Accueil arrow Critiques

Votre coeur est à moi, j'y règne ; c'est assez.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... En attendant la moisson 2018, revoyez celles des Festivals Off précédents : 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Critiques du off (par ordre alphabétique des spectacles)
"ET HOP, LES GUERISSEURS" de Rufus Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Claude KRAIF   
08-07-2018

"ET HOP, LES GUERISSEURS" de RufusTHEATRE DU BALCON du 6 au 28 juillet 2018 rel : 10, 16, 17, 18, 24 juillet

Mise en scène : Rufus

Interprètes : Rufus, Richard Martin, Zoé Narcy

Rufus et Richard Martin, deux magnifiques comédiens et un texte étrange, improbable. Un échange surréaliste qui permet à nos deux compères d’interpréter deux personnages limites, un tueur et un guérisseur fou. Le troisième personnage est une apparition, comme une fée qui viendrait donner sens et légitimité. Le symbole de la guérison qui pourrait s’imposer, comme rédemption offerte en cadeau de consolation.

Ce spectacle est attachant, généreux, on sent une sorte d’amitié qui peut réconcilier la raison et la folie, une espérance aussi. Les deux hommes s’affrontent, crient, hurlent leur fureur, se justifient, mais ce qui ressort au bout du compte c’est le triomphe de la gentillesse et de la bonté.

 
"ET HOP, LES GUERISSEURS", de Rufus Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
09-07-2018

"ET HOP, LES GUERISSEURS", de Rufusau Théâtre du Balcon à 15h30

du 6 au 28 juillet 2018 (relâche les 10, 16, 17, 18, 24)

Et hop les guérisseurs !

Rufus est de retour, le délire commence

Rufus en scène, cela faisait quelque temps que je ne l'avais vu et pourtant depuis les années 70 il en a joué des rôles tant au théâtre qu'au cinéma et combien je l'appréciais et l'apprécie encore.

Bien souvent un pierrot lunaire, un clown insaisissable, un trublion… c'est un peu ce qu'il est dans la vie paraît-il. Il voulait être médecin et le voilà cette fois-ci guérisseur.

Lire la suite...
 
"Établi (L')", de Robert Linhart Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
23-07-2018

"Établi (L')", de Robert Linhartdu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 12h50 à la Présence Pasteur
Durée : 1 h 30

En septembre 1968, un jeune diplômé, Robert Linhart, taisant ses études se fait embaucher comme ouvrier spécialisé (parce qu'il est français) à l'usine Citroën de la Porte de Choisy.

Dix ans plus tard, il racontera son expérience de la vie ouvrière dans un livre, L'établi, dont la Compagnie du Berger nous présente son adaptation théâtrale.

On accompagnera ainsi le jeune homme dans son immersion très réaliste (bravo au décor, au bruitage, et à la "chorégraphie" des personnages), partagera son quotidien, muté d'un poste à un autre selon son rendement ou ses... accointements, ses rencontres, et vivra la mise en place d'une grève hors syndicats ("maison" ou CGT) pour refuser de "rembourser" les acquis des accords de Grenelle et de revenir aux dix heures de travail par jour que la Direction voulait imposer !

 
"Europe Connexion", d'Alexandra Badea Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
21-07-2018

"Europe Connexion", d'Alexandra Badeadu 6 au 27 juillet 2018 (relâche les dimanches) à 19h05 à l'Artéphile
Durée : 1 h 10

Tout ce que vous n'auriez pas forcément voulu savoir - mais que vous deviez savoir - sur les arcanes du lobbying au Parlement européen, ou : d'assistant parlementaire à lobbyiste, la vie rêvée des énarques !

C'est mieux que de faire pompier, non ?

À travers un exemple concret - amender une loi sur l'étiquetage alimentaire - comment arriver à vider le texte de loi de son contenu, de tout ce qui "obligerait" les multinationales de l'agroalimentaire...

... et, en continuant sur la lancée, des propositions pour contrôler le marché des graines, qui font froid dans le dos !

À consommer sans modération, le burn-out étant là pour ça...

 
"Fabuleuse expédition du Professeur Ferguson (La)", de Christel Claude Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
26-07-2018

"Fabuleuse expédition du Professeur Ferguson (La)", de Christel Claudedu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 11h au Collège de La Salle
Durée : 0 h 50

Dans la droite ligne du Capitaine Nemo, le Professeur Ferguson (Julien ASSEMAT), au fait des dernières découvertes sur l'ADN (inconnu au temps de Jules Verne) a monté une expédition en solitaire dans son bathyscaphe afin de ramener une méduse particulière dont les propriétés de phosphorescence pourraient servir de marqueur génétique...

Mais en fait d'expédition en solitaire, Jenny (Justine BOULARD), qui pourrait être une Sophie moderne, récente orpheline voulant échapper à sa tante a embarqué clandestinement, ayant opportunément trouvé une malle à son pied !

On se doute que tout ne va pas se passer aussi simplement que le Professeur l'avait prévu...

... et les rebondissements de ce voyage sous-marin en plein océan Pacifique (mise en scène par Christel CLAUDE qui a aussi écrit le texte) vont scotcher sur leurs sièges les petits (à partir de 6 ans) comme les plus grands spectateurs, émerveillés par ailleurs par cette drôle de machine pleine de tuyaux, de cadrans et de matériel culinaire et... chimique !

 
"FÂCHEUX (LES)", de Molière Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Claude KRAIF   
27-07-2018

"FÂCHEUX (LES)", de MolièreAu Théâtre des Lucioles du 6 au 29 juillet 2018, relâche le mardi.

Mise en scène : Pierrot Corpel

Avec : Magalie Lopez, Sylvain Baurens, Loïc Carcassès, Ibrahim Hadj Taieb

Musicien : Pierrot Corpel

Sur la scène un mécanisme d’horlogerie géant figure le temps qui passe. Les fâcheux se sont ces individus qui viennent parasiter le cours inexorable du temps. Ils surgissent au moment le plus inopportun, envahissants, encombrants, indélicats. C’est une pantomime joyeuse et intempestive où les acrobaties et les tours de passe-passe rivalisent. Le jeu des comédiens fait souvent penser à Louis de Funès. Ils sont bondissants, habiles à se métamorphoser en de multiples personnages. Les alexandrins de Molière s’accordent avec élégance à la musique en live et aux percussions.

Un joyeux spectacle donc, qui associe la comédie, le rire et le questionnement. Tout un chacun peut être à son tour, le contrarié ou le fâcheux.

 
"FAUST", d’après l’œuvre de GOETHE Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Claude KRAIF   
08-07-2018
"FAUST", d’après l’œuvre de GOETHE

Le 11 ; Gilgamesh Belleville du 6 au 27 juillet rel : les 11 et 18 juillet

Adaptation et mise en scène ;  Gaële Boghossian

Avec : Paulo Correia, Fabien Grenon, Melissa Prat

Création musicale et interprétation : Clément Althaus

Tout est rassemblé dans cette magnifique mise en scène du Faust, opéra rock, chœur antique, son et lumière, effets cinématographiques. On pense au film des Pink Floyd « The Wall », on pense à la « Beauté du Diable » de René Clair. Il a fallu la grande scène du 11, un décor somptueux et tout un matériel audiovisuel pour rendre ce spectacle grandiose. Il a fallu aussi le chant, la musique et des comédiens virtuoses qui savent échanger leur personnage, tour à tour Faust et diable.

Lire la suite...
 
"Femme de ma vie (La)", d'Andrew Payne Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
24-07-2018

"Femme de ma vie (La)", d'Andrew Paynedu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les mardis) à 18h45 à l'Hôtel d'Europe
Durée : 1 h 15

Très antipathique, ce Franck (formidable Robert PLAGNOL, incisif et cassant à souhait)...

... peut-être par ce qu'il est cash, a horreur du mauvais goût et exècre l'autorité !

En tout cas, si vous voulez qu'il vous considère bien, Messieurs, parlez lui bouquins (ne trichez pas, à part Proust qui ne finit pas ses phrases, il a beaucoup lu), révisez votre (non-)choix de chaussures (il a été traumatisé quand il était petit), ne lui parlez pas de moquettes à la découpe, ni d'excédents alimentaires mais surtout...

... ne lui donnez jamais de LSD !

Quant à vous, Mesdames, vous ne pourrez guère que rêver...

... il a déjà rencontré la femme de sa vie !

 
"Flaubert : Lettres à Louise Colet", de Gustave Flaubert Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
27-07-2018

"Flaubert : Lettres à Louise Colet", de Gustave Flaubertdu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les mercredis) à 19h Au Magasin
Durée : 1 h 10

Jugées trop scandaleuses, la plupart des réponses de Louise Colet aux lettres de Flaubert ont été détruites, d'abord par l'auteur de Madame Bovary, puis après sa mort par sa nièce...

Marie-Stéphanie SUTTER, qui interprète celle qui fut la muse de l'écrivain (mais pas que), nous fera donc part des lettres de Flaubert, et, une fois la longue gestation du roman achevée (1851-1856), d'extraits de Madame Bovary !

Enflammées et pleines de passion au début, ces lettres adopteront ensuite une tonalité plus intellectuelle, puis se raréfient au fur et à mesure que Madame Bovary prend place dans le quotidien de l'écrivain, bourreau de travail, que son isolement dans sa Normandie natale à Croisset favorise...

Certes, il y eut bien les deux années d'évasion en Orient (qui lui inspireront Salammbô) mais c'était plus une réponse, très masculine ("Courage, fuyons !"), à l'annonce que Louise serait peut-être enceinte !

De l'élégance des hommes, furent-ils de grands hommes...

 
"Fucking Happy End!", de Sarah Fuentes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
13-07-2018
"Fucking Happy End!", de Sarah Fuentesdu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 20h40 au Train Bleu

Durée : 1 h 20

Une (ré)adaptation du Peau d'Âne de Perrault très loin de l'usuel univers bisounours des contes de fée !

Tour à tour drôle, grinçant, glaçant, exubérant, tragique, SM, grandguignolesque, Montypythesque - bref déjanté - et festif, le conte de Sarah FUENTES est au fond une manière d'alerter les bébés de ce qui les attend...

... et qu'à défaut d'avoir su construire un monde digne de ce nom leurs parents leur donnent des outils pour s'en affranchir, ou, du moins, repérer les aliénations invisibles - car semblant aller de soi - auxquelles nous sommes tous, à divers degrés (de conscience), exposés !

Et façonnés par elles...

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 51 - 60 sur 166
 
Image du moment
admin-linux1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé