Accueil arrow Vos annonces arrow "FAUST", d’après l’œuvre de GOETHE

Le véritable amour, dès que le coeur soupire,

Instruit en un moment de tout ce qu'on doit dire.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Avignon off 2018
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2017, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"FAUST", d’après l’œuvre de GOETHE Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
08-07-2018
"FAUST", d’après l’œuvre de GOETHE

Le 11 ; Gilgamesh Belleville du 6 au 27 juillet rel : les 11 et 18 juillet

Adaptation et mise en scène ;  Gaële Boghossian

Avec : Paulo Correia, Fabien Grenon, Melissa Prat

Création musicale et interprétation : Clément Althaus

Tout est rassemblé dans cette magnifique mise en scène du Faust, opéra rock, chœur antique, son et lumière, effets cinématographiques. On pense au film des Pink Floyd « The Wall », on pense à la « Beauté du Diable » de René Clair. Il a fallu la grande scène du 11, un décor somptueux et tout un matériel audiovisuel pour rendre ce spectacle grandiose. Il a fallu aussi le chant, la musique et des comédiens virtuoses qui savent échanger leur personnage, tour à tour Faust et diable.

L’adaptation se veut une métaphore de notre époque, la dérive du monde industriel qui sacrifie les valeurs humanistes au profit de la richesse et de la consommation. Le thème récurrent de la dualité du bien et du mal finit par devenir convenu, banalisé, anesthésié. Dans la première scène, Faust est endormi. C’est à ce moment que le diable intervient. Le théâtre avec toute la force spectaculaire des moyens modernes, avec tout le bruit et la fureur du spectacle vivant, veut nous réveiller.

 
< Précédent   Suivant >
 
Image du moment
eeee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé