Accueil arrow Critiques

Ma mort était ma gloire, et le destin m'en prive.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon (quand il n'est pas annulé !), notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici donc la moisson 2019, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Critiques (par ordre alphabétique des spectacles)
"1936 Histoire(s) des Congés Payés", de Caroline Weiss Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Marionnettes
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
14-07-2019

"1936 Histoire(s) des Congés Payés", de Caroline Weissdu 5 au 26 juillet 2019 (relâche les lundis) à 15h à la Bourse du travail CGT
Durée : 1 h 15

En ce temps de "détricotage" néolibéral des acquis sociaux du Conseil National de la Résistance, il est bon de se rappeler de la création des Congés  Payés par le gouvernement Léon Blum, porté au pouvoir par l'union de la gauche et que les grandes grèves qui suivirent... étaient destinées à aider le gouvernement à faire plier le patronat !

C'est à ce salutaire devoir de mémoire que s'est employé Caroline DIESBACH, alias le clown Vroum, grande manipulatrice de marionnettes (six) devant l'Éternel, et qui va nous raconter en musique, chansons et vidéo la fabuleuse histoire des premiers Congés  Payés...

Un spectacle absolument tout public, les débiles-débiles !

 
"À table (itinéraire de nos silences)", d'Alix Soulié Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
16-07-2019

"À table (itinéraire de nos silences)", d'Alix Souliédu 5 au 28 juillet 2019 (relâche les mardis) à 14h10 à l'Isle 80
Durée : 1 h 15

Une femme - parce qu'on n'est jamais aussi bien servi.e que par soi-même - va parcourir le monde (19 pays) en 2011 à la rencontre d'autres femmes, pour leur poser des questions afin de cerner leur quotidien et leur proposer des ateliers autour de leur corps.

Durant sept mois, Alix SOULIÉ, avec sa table sur le dos (une protection, comme la tortue ?) va rencontrer dans son voyage d'est en ouest plus de 400 femmes auxquelles elle soumettra un questionnaire de trente questions...

... non, vingt-neuf, la trentième lui aura été suggérée par une des femmes interrogées : Avez-vous pleuré en répondant à ce questionnaire ?

Elle nous restitue par la voix et le (dé)placement du corps autour de sa table les témoignages recueillis durant son périple, éprouvant par l'insoutenable silence quant aux réponses à la question n°18...

 
"À voix haute", de et avec Maïtagari Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Chanson française
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
13-07-2019

"À voix haute", de et avec Maïtagaridu 5 au 16 juillet 2019 à 20h30 aux Amants
Durée : 0 h 50

MAÏTAGARI, qui à un 'r' près signifie fée en basque nous propose en live ses compositions électro, accompagnée de Pierre PETITJEAN à la batterie et d'Emmanuel BÉRES aux claviers.

S'accompagnant de sa propre voix (puissante et lyrique) enregistrée en boucle au début de chaque chanson - on pense à Björk pour la technique mais elle a son propre style - elle nous offre un pot-pourri de ses thèmes d'inspiration : personnel, politique ou artistique - Qu'attendez-vous pour découper ?, inspiré d'un autoportrait de Michaux...

Un nouvel univers sonore à découvrir, vite, jusqu'au 16 juillet !

 
"Accusé.e", de Clémence BARON Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Aurélie COURTEILLE   
18-12-2020

"Accusé.e", de Clémence BARONAccusé.e

Didactique et sombre, cette pièce marquera les esprits par la profondeur de son sujet.

Toute action a une répercussion. Certes. Mais laquelle ?

Plongée dans la pénombre, tel l’éclairage donnée par De La Tour à La Madeleine, le spectateur vient à être témoin d’une affaire lugubre, mettant en avant la position délicate d’une femme abusée et violée, accusée d’être à l’origine de son propre viol.

L’atmosphère est pondéreuse. On vient ici à vivre la réalité d’une scène de jugement grave, mais dont les griefs semblent être comme anodins aux yeux de tous.

Mais pourquoi ? Pourquoi ce regard ? Pourquoi cette attitude ?

Lire la suite...
 
"Aime comme Marquise", de Philippe Froget Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
30-07-2019

"Aime comme Marquise", de Philippe Frogetdu 5 au 28 juillet 2019 (relâche le 15) à 10h à l'Espace Roseau Teinturiers
Durée : 1 h 35

Une belle idée, à travers l'évocation de la vie de Thérèse Du Parc, Marquise à la scène, que de revenir sur ceux qui, sous Louis XIV, ont fait le théâtre français...

Ainsi Molière, qui écrivit avec le vieux Corneille une pièce commune, Psyché... ce qui jeta le doute quant à la propriété de ses autres pièces !

Puis le jeune et brillant Racine, qui écrivit dans sa vingt-huitième année Andromaque pour Marquise, et surpassa trois ans plus tard Corneille et son Titus et Bérénice avec son Bérénice...

Mais sont aussi présents le fabuliste Jean de La Fontaine pour qui patience et longueur de temps font plus que force ni que rage - on a souvent besoin d'un plus petit que soi ! - et D'Artagnan, Capitaine des mousquetaires du Roi, sur fond de disgrâce de Fouquet dont le Château de Vaux-le-Vicomte faisait de l'ombre à Versailles !

Un texte goûteux, en alexandrins, qui commencera par l'interrogatoire en 1668, sur ordre du roi, de Marquise par le Lieutenant Général de la police...

 
"Andromaque", de Jean Racine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
22-07-2019

"Andromaque", de Jean Racinedu 5 au 28 juillet 2019 (relâche les mardis) à 15h à l'Arcas
Durée : 1 h 25

Le pitch : Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector... qui est mort !

On se doute que ces histoires d'amour finiront mal, le rythme accélérant jusqu'à l'acte final - où il sera plus rapide de compter les survivants que les morts...

La mise en scène, très moderne, permet de rendre accessible la pièce de jeunesse de Racine (il l'a écrite à 28 ans) à tous les publics, en particulier ceux à qui les mots "Comédie Française" feraient peur !

En effet, l'espace scénique est visualisé par un cercle - encordé comme un ring - à l'intérieur duquel jouent les comédiens, l'extérieur servant aux changements à vue - les serviteurs étant gratifiés d'un couvre-chef ; les entrées et sorties de scène se font en rentrant et sortant du cercle. Au fond, une toile représentant une mer tempétueuse figure les passions qui traversent les personnages, et la lumière (bleue, jaune, blanche, rouge...) le "climat" de l'action en cours...

Bref, rien que du concret, de l'immédiat, de l'énergie... et les vers de Racine !

 
"Antigone", d'après Sophocle Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Aurélie COURTEILLE   
26-10-2020

"Antigone", d'après SophoclePrésentée par Les Clandestins & La Poqueline

Durée : 1h15

Un classique à la représentation et à la mise en scène réussie.

Le décor sculptural et les expressions de ces personnages sont troublants.

L’énergie, l’émotion mais aussi la retenue de ces jeunes acteurs sauront captiver votre attention.

On retrouve le personnage de Créon, oncle d’Antigone, venant à prendre le pouvoir à Thèbes et décidant d’honorer Etéocle lors de funérailles grandioses alors même qu’il délaisse le cadavre de Polynice, frère d’Antigone, aux oiseaux carnassiers.

Lire la suite...
 
"Antioche", de Sarah Berthiaume Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Claude KRAIF   
12-07-2019

"Antioche", de Sarah Berthiaumedu 5 au 26 juillet 2019 (relâche les mercredis) à 16h10 au 11 . Gilgamesh Belleville

Mise en scène : Martin Faucher

Avec : Sharon Ibgui, Sarah Laurendeau, Mounia Zahzam

Durée : 1 h 20

Lire la suite...
 
"Bananas (and kings)", de Julie Timmerman Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par MD   
14-10-2020

"Bananas (and kings)", de Julie TimmermanCréation du 9 septembre au 1er novembre 2020

Théâtre La Reine Blanche (voir les jours sur le site du théâtre)

Texte et mise en scène : Julie TIMMERMAN

avec Anne Cressent, Mathieu Desfemmes, Jean-Baptiste Verquin et Julie Timmerman

Production de la Compagnie Idiomecanic Théâtre

Le spectacle Bananas (and Kings) retrace l'histoire très peu connue en France de la Chiquita Brands qui domine aujourd’hui le marché de la banane ; on connaît son sigle et son personnage vedette, Chiquita Banana. Mais sait-on ce qu’il y a derrière la marque ? L’Histoire de la Chiquita Brands en Amérique latine, d’abord nommée United Fruit Company, fondée en 1899, est l’histoire de l’asservissement des peuples autochtones, de l’évitement fiscal, de la corruption des puissants, du mépris de la démocratie allant jusqu'au coup d'État ; c’est aussi l’histoire de l’empoisonnement irréversible de la terre par les pesticides.

Lire la suite...
 
"Be my Marguerite ! (ou dans l'étrangeté de la solitude)" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
22-07-2019

"Be my Marguerite ! (ou dans l'étrangeté de la solitude)"du 5 au 28 juillet 2019 (relâche les 10, 11, 12, 13 et les mardis) à 22h20 au Transversal
Durée : 0 h 50

Ça commence par le monologue d'une femme qui pourrait bien être Marguerite Duras puisqu'elle emploie ses mots...

Mais bien que le corps reste unique, il s'avèrera que la voix est plurielle, puisque aux extraits d'interviews de l'auteure de L'amant se mêlent des propos plus actuels, issus de documentaires et de témoignages recueillis entre 2015 et 2019 !

Tandis qu'au fond de la scène, des bustes blancs suspendus évoquant des statues grecques habillés tour à tour par des projecteurs, des stroboscopes et des projections vidéos vont éclairer en contrejour la parole de M. (Madeleine BONGARD)...

... qui donne aussi dans la performance si l'on en juge par sa transe durant la danse finale !

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 10 sur 193
 
Image du moment
eee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé