Accueil arrow Vos annonces arrow « J'ai soif » présenté par Serge Barbuccia

Qui chérit son erreur ne la veut pas connaître.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... En attendant la moisson 2018, revoyez celles des Festivals Off précédents : 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
« J'ai soif » présenté par Serge Barbuccia Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
21-10-2016

« J'ai soif » présenté par Serge Barbuccia.

Un très beau spectacle pour une si horrible histoire.

Sur un plateau, d'immenses feuilles blanches se courent après, tant au sol que sur les murs. Elles cherchent à échapper à on ne sait qui et on ne sait quoi, posant  déjà le questionnement du récit. Un piano est placé dans le fond et un homme est en marche. D'une démarche très lente, celle d'un homme épuisé. Les pages s'éclairent, les notes s’égrènent et l'homme parle. Récit d'un Juif,  Primo Levi, qui revient des camps de la mort, il a vécu et survécu à l’innommable.

À partir du texte de Primo Levi « Si c'est un homme » et de l'oratorio  «Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix » commandé à  Joseph Haydn pour la semaine sainte, Serge Barbuccia a créé un spectacle d'une intensité remarquable, dans la sobriété et la pureté. Rencontre insolite de deux univers si proches.

Paroles d'un homme qui a subi l'impensable, qui a été traité comme inexistant, qui a survécu au pire, qui a du faire comme si cela n'avait pas existé. Il a vécu une mort lente, une tentative d'effacement physique inimaginable, l'humiliation morale, le déni de l'être, le retour au néant.

Dans cette pièce tout est malheureusement beau, d'une beauté déchirante, qui nous pousse au fond de nous même, qui arrache nos larmes.

Sylvie Kajman a illustré cette pièce d'acryliques où des personnages aux regards perdus nous plongent dans un univers que l'on aurait tant aimé qu'il n'exista pas.

Les notes interprétées par Roland Conil apportent un dédoublement de récit, une fuite parfois, une échappatoire aussi, une respiration salutaire.

Serge Barbuccia est sobre, là, juste comme il faut , tout en retenue, en émotion à la lisière des larmes .

Une pièce bouleversante montée et interprétée avec justesse.

« J'ai soif » présenté par Serge Barbuccia
The Decay Show - Louis Thomann
 

 
< Précédent   Suivant >
 
Image du moment
exploit-linux1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé