Accueil arrow Vos annonces arrow "Musica deuxième (La)", de Marguerite Duras, Guillemette Laurent

Le soin de le cacher découvre ce qu'il cache,

Et son silence dit tout ce qu'il craint qu'on sache.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... En attendant la moisson 2018, revoyez celles des Festivals Off précédents : 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"Musica deuxième (La)", de Marguerite Duras, Guillemette Laurent Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
09-07-2018

"Musica deuxième (La)", de Marguerite Duras, Guillemette LaurentDu 6 au 26 juillet 2018 (relâches les 11 et 18)

à 10h30 au Théâtre des Doms - 1 rue des escaliers Sainte Anne, 84000 Avignon

Un texte de Marguerite Duras plein d'humour et de rebondissements au Théâtre des Doms

« La Musica deuxième » comme une partition de musique que l'on décrypte sous nos yeux, comme un duel à fleurets mouchetés qui se déroule à deux pas, comme une ultime discussion entre deux ex amants qui cherchent encore ce qui les a unis.

Ils viennent de divorcer, ils ont la nuit devant eux pour comprendre leur situation dans le hall de cet hôtel où ils ont passé bien des nuits dans le passé. Ils s'aimaient mais que reste-t-il de cet amour ?

On prend plaisir dès le début de la pièce à la citation des didascalies entremêlées au texte. Ce faisant, les acteurs s'adressent au public lui donnant une plus grande place, le faisant presque participer, nous nous trouvons alors au centre de leur conflit, dans l'intime de leur vie. Selon les moments ils se vouvoient ou se tutoient comme s'ils n'arrivaient pas à trouver la liaison entre eux, l'accroche, le mode de discours...

Du début à la fin, de la pièce ils se donnent des airs de martyrs tels des tragédiens antiques, leurs mots les font patauger dans la boue des relations perdues.

A force de ressasser ce passé fait de reproches et de jalousies qui leur viennent en tête et ne les fait plus avancer on a le sentiment que rien n'évolue. Il faut admettre cependant que lorsqu'une une relation s’effondre il nous est impossible alors de vivre ensemble et tout autant impossible de se séparer.

On en est au stade où tout pourrait se réparer mais aussi où tout devient un magnifique ratage.

Ici le constat est double : impossible de vivre ensemble et impossible de couper le cordon. On est tous des inachevés, dans nos relations amoureuses, des éternels recommencements, situation très durassienne s'il en est.

Dans une mise en scène de Guillemette Laurent très serrée, une scénographie très structurée de Christine Grégoire, les comédiens Catherine Salée et Yoann Blanc déploient leur jeu avec finesse. Nous interpellant presque, nous liant à eux.

Une pièce déjà portée par des grands noms du théâtre prend ici toute sa force et nous ravit. Un très beau moment de théâtre dans le lieu magique du Théâtre des Doms.

mise en scène de Guillemette Laurent

avec Catherine Salée et Yoann Blanc

scénographie Christine Grégoire

lumière Julie Petit Etienne

 
< Précédent   Suivant >
 
Image du moment
eee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé