Accueil arrow Vos annonces arrow "THEATRE AMBULANT CHOPALOVITCH (LE)", de Lioubomir Simovitch

Va, je ne te hais point.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Brèves
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2017, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"THEATRE AMBULANT CHOPALOVITCH (LE)", de Lioubomir Simovitch Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
24-03-2016

"THEATRE AMBULANT CHOPALOVITCH (LE)", de Lioubomir SimovitchLe collectif TDP, cie associée au théâtre de pierres

Théâtre d’O Montpellier, les 23, 24 et 25 mars 2016

Mise en scène Pierre Barayre

Distribution : Hélène Azéma, Ludivine Bluche, Pierre Barayre, Eglantine Jouve, Eric Jovencel, Fred Lopez, Jérome Médeville, Grégory Nardella, Marion Weidmann, Barbara Weldens

C’est la guerre, l’occupation, les résistants, les collabos, la vie, la mort dans l’éternelle dualité du bien et du mal. Survient le théâtre ambulant Chopalovitch. Comment ces saltimbanques, ces artistes pourraient-ils prétendre à se jouer de la réalité ? A être le troisième terme qui serait le moyen de résistance et de résilience permettant de surmonter les épreuves. Ils sont là sur la scène, les comédiens qui jouent les comédiens et les comédiens qui jouent les villageois. C’est la confrontation de la réalité triviale avec l’imaginaire. C’est le chant qui va être le fil conducteur. Le chant qui raconte l’épopée, la comédie et la tragédie.

Quelle prétention donc de poser ses valises au milieu des bassines, des balais et des serpillières, de recréer le monde par le mythe et la transcendance. La mise en scène de Pierre Barayre donne aux acteurs l’occasion d’exprimer toute leur vitalité. Ils vont. Viennent. Les dialogues sont souvent drôles, parfois violents. Le jeu des lumières, le clair obscur, l’apparition et la disparition, tout se fait et tout se défait. Le théâtre de la vie a tôt fait de laisser la place. La résilience c’est aussi accepter ce que la vie a d’éphémère. Les occupants finissent par partir, les sédentaires peuvent devenir nomades et les nomades peuvent devenir sédentaires. Le théâtre ambulant va chercher d’autres lieux pour poser ses tréteaux.

 
< Précédent   Suivant >