Accueil arrow Brèves

Devine, si tu peux, et choisis, si tu l'oses.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Brèves
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2017, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Critiques du off (par ordre alphabétique des spectacles)
"Citrons Citrons Citrons Citrons Citrons", de Sam Steiner Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
27-07-2017
"Citrons Citrons Citrons Citrons Citrons", de Sam SteinerDu 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 12, 19, 26) à 15h15 à l'Espace Alya

Durée : 1h10

Et si un amendement "twitter" passait ? Non, ne riez pas, en ces temps ploutocratiques où l'on se voit imposer un produit marketing à la tête de l'État, quelque chose de similaire pourrait bien arriver : à défaut de celle de l'air, imaginez une privatisation de la parole, où tout mot au-delà de 140 par jour serait facturé...

Certes, vous me direz que cela réduirait le nombre de c...ies que l'on entend... mais limiter la quantité n'implique pas pour autant que la qualité soit au rendez-vous ! Et puis il n'y a qu'à regarder outre-Atlantique pour voir - ou plutôt entendre - que l'argent dispense de facto de surveiller ses propos...

Mais ce serait surtout dans l'intimité qu'une restriction du nombre de mots serait... perturbante, surtout si la limite des 140 mots s'applique indifféremment au travail comme à la maison !

Voyons donc comment Bernadette (Camille de PREISSAC), avocate (stagiaire) plutôt légaliste et Olivier (Sébastien CORONA, qui a adapté et signé la mise en scène de la pièce de Sam Steiner), musicien (à la maison) plutôt contestataire vivront l'application de cette loi dans leur couple...

 
"Clérambard", de Marcel Aymé Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
14-07-2017

"Clérambard", de Marcel AyméThéâtre Actuel, 80 Rue Guillaume Puy, à 19h (relâche le 23)

Une mise au pilori de la religion, de la noblesse et des parvenus

Du Marcel aimé haut en couleur

Une pièce avec neuf comédiens, c'est peu fréquent et même courageux. Le propos de Marcel Aymé est on ne peut plus irrévérencieux mais est d'une actualité brûlante.

Le comte de Clérembard croule sous les dettes, il oblige donc sa famille à manger du chat et tricoter des pulls... Un jour, alors qu'il vient de tuer le chien du curé il assiste à l'apparition de Saint François d'Assise qui lui donne un livre. Sa vie va prendre un autre sens, un sens diamétralement opposé.

Lire la suite...
 
"Clodette for Ever", de Helen Arden et Claude François Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
13-07-2017

"Clodette for Ever", de Helen Arden et Claude FrançoisThéâtre du Rempart à 19h15 (relâche les 17 et 24 juillet)

Pour les amoureux (et les autres) du chanteur disparu

Une évocation de Claude François dont on aurait pu penser : une de plus, que dire encore ?

Helen a pris un angle, un parti pris et déroule la vie de cet artiste en parallèle avec sa vie supposée ou réelle - à vous de voir.

C'est une danseuse qui connait fort bien les pas de son maître, on la sent collée à lui, épousant les moindres moments , les moindre actes. Sublimant son histoire, fidèle fan admirative de son héros.

Lire la suite...
 
"Clytemnestr@pocalypse", de David Turkel d'après Euripide Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
12-07-2017
"Clytemnestr@pocalypse", de David Turkel d'après Euripide

Chêne Noir à 12h45 (relâches les 10, 17 et 24)

Une Clytemnestre du 20è siècle au fin fond du Texas

Quelle transposition !!!!!!

Dans une caravane posée au milieu de nulle part dans l'ouest de la Virginie Clytemnestre vaque à ses occupations : faire le repas et préparer le bain de son mari Agamemnon qui rentre de guerre. Elle l'attend depuis longtemps avec une haine rivée au cœur car avant de partir il avait sacrifié leur fille, Iphigénie, sur l'autel d'Artémis pour obtenir des vents favorables vers Troie. Depuis, elle n'a qu'une idée, une obsession, se venger, le tuer.

Lire la suite...
 
"Coeur sacré", de Christelle Saez Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
14-07-2017
"Coeur sacré", de Christelle SaezDu 6 au 30 juillet 2017 (relâche les 12, 19, 26) à 14h25 aux 2 galeries

Durée : 1h05

Dans un premier monologue une mère (Tatania SPIVAKOVA) s'adresse violemment à sa fille, qui semble avoir viré intégriste... et pas (que) pour emm... ses parents !

D'où une violente tirade islamophobe, s'adressant aux "signes extérieurs d'intégrisme", certes expliquée par la peur panique de perdre sa fille et les récents attentats islamiques de Charlie, du Bataclan et de Nice...

Outre le faible espoir qu'il ne s'agisse que d'une manière adolescente de protester, la mère conseille à sa fille une intégration "autruchement" correcte : ne pas faire de vague, garder le profil bas, rester du "bon côté" de la barrière !

Puis, un deuxième monologue, in situ celui-là, en constatant le regard qu'une société musulmane (Le Caire, Egypte) porte sur la femme finit d'enfoncer le clou : décidément, l'Orient, fût-il moyen, ne peut que désorienter un(e) occidental(e) et ses valeurs de liberté et d'individualité...

... même s'il/elle se souvient des "excès" passés de l'Occident, de la Réforme (on pourrait aussi rappeler les croisades) aux Révolutions françaises (1789-93, 1830, 1848, 1871 et... 1968) !

Il est urgent maintenant que s'exprime la majorité musulmane silencieuse qui est intégrée et n'entend rien aux extrémismes islamiques...

... dont la plupart des victimes, soit-dit en passant, sont des musulmans !

 
"Combat", de et avec Aurore Gruel et Lucile Guin Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Danse
Écrit par Claude KRAIF   
14-07-2017

ImageCaserne des pompiers du 7 au 23 juillet 2017 (relâche les 10 et 17)

Performance, exploit sportif ou manifestation d’art moderne, ici il s’agit bien de paraître. Maquillage et nudité, exploit physique, robes, voiles blancs. La scène est le lieu du combat de la posture et du mouvement. Les corps dénudés s’attirent et se repoussent dans la symétrie du même et du double. Ils sont comme les trapézistes évoluant dans les airs dans l’alternance des rapprochements et des éloignements. Ce sont des lutteuses antiques musclées au body building. La danse reprend ses droits au service de la séduction. Tout cela est spectaculaire, déroutant, mystérieux. De quel combat s’agit-il sinon des préjugés, des faux-semblants, du mensonge, de la vérité. Paraître, disparaître, ou simplement soulever le coin du voile, pour voir.

 
"Comme il vous plaira", de William Shakespeare Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
22-07-2017
"Comme il vous plaira", de William ShakespeareDu 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 10, 17, 24) à 11h20 à l'Arrache-cœur

Durée : 1h30

13 personnages joués par 4 comédiens et 1 comédienne, ajouté au fait que Shakespeare aime bien que ses personnages se travestissent...

... on s'attend à ce qu'il y ait des confusions et des quiproquos !

En fait, le changement de personnages se fait à vue, qui en passant un survêtement, qui en retirant sa veste pour dévoiler...

... un maillot de lutteur !

Il est donc facile de suivre l'intrigue, qui pour un Shakespeare fait peu de mort (Charles le lutteur, vite évacué du plateau après usure) mais complique relations amoureuses et fraternelles : Rosalinde, très amie avec sa cousine Celia tombe amoureuse (et c'est réciproque) du bouillonnant Orlando, mais doit s'exiler en forêt sur ordre de son oncle Frédéric, père de Celia - qui, du coup, s'enfuit avec sa cousine...

Elles finiront par y retrouver le vieux duc, banni par son frère Frédéric qui lui avait ravi le duché. Quant à Orlando, fâché avec son frère Oliver, il rôde aussi en forêt où il finira par le sauver d'un lion - d'où réconciliations, mariages et entrées dans les ordres en série !

Comme il vous plaira est une histoire de bande (rien à voir avec la dernière de Beckett) selon la jeune et talentueuse Aurélie TOUCAS, qui nous offre une mise en scène alerte et efficace où il appert que se mettre au vert peut contribuer à réduire les tensions...

... et même contribuer à solutionner bien des problèmes !

 
"Contrepoint", de Yan Raballand Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Danse
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
13-07-2017
"Contrepoint", de Yan RaballandDu 7 au 28 juillet 2017 (relâche les 12, 19, 24) à 12h30 au Golovine

Durée : 0h45

Revenons donc aux fondamentaux musicalement parlant et aux classiques de la danse...

Ce sera donc un duo, un homme, une femme, vêtus de noir, qui vont danser à l'identique, côte à côte, parallèlement, elle avec des gestes plus arrondis, les siens à lui étant plus amples : ensemble de par leurs mouvements mais non ensemble en se donnant la main ou en s'étreignant !

Puis la deuxième pièce de ce Contrepoint voit s'avancer un homme, bientôt rejoint par un second, puis par une femme ; là encore pas d'étreintes même si à trois le parallélisme des pas est moins apparent qu'à deux, et si la couleur et la variété ont gagné les habits...

C'est clair, net, fluide, réglé au millimètre, accessible et très plaisant : tout public !

 
"Cyclones", de Daniely Francisque Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par MD   
23-07-2017

"Cyclones", de Daniely FrancisqueChapelle du Verbe Incarné à 13h50

avec Daniely Francisque, Gloriah Bonheur

mise en scène : Patrice Le Namouric

Une écriture dramatique haletante pour une mise en scène poétique.

Nous assistons à un drame humain alors que l'ouragan approche, un drame intime, des retrouvailles entre deux sœurs impossibles quand le passé comme le cyclone nettoie et détruit sur son passage.

L'écriture est à la fois précise dans sa construction, haletante dans son déroulé, énigmatique tout au long et nous entraîne dans les méandres de l'intime et du non-dit.

Mais ce qui frappe c'est le contraste avec une mise en scène épurée, lente et chorégraphiée par moment qui nous fait passer un moment inoubliable sensible et inquiétant.

Daniely Francisque et Gloriah Bonheur sont des comédiennes excellentes, belles et vibrantes.

Une voix off commente l'avancée de l'ouragan pendant le spectacle comme l'annonce d'un nouvel acte dans la progression dramatique. Mais au moment du salut le cyclone continue dans nos têtes.

Vibrant et ardent !

 
"Dear Mister Darwin - Chansons, reptations, évolution !", de Caroline Gautier Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Chanson française
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
14-07-2017
"Dear Mister Darwin - Chansons, reptations, évolution !", de Caroline GautierDu 7 au 16 juillet 2017 à 18h45 à l'Albatros

Durée : 1h

Un spectacle original de Caroline Gautier qui mêle chansons (courtes) de Robert Desnos et Jean Wiener, Gymnopédies d'Erik Satie et... textes de sciences naturelles de Charles Darwin et de Georges-Louis Leclerc de Buffon !

Accompagnée au piano par Tonia MAKATSIANOU, Florence PEYRARD interprète les chansons et déclame les textes scientifiques avec le même brio...

... mais n'oublie pas pour autant le langage du corps, particulièrement celui des animaux - comme le crocodile - décrits par les naturalistes !

Le public sera quant à lui mis à contribution pour reprendre au final Le Bouton d'or (partition au dos du programme)...

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 41 - 50 sur 202