Accueil arrow Vos annonces arrow "Vivre ne suffit pas", de Jean-Mary Pierre

Quoi ! vous ne pouvez pas ce que peut une femme !

(P. Corneille) 

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Avignon off 2018
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2017, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"Vivre ne suffit pas", de Jean-Mary Pierre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
09-07-2018

"Vivre ne suffit pas", de Jean-Mary PierreEspace Roseau Pétramale à 11h45
du 6 au 29 juillet 2018

mise en scène Hélène Darche

avec Pernille Bergendorff et Philippe Nicaud

Vivre ne suffit pas... il faut davantage

Ils sont mariés depuis vingt ans et toujours aussi amoureux l'un que l'autre. Anna vient de guérir d'un cancer et reprend goût à la vie avec une énergie peu commune, elle veut vivre intensément , vivre plus encore et le couple devient trop étroit, elle a besoin d'air de renouveau, d'horizons différents...

Elle aime toujours réellement Loïc mais sa maladie l'a transformée, elle a besoin de plusieurs vies pour rattraper le temps perdu et vivre intensément les années à venir. Elle propose à son mari un mode de fonctionnement entre eux qu'il n'apprécie pas au départ, mais il aime sa femme et comprend la soif qui l'atteint et à contre cœur accepte.

Dans un univers stylisé, un salon occupé par un canapé et derrière des claustras où filtre la lumière donnant accès aux autres pièces. C'est simple mais bien suffisant. Chaque scène est découpée par un intermède musical joué au piano et au violon, une coupure pour souffler, donner du temps au temps.

Le récit se déroule avec beaucoup de justesse, on comprend le besoin de vie qui saisit l’héroïne après le choc de sa maladie, quand la guérison est annoncée, c'est une libération qui enfin est là et il faut effacer les souffrances passées, les angoisses… il faut effectivement vivre et vivre avec intensité, la vie c'est si court.

Pernille Bergendorff est Anna, elle l'incarne avec une légère froideur nordique qui n'est étranger ni à sa silhouette ni à son accent, c'est absolument délicieux. Elle a une retenue, une force intérieure qui transparait sous ses propos, qui tissent la personnalité d'une femme forte et déterminée.

Philippe Ricaud est Loïc, il est amoureux et malgré la difficulté de ce que lui propose Anna, il accepte et rentre dans son jeu. Il est lui aussi déterminé mais il est sous influence, il a moins de force, plus de résignation...

Un récit très bien construit, très réaliste, qui prend en compte avec justesse le propos. Une écriture fort agréable interprétée et mise en scène avec bonheur. C'est comme un glaçon qui fond dans la gorge délicatement...

 
< Précédent   Suivant >
 
Image du moment
admin-linux1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé