Jamais un tendre amour n'expose ce qu'il aime.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... En attendant la moisson 2019, voici celles des Festivals Off précédents : 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"PompierS", de Jean-Benoit Patricot Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
16-07-2016

"PompierS", de Jean-Benoit PatricotPompierS

Une fausse histoire d'amour

Il en existe tant, des tromperies, des abus... quand on cherche l'amour on ne trouve parfois que l’emballage d'une relation juste bonne à finir dans une poubelle.

Mais quand l’héroïne est ce qu'on appelle limitée, quand elle a du mal à discerner le bien du mal, le possible de l'impossible, quand elle est amoureuse et ne sait pas dire non. Si en face d'elle se trouve ce qu'on appelle vulgairement un salopard et que celui-ci est dans un costume de pompier, héros par principe, sauveur des corps comme des âmes... alors... c'est le fracas qui arrive suivi d'un procès car la jeune fille a des appuis, des aides qui arrivent.

Opposition de deux récits celui enregistré sur un carnet de la jeune fille et celui du garçon qui a peur d'être condamné et qui veut infléchir le récit... qui va gagner ???

Elle a du mal à comprendre, il sait le poids des mots.

Serge Barbuscia propose un dispositif scénique très pur qui ne fait pas diversion : quatre bancs dans une salle d'attente d'un tribunal où ils sont là tous les deux, elle qui veut réparation absolument et lui qui cherche la fuite ; qui veut transformer juste quelques mots et situations pour s'en sortir.

C'est la sobriété qui a été choisie, pour donner au texte toute sa place et toute sa valeur.

Un jeu très sobre magistralement interprété par William Mesguich et Camille Carraz. Ils sont tous deux criants de vérité, d'exactitude, à en devenir dérangeants.

Une très belle pièce sur un sujet difficile.

Au Balcon à 17h

 
< Précédent   Suivant >
 
Image du moment
admin-linux1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé