Accueil arrow Brèves

Je sais ce que tu vaux, et ce que je te dois.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Brèves
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2017, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Critiques du off (par ordre alphabétique des spectacles)
"Fausse Note", de Didier Caron Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
14-07-2017

"Fausse Note", de Didier CaronThéâtre du Chien qui Fume, 75 rue des teinturiers, à 14h05 (relâches les mercredis)

Le chef d'orchestre et l'admirateur qui devient inquiétant

Une magnifique joute entre deux acteurs talentueux.

Attention quand le rideau s'ouvre, bien faire attention au décor, à cette moquette rouge, à cette porte, et à ce meuble bar/miroir à maquiller... tout est inscrit tout est porteur de sens...

Deux hommes se rencontrent dans cette loge après un concert dirigé par l'un d'eux, l'autre se dit admirateur, mais son insistance, ses venues successives le rendent inquiétant jusqu'au moment où tout se dévoile.

Lire la suite...
 
"Fille qui hurle sur l'affiche (La)", d'Alexis Salatko et Thierry Binisti Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
09-07-2017
"Fille qui hurle sur l'affiche (La)", d'Alexis Salatko et Thierry BinistiDu 7 au 30 juillet 2017 à 14h15 à l'Espace Roseau Teinturiers

Durée : 1h15

Qu'y a-t-il de plus puissant que l'imagination, qui nous permet de créer notre propre cinéma à partir des bandes sons ?

Mais ce qu'on ne voit pas, ce que seulement (!) on imagine... n'est ce pas terrifiant au point que l'on en vienne à se définir par : Je tremble donc je suis ?

Les amoureux d'Hitchcock (et les autres) plongeront avec délice et... frisson dans l'univers de cette trentenaire (Marie BROCHE, exceptionnelle, qui aurait assurément guéri le maître de son penchant pathologique pour les blondes !) revenant sur son enfance, bercée (!) dès son plus jeune âge par les dialogues et les musiques des œuvres les plus angoissantes du maître du suspens de Pas de printemps pour Marnie (récemment réédité) à Frenzy, en passant par Les Oiseaux et Psychose !

On doit cette découverte et cette adaptation théâtrale très cinémato... génique du récit d'Alexis Salatko à Thierry BINISTI, réalisateur de son état qui est ici parfaitement à son affaire, et à l'insistance et à la persévérance de Marie-Paule ANFOSSO qui fit se rencontrer le réalisateur et la comédienne et sans qui l'on attendrait encore vainement...

... que hurle la fille sur l'affiche !

 
"Fille qui hurle sur l'affiche (La)", d'Alexis Salatko et Thierry Binisti Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
15-07-2017

"Fille qui hurle sur l'affiche (La)", d'Alexis Salatko et Thierry BinistiEspace Roseau Teinturiers à 14h15

La fille qui hurle sur l'affiche, un rôle taillé sur mesure pour Marie Broche.

Une interprétation magistrale !

Elle est là seule devant nous, désarmée, fragile. Elle parle, parle de son passé de ses peurs, de ses parents, du cinéma, de la télévision... elle parle pour se libérer, parle pour dépasser son enfance, parle pour se construire peut-être.

Mais elle n'a pas grandi, elle a gardé toutes ses peurs, dont elle use et se nourrit.

Toutes ses angoisses d'enfance sont des supports, des outils, des guides.

Lire la suite...
 
"Five", de Laura Arend Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Danse
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
16-07-2017
"Five", de Laura ArendDu 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 11, 18, 25) à 20h30 au Golovine

Durée : 0h50

Cinq danseurs, donc : 4 danseuses (dont la chorégraphe) et 1 danseur pour cette pièce en... cinq parties !

Cinq couleurs aussi, pour les chaussettes et les sacs à dos assortis...

... dont les habillages et les déshabillages sans être vraiment des temps morts permettent aux danseurs de souffler !

En attendant le final, guerrier...

 
"Fluides", d'Esteban Perroy Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
23-07-2017
"Fluides", d'Esteban PerroyDu 7 au 30 juillet 2017 à 21h40 Au coin de la lune

Durée : 1h30

Pas de partie d'échecs comme chez Bergman, mais une joute orale de bonne facture - certes assez déséquilibrée en faveur du visiteur du soir, il est vrai omniscient !

Si a priori les jeux sont faits (à moins d'être fils de... il n'y eut jusqu'ici guère d'exception quant au résultat final !), un éditeur, habitué à faire travailler les autres et sachant louvoyer dans bien des milieux... interlopes, pourrait donner du fil à retordre à son hôte imprévu, en plein jetlag et (comme nous tous) bon amateur de Sir Edward's...

Mais quand bien même la mort serait en avance, la date prévue reste la même !

À moins que...

Une pièce écrite, mise en scène et jouée par Esteban PERROY, face à (l'idée qu'il s'en fait) Serge RIABOUKINE et avec la participation de Marianne JAMES pour la voix, chantée et off.

 
"Forêt de taliths", de et avec Mitchélée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Contes
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
21-07-2017
"Forêt de taliths", de et avec MitchéléeDu 7 au 29 juillet 2017 (jours impairs) à 12h36 à la Carreterie

Durée : 1h

Le monde est un pont très étroit, mais n'aie pas peur de le traverser ! Ce sont les mots du Rabbi Nachman de Braslav qui serviront de fil conducteur à ce spectacle, célébrant "ce jour de plus"...

C'est toujours un plaisir de retrouver MITCHÉLÉE en Avignon, dans un spectacle cette fois-ci plus orienté textes, contes et anecdotes savoureuses de Rabbis (de Braslav comme de Belleville) - sans que la partie musicale ne soit pour autant négligée !

Notons que les taliths ne sont pas des arbres mais des pièces de tissus à quatre coins, pourvus de franges - des châles, destinés à la prière...

 
"Fork - The Experience", de Fork Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Musique du monde
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
20-07-2017

"Fork - The Experience", de ForkPandora, 3 rue Pourquery de Boisserin, à 21h (relâche les 10, 17, 24)

Fork, The expérience, un raz de marée

Une folle aventure musicale

En 1996 en Finlande est né le groupe Fork, précurseur des spectacles vocaux... ils chantent sans instruments, en direct, tous les sons sont produits par la voix humaine. C'est époustouflant. Quatre chanteurs d'exception :

Kasper Ramström produit les sons de la beat-box avec une virtuosité remarquable et interprète aussi des standards, il a une allure de mannequin, beaucoup de souplesse, très félin. Jonte Ramsten, un ténor, chante des titres adaptés à sa voix mais produit aussi des sonorités instrumentales étonnantes une vraie boîte à musique. Lineah Svärd, une mezzo soprano suédoise a une puissance cachée, une voix d'une pureté cristalline et enfin Mia Hafrén, elle une magnifique présence scénique, c'est une très belle chanteuse qui occupe la scène à elle seule de ses jambes et de ses bras immenses, c'est aussi une comédienne vedette des comédies musicales...

Lire la suite...
 
"Fragments d'elle", de et avec Jeanne Feydel Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
13-07-2017
"Fragments d'elle", de et avec Jeanne FeydelDu 7 au 30 juillet 2017 à 20h à l'Observance

Durée : 1h

Parfois les circonstances, un clair de lune, une blessure, une soudaine fatigue font que l'on revienne sur son passé, ce qui nous avait heurté, mais aussi ce qui nous a rempli de bonheur...

... comme de se trouver sur un nuage, amoureuse, puis encaisser la brutale spontanéité d'une mère qui dit qu'elle n'a pas voulu ça !

Mais comme disait - ou fait-on dire hors contexte à Nietzsche que ce qui ne me tue pas me rend plus fort, nommer, dire les choses permet par la suite de les affronter, de s'en emparer, d'agir sur elles...

... et par exemple d'en faire un spectacle (mis en scène par Sarah LEFÈVRE), son spectacle (écrit et interprété par Jeanne FEYDEL), peut-être atypique mais qui vous appartient et vous définit en propre !

 
"Gainsbourg confidentiel", de Jean-François Brieu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Chanson française
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
13-07-2017
"Gainsbourg confidentiel", de Jean-François BrieuDu 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 12, 19, 26) à 19h10 au Petit chien

Durée : 1h10

Les débuts de Lucien Ginsburg - pardon, Serge Gainsbourg - dans la chanson, entre 1958 et 1963, soit cinq disques de Du chant à la une, préfacé par Marcel Carné et encensé par Boris Vian à Gainsbourg confidentiel, qui donne son titre au spectacle...

C'est en quelque sorte la période jazz - c'est l'époque - de Gainsbourg, alors que les yé-yés (Johnny Hallyday) débarquent en 1960 et que l'homme à la tête de chou devra... évoluer pour enfin connaître le succès, grâce à des chansons écrites... pour des femmes !

Deux musiciens, David FABRE à la guitare et Aurélien MAURICE à la contrebasse accompagnent le comédien-chanteur, Stéphane ROUX, à la fois M. Loyal, biographe et interprète de ces premières chansons de Gainsbourg...

Rien de superflu, pas de gras, tout est net, sobre, à sa place : vestes, cravates et pantalons noirs, chemises blanches, découpes lumières bien tranchées ; et la voix grave de Stéphane (par ailleurs auteur-compositeur-interprète) aussi à l'aise avec le texte de Jean-François Brieu qu'au chant nous emporte dans une bulle temporelle à près de soixante ans d'ici que l'on aura, non du mal, mais des regrets de quitter !

 
"Gainsbourg confidentiel", de Jean-François Brieu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Théâtre
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
18-07-2017

"Gainsbourg confidentiel", de Jean-François BrieuThéâtre du Petit Chien à 19h10 (relâches les 19 et 26)

Un hommage à Gainsbourg très classe.

L'évocation pure d'un personnage et de son époque.

Un décor pour une alternance de récit et de chant. Côté cour, une lampe qui met en valeur un fauteuil et une table basse où trône une bouteille de Whisky, du bourbon. Côté jardin, un micro d'époque et deux musiciens de jazz pour les chansons.

En fond de scène une projection des couvertures de vinyles de Gainsbourg.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 71 - 80 sur 202