Accueil arrow Vos annonces arrow "Journal d'une femme de chambre (Le)", d'Octave Mirbeau

On a peine à haïr ce qu'on a bien aimé,

Et le feu mal éteint est bientôt rallumé.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Avignon off 2018
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2017, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"Journal d'une femme de chambre (Le)", d'Octave Mirbeau Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
25-07-2015

"Journal d'une femme de chambre (Le)", d'Octave Mirbeau« Le journal d'une femme de chambre »

Une magistrale interprétation de Florence Le Corre-Person

Adapter « le journal d'une femme de chambre » n'est pas forcément facile après le Bunuel au cinéma.

Mais le parti pris est réussi.

Philippe Person, le metteur en scène, a placé l'action dans les années 70, le texte s'y adapte à merveille il n'a pas pris une ride.

Cette fois la narratrice, la femme de chambre vient de faire paraître son roman et passe à la télévision. Puis elle répond aux questions et livre ce qu'elle est, une femme de chambre au départ qui vient de la France profonde, attachée à des valeurs, une pointe d'accent dans la voix. Mais aussi une femme déterminée.

Elle a eu une enfance et une adolescence des plus bousculées qu’elle garde comme un enseignement qu'elle s'est donné délaissée par une mère alcoolique.

Actuellement elle travaille pour s'en sortir, sortir de sa condition sociale, elle est prête à tout avec lucidité et veut éviter les erreurs et chausse-trappes.

Elle est profondément déterminée, c'est vraiment une lutte des classes qu'elle mène, très critique face à ses employeurs qui sont tous caricaturés à l’extrême, sans rien pour les récupérer alors qu'elle est parfaite, bien sanglée dans une jolie robe, le verbe haut et la voix déterminée.

Florence Le Corre-Person est magnifique dans ce rôle, elle a une certaine fragilité et une grande détermination dans sa voix et dans ses comportements. En face d'elle Philippe Person incarne tous les autres personnages avec une volonté de dérision dans un décor un peu kitch. Ils sont pitoyables ces patrons, ils n'ont pas de grâce ni d'intelligence alors qu'elle la petite employée de maison avance avec un détermination redoutable et une intelligence acérée.

Un beau travail de mise en scène qui donne une pièce bien carrée, très agréable à regarder.

Théâtre le Petit Chien à 20h15

 
< Précédent   Suivant >
 
Image du moment
eee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé