Accueil arrow Vos annonces arrow Interface dans son fief pour une représentation d'un « J'ai hâte d'aimer » d’exception.

Qui ne sent point son mal est d'autant plus malade ;

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... En attendant la moisson 2018, revoyez celles des Festivals Off précédents : 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Interface dans son fief pour une représentation d'un « J'ai hâte d'aimer » d’exception. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
21-10-2016

Interface dans son fief pour une représentation d'un « J'ai hâte d'aimer » d’exception.

L'amour comme socle de la vie, une magnifique interprétation..

« J'ai hâte d'aimer », une ode à l'amour, comme une quête universelle, une tragédie sans fin.

La pièce débute par le premier texte, une histoire d'amour entre trois bisons et une chauve-souris, amour impossible qui dévoile la fragilité des êtres, mais malgré cela un des bisons va pouvoir mener cette liaison à son terme, pousser l'amour dans ses retranchements.

Les choses s'enchaînent, si la vie est bien un moteur de l'amour,  l'amour est bien « un fouteur de merde »  comme le dit si abruptement André Pignat. L'amour c'est le aussi le moment où tout peut se réaliser, c'est ce moment où nous créons notre réalité. Si nos peurs restent bien réelles, nos rêves peuvent alors porter nos vies et nous élever vers un autre ailleurs.

La symbiose entre les textes élégants de Francis Lalanne et les chorégraphies subtiles de Géraldine Lonfat donne une pièce d'une grande densité sous les puissantes musiques d'André Pignat.

Quelle musique !!!! une vitalité , un élan, support d'une danse effrénée, d'une communion.

Les danseurs-comédiens-chanteurs volent aux quatre coins de la scène et la musique emplit  nos poumons de toutes  de ces sonorités qui nous évoquent les pays de l'Est.

Une harmonie ultime se fait dans ce théâtre si original que celui du Balcon du Ciel où vers la fin le chaman arrive,  incarné par Francis Lalanne, porteur de rêves, d'espoirs, homme d'esprit.

Pour clôturer le spectacle, le théâtre s'ouvre  sur la nature et les lumières des villes qui montent de la vallée laissant entrer un magnifique cheval sur la scène, grandiose vision. Qui matérialise les souhaits d'André Pignat : que le théâtre soit ouvert pour que la liberté soit acquise.

On a vécu un moment exceptionnel.....

Cette pièce fait partie de la pentalogie « Les âges de la vie » et en constitue le deuxième volet.

Comme chaque fois chez Interface, il s'agit d'un totale harmonie, les arts se mêlent se confondent, se répondent. Appel à tous les sens, mais aussi réflexion posée sur notre monde en décrépitude.

On aime la grâce de Géraldine, son  énergie et son souffle ponctués par une musique puissante qui englobe toute la création, qui la porte.

Francis Lalanne est là bien présent adopté et heureux au milieu de cette troupe dont il devient un des maillons.

Un spectacle à voir et revoir qui va partir en tournée à travers le monde.

Le Balcon du Ciel (Nax)

Interface dans son fief pour une représentation d'un « J'ai hâte d'aimer » d’exception
The Decay Show - Louis Thomann

 
< Précédent
 
Image du moment
admin-linux1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé