Accueil arrow Avignon off 2018

C'est à force d'amour que je m'arrache au vôtre ;

Et je serais à vous, si j'aimais comme une autre.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Avignon off 2018
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2017, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Critiques du off (par ordre alphabétique des spectacles)
"Réfugiée poétique", de et avec Claire Ducreux Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Danse
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
11-07-2018
"Réfugiée poétique", de et avec Claire Ducreuxdu 10 au 29 juillet 2018 (relâche les 16, 23) à 10h30 à la Factory - Théâtre de l'Oulle

Durée : 1 h

Difficile de ne pas songer à Charlot vagabond en voyant évoluer Claire DUCREUX dans ce no man's land où l'on étreint les statues, improvise une balançoire, sème tels des plumes des flocons de neige (à moins qu'il ne s'agisse du contraire !) et joue avec des manteaux de bric et de broc très Ruée vers l'or...

Mais la danseuse-clown-mime-chorégraphe a son style bien à elle, alliant une technique évidente quand elle propose à quelques invités de la salle de suivre ses pas, à une empathie (qui manque cruellement à nos dirigeants européens et nationaux) quand elle les embrasse - au sens d'entourer de ses bras !

On eut la chance d'assister à la première de son premier solo en salle, et l'on ne peut à ce propos que reprendre les mots de Rodrigue...

 
"Sentinelles (Les)", de Jacques Chambon Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
14-07-2018

"Sentinelles (Les)", de Jacques Chambondu 6 au 28 juillet 2018 (relâche les 16, 23) à 12h20 au Pandora
Durée : 1 h 20

Un désert des tartares vu par deux sentinelles, une fraîchement promue au rôle de garde-barrière, l'autre ayant fait toute sa carrière en tant que tel : on voit tout de suite de quel côté de la frontière le zèle et le laisser-aller seront distribués, et quel drapeau sera le mieux entretenu !

De même pour qui apprécie les marches militaires, et qui La Traviata...

Mais quant à l'appréciation administrative du sort des apatrides, on peut dire que ces deux pays en guerre se rejoignent, en les reléguant dans le no man's land entre leurs deux frontières, de même que, métaphoriquement, les ONG prêtes à venir en aide aux enfants fuyant les combats !

Frontières, frontières... vous qui êtes si poreuses vis-à-vis des capitaux, quand le serez vous aussi pour les humains ?

 
"Serpent et la pomme (Le)", de Cliff Paille Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Aurélie COURTEILLE   
10-07-2018
"Serpent et la pomme (Le)", de Cliff Pailledu 6 au 29 juillet 2018 à 19h20 au Barretta

Durée : 1 h 20

Accueilli par un design simple et élégant, le spectateur se voit pénétré par l'intimité de la salle, de la scène et de la pièce.

Qui sont ces deux femmes aux allures et expressions bien différentes se faisant face, et qui nous apparaissent l'une près de cette gigantesque pomme rouge (le péché originel d'Eve ?), l'autre près de ce siège strict et guindé ?

Lire la suite...
 
"Seule(s) en scène", de Claire Olier Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
12-07-2018

"Seule(s) en scène", de Claire Olierau Théâtre des Barriques à 17h15
du 6 au 29 juillet 2018 (relâche les mardis)

Seule(s) en scène.

Ou les méandres de la création

Nous sommes plongés dans les années soixante où cinq jeunes comédiennes répètent dans la difficulté et une certaine opiniâtreté une pièce.

Dans la difficulté car elles sont loin d'avoir les mêmes motivations, chacune a ses problèmes et ses envies. Là dessus se greffe une histoire de meurtre, de valise disparue qui se volatilisent d'ailleurs dans le récit.

Lire la suite...
 
"The Gag Fathers at Gag Palace", de Yllana Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
15-07-2018

"The Gag Fathers at Gag Palace", de YllanaThéâtre Actuel à 22h30 du 6 au 29 juillet 2018

The Gag Fathers at Gag Palace

Derrière ce titre anglais se cache une compagnie de clowns espagnols, la compagnie Yllana qui est née il y a déjà 27 ans.

Leur terrain c'est celui de la démesure, du gag. Ce sont des comédiens, des clowns, des mimes, des performeurs, des olibrius incontrôlables aussi....

Lire la suite...
 
"Trois hommes sur un toit", de Jean-Pierre Siméon Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
14-07-2018

"Trois hommes sur un toit", de Jean-Pierre Siméondu 7 au 29 juillet 2018 (jours impairs) à 10h au Train Bleu
Durée : 1 h 15

Suite à un probable Déluge, trois hommes - un nihiliste (Pierre MARGOT), un pragmatique (Antoine MARNEUR, qui assure aussi la mise en scène) et un père de famille (Bruno de SAINT-RIQUIER - se sont réfugiés sur un toit...

Ce qui pourrait alors être un En attendant Godot où, "tant qu'on ne sait pas, on se tait", s'avère finalement un Waiting for Jesus... again, puisqu'un quatrième personnage vient les rejoindre en marchant... sur l'eau !

Plus cash que lors de son premier passage, ayant abandonné paraboles et métaphores - il est vrai qu'il n'y a plus le temps puisque son Père a décidé de recommencer (une fois de plus) ce qui, avec l'Homme, a merdé - Jésus (Francis RESSORT) va laisser les trois naufragés décider entre eux de celui qui va jouer le nouvel Adam...

 
"Un Démocrate", de Julie Timmerman Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Claude KRAIF   
11-05-2018
"Un Démocrate",  de Julie Timmerman

Du 15 mai au 23 juin 2018 à la Reine Blanche

Texte et mise en scène / Julie Timmerman

Avec : Anne Cantineau, Mathieu Desfemmes, Julie Timmerman, Jean-Baptiste Verquin

C’est l’histoire de Edward Bernays, inventeur de techniques de manipulation, dans ce 20ème siècle tourné vers la production de masse et la consommation. Son génie, c’est d’avoir compris qu’il est encore plus efficace d’obtenir le consentement  d’individus libres en même temps qu’ils sont conditionnés avec des idées « prêt-à-porter », fabriquées par des autorités prétendument savantes.  L’individu, convaincu d’être libre, devient l’instrument de cette autorité pertinente et avisée. Il suffit de mettre en place une propagande pour obtenir le consentement du plus grand nombre. C’est l’avènement de « Monsieur tout le monde » d’autant plus conforté dans ses choix qu’il est majoritaire comme le coton dans les chaussettes. Le viatique c’est la liberté  et cette valeur est la base vertueuse de tout le système qui fait de chacun un être libre en même temps qu’il est aliéné.

Lire la suite...
 
"UNE SAISON EN ENFER", d’Arthur Rimbaud Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Claude KRAIF   
15-07-2018

"UNE SAISON EN ENFER", d’Arthur RimbaudThéâtre des Halles (La chapelle) Du 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis)

Mise en scène : Ulysse Di Gregorio

Avec : Jean-Quentin Châtelain

C’est une parole en fusion qui traverse le corps de Jean-Quentin Châtelain, une parole tellurique qui part des pieds pour traverser le corps tout entier. Cette parole fougueuse de Rimbaud domptée par l’acteur qui mastique les mots jusqu’à les rendre comestibles au monde. L’exercice est douloureux d’énoncer les syllabes furieuses jusqu’au calme du ciel.

Lire la suite...
 
"Variations Enigmatiques", d'Eric-Emmanuel Schmitt Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Fanny INESTA   
09-07-2018

"Variations Enigmatiques", d'Eric-Emmanuel SchmittThéâtre des Corps Saints à 15H10

Du 5 au 29 juillet 2018 (relâche les 9, 16 et 23)

Représentations supplémentaires à 17h les 10, 17 et 24

Lorsque l'omission est au service de la musique

La pièce démarre, tel un coup de fusil auquel on ne s'attend pas !

Etrange façon d'accueillir un journaliste venu interviewer un prix Nobel de littérature, le célèbre et misanthrope Abel Znorko. Isolé depuis plusieurs années sur une île de Norvège, il est vaniteux, et provocateur. L'entretien débute, Erik Larsen désire en savoir davantage sur son dernier roman, une correspondance dédiée à une femme... Les questions fusent, la confrontation est plutôt électrique. Les questions dérangent l'écrivain, elles traitent de l'intime... L'auteur, refuse, exprime son incompréhension, sa colère lui demande de partir sur le champ, mais le retient aussi.

Lire la suite...
 
"Variations sur un départ", de Katerini Antonakaki, Sébastien Dault Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
12-07-2018
"Variations sur un départ", de Katerini Antonakaki, Sébastien Daultdu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 15h30 à la Présence Pasteur

Durée : 1 h

Chacun trouvera dans ce Voyage immobile de Pénélope ce qu'il apportera avec lui !

Pour notre part, dans une actualité qui s'est trop vite muée en habitude de non-accueil des réfugiés, politique décidée par des dirigeants mal ou non-élus, nationaux et européens, il est évident que Pénélope a pris les habits d'Ulysse...

... pour un exil partagé avec des dizaines de milliers de Grecs - pourtant Européens (!) - que la vile Troïka, hydre économique à trois têtes a jetés hors de leur pays avec sa stupide et inhumaine "règle d'or" de dette - illégitime, on ne le dira jamais assez - à rembourser... en livres de chair !

Quant au décor, il va peu à peu se déployer, mêlant ingéniosité et poésie : un work in progress dans le bon sens du terme...

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 Suivante > Fin >>

Résultats 51 - 60 sur 66
 
Image du moment
eeee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé