Accueil arrow Critiques

Finissons-le, madame : en ce malheur extrême,

Plus je hais, plus je souffre, et souffre autant que j'aime.

(P. Corneille) 

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... En attendant la moisson 2018, revoyez celles des Festivals Off précédents : 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Critiques du off (par ordre alphabétique des spectacles)
"Housch-ma-housch", de et avec Semen Shuster Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Mime
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
25-07-2018

"Housch-ma-housch", de et avec Semen Shusterdu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 20h20 au Collège de La Salle
Durée : 1 h

Un univers bien à lui, à commencer par son double poisson qui fera plusieurs allers et retours au cours du spectacle, et les films d'animation de son personnage qui le feront "entrer" puis "sortir"...

Pour le reste, il sera question de régler des problèmes d'électricité, de lumière à l'aide d'allumettes et d'une bougie facétieuse, de réanimer une mascotte, de reprendre (voire de danser sur) des airs connus... non sans faire intervenir le public !

Absolument tout public, en âge (de 7 à 777 ans) comme en langues, les onomatopées, comme les gags, étant universelles !

 
"Il y a des jours où le mot moi devient insupportable", de Matéi Visniec Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Aurélie COURTEILLE   
10-07-2018
"Il y a des jours où le mot moi devient insupportable", de Matéi Visniecdu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les 11, 18, 25) à 17h30 au Petit chien

Durée : 1 h 15

Une redécouverte du sens, du chant et de la magie des mots, portée par les timbres de voix et les émotions des acteurs.

Un décor simple quoique très moderne et technique : deux bancs faisant la longueur de la scène, une table ronde multifonctionnelle transformable en perchoir, un arbre symbole de vie et de paradis perdu à la forme géométrique.

Lire la suite...
 
"Illusions nocturnes", de Pascal Lacoste Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
24-07-2018

"Illusions nocturnes", de Pascal Lacostedu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les jeudis) à 14h05 au Pixel Avignon
Durée : 1 h 10

Dix ans après la crise, il serait temps de monter à Paris, dans le quartier de Montmartre (à défaut de Montparnasse), un nouveau cabaret, comme il y en a tant à Broadway, non ?

Une ancienne prostituée fera la serveuse, un poète sans le sou s'occupera des lumières tandis qu'un peintre révolutionnaire se chargera des décors, et qu'une jeune Polonaise, chanteuse de métro, en sera la vedette !

Telle est l'équipe réunie par le jeune artiste plein d'idées revenu de New York, jusqu'à l'arrivée de l'ancien souteneur...

... et de l'Histoire avec un grand H, qui va balayer de ses nuits sans étoiles recouvrant le monde pour longtemps (poésie, poésie) les espoirs, les illusions - bref tout ce en quoi chacun d'eux avait pu, un instant, croire !

 
"In vino délyr (duo vocal décalé)", de Bruno Duchâteau et... Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Chanson française
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
24-07-2018

"In vino délyr (duo vocal décalé)", de Bruno Duchâteau et...du 6 au 29 juillet 2018 (relâche les mardis) à 16h50 à l'Atypik
Durée : 1 h

Vous reconnaîtrez sans doute les airs...

... mais pas forcément les paroles !

À moins d'être un amateur de (bons) vins, de connaître ses saints (Saint-Amour, Saint-Nicolas de Bourgogne, Saint-Pourçain, Saint-Émilion, (Nuit) Saint-Georges...) sur le bout... de la langue, et de préférer aux feuilles mortes les feuilles... de vigne !

Reconnaissons qu'il vaut mieux, par Bacchus, se réunir et s'aimer au présent que de parler du passé...

Sylvie MARTIN en Castafiore étonnante (peut-être pas L'air des bijoux mais La Traviata ou Carmen), accompagnée à la guitare, au chant et à l'accordéon par Bruno DUCHÂTEAU, tous deux mis en scène par Luc CHAREYRON vous feront passer une heure de bonheur enivrant !

 
"INSTANTANES #1", de Christian et François Ben Aïm Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Danse
Écrit par Claude KRAIF   
17-07-2018

"INSTANTANES #1", de Christian et François Ben AïmLA PARENTHESE du 15 au 20 juillet 2018

Précédé de Pulse(s) (extrait) et suivi de Tremor and more

Chorégraphie de Christian et François Ben Aïm

Avec : Anne-Flore de Rochambeau

C’est un premier INSTANTANE de Christian et François Ben Aïm, une chorégraphie de l’instant à la manière du haïku japonais, quand l’instant émerge de sa solitude pour se relier à l’instant suivant. Une danse comme une présence pure de toute attache. Ce mouvement inouï demande à se métamorphoser sans cesse, porté par les sonorités de la musique.

Lire la suite...
 
"Interview", de Theodor Holman, Tom Morton Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
20-07-2018

"Interview", de Theodor Holman, Tom MortonEspace Roseau Teinturiers à 15h05 du 6 au 29 juillet 2018 (relâche les 17 et 24)

Interview, la performance d'une magnifique actrice.

Dans la suite d'un hôtel de luxe, un journaliste mécontent de son sort doit interviewer une starlette d'une série à la mode. Il la déteste déjà et enchaîne les mots sans complaisance avec une attitude désagréable. Il est journaliste dédié aux grands débats - pas à la presse people qu'il ne connaît pas et qu'il vomit avec a priori.

Pourtant bien des choses vont se passer et la petite starlette ne va pas se laisser traîner dans la boue, bien au contraire. On voit que l'intelligence est parfois attribuée trop facilement à des êtres qui vont s'avérer stupides et inversement.

Lire la suite...
 
"J'entrerai dans ton silence", de Hugo Horiot, Françoise Lefèvre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Aurélie COURTEILLE   
12-07-2018

"J'entrerai dans ton silence", de Hugo Horiot, Françoise Lefèvredu 6 au 28 juillet 2018 (relâche les mardis) à 17h20 au Balcon
Durée : 1 h

Réalisé et mis en scène depuis un témoignage véridique, cette pièce montre avec pudeur et sensibilité la situation complexe et inconcevable d’un enfant incompris ne comprenant pas le monde, ainsi que la détermination d’une mère à sauver son enfant considéré comme différent, pour ne pas dire a-normal, par les standards de la société.

Pour elle comme pour lui, il sera question de construire un monde stable, aimant, fait de repères visibles et partagés, et de résister aux sentiments d’épuisement, de prostration et au découragement. L’objectif : sortir du silence, s’ouvrir aux vivants et à la Vie.

 
"J'entrerai dans ton silence", de Hugo Horiot, Françoise Lefèvre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Fanny INESTA   
17-07-2018

"J'entrerai dans ton silence", de Hugo Horiot, Françoise LefèvreThéâtre du balcon à 17h20

Du 6 au 28 juillet 2018 (relâche les mardis)

Au commencement du monde, régnait le chaos. Le décor nous évoque des menhirs dressés vers le ciel, abrupts et impénétrables, où se trouve un tout jeune enfant fragile et étrange.

Tel un oisillon perché au bout d'une branche, il raconte le vacarme incessant qui se passe dans sa tête, sans pouvoir l'exprimer à voix haute. Pas un mot ne sort de sa bouche, pourtant le désordre, les questions sont là, ne lui laissant jamais de répit. Il est petit, à peine trois ans, et ses peurs le terrorisent, l'empêchent de vivre. C'est comment sous la terre ? c'est comme dans le ventre de maman constitué de tuyaux, de boyaux... Il aimerait y retourner, être à l'abri dans ce ventre chaud mais pour cela il faudrait ouvrir et cela lui ferait mal.

Lire la suite...
 
"Je hais les catalogues d'art contemporain", de et avec Stéphane Bierry Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
22-07-2018

"Je hais les catalogues d'art contemporain", de et avec Stéphane Bierrydu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 22h30 au Girasole
Durée : 1 h 15

Un parallèle osé entre la peinture et... la pêche à la ligne paternelle, le chocolat Poulain et un manque de visites de musées petit, Houellebeck et une salle de sport du 13è arrondissement de Paris, le dadaïsme et... un plug anal qui se voulait subversif !

Bien qu'il s'en défende, et c'est vrai qu'habileté n'est pas art, Stéphane BIERRY a quand même un sacré coup de pinceau et rien que pour ça, il faut venir le voir...

... peut-être pas pour le croire quand il dit que René Magritte est le premier peintre abstrait, plus que Kandisky ou Matisse, mais pour savourer sa jubilante déconstruction de la novlangue des critiques de l'art moderne, apprécier sa technique inspirée de Pollock, et saluer sa culture et son humour !

 
"Je suis la bête", d'Anne Sibran, Pierre Badaroux Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
18-07-2018

"Je suis la bête", d'Anne Sibran, Pierre Badarouxdu 10 au 22 juillet 2018 (relâche les 14, 16) à 17h à la Salle des conférences - Villeneuve en Scène
Durée : 1 h 15

C'est l'histoire d'une enfant sauvage qui a grandi...

C'est une bête de la forêt qui se raconte, qui nous raconte l'école de la forêt...

Peu de lumière - il fait sombre sous les arbres, et beaucoup des habitants de la forêt vivent la nuit...

Et la nuit, ce qui compte, c'est l'ouïe, c'est avant tout ce qui vous permet d'entendre qui s'approche : proie ou ennemi ?

Manger ou être mangé, en fait...

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 71 - 80 sur 175
 
Image du moment
eee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé