Accueil arrow Vos annonces arrow "École des femmes (L')", de Molière

Ta vertu met ta gloire au-dessus de ton crime.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... En attendant la moisson 2018, revoyez celles des Festivals Off précédents : 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"École des femmes (L')", de Molière Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
25-07-2018

"École des femmes (L')", de MolièreThéâtre Notre Dame à 16h10 du 5 au 29 juillet 2018

« L'école des femmes » , comédie lyrique.

Un Molière dans la tradition

Nicolas Rigas est un metteur en scène plein de rigueur, fervent admirateur de Molière il n'a de cesse de le mettre en scène en cherchant chaque fois comment lui apporter un plus, une dimension supplémentaire, un ancrage dans notre siècle.

Sa solide formation de chanteur d'opéra le pousse à choisir des airs qui s'adaptent à merveille au texte du dramaturge.

Dans cette version de « l'école des femmes » il a sélectionné des airs d'Offenbach dont le propos est dans la veine de la pièce. Un mariage très réussi porté par une belle équipe qui entoure Nicolas Rigas dans son Théâtre du Petit Monde. On signalera en premier l’excellent Martin Loizillon dont la maitrise d'acteur n'est plus à signaler, on l'a vu dans de nombreux films, il est parfait dans le rôle du jeune premier, Horace. À leurs côtés Amélie Tatti une musicienne et chanteuse lyrique corse à la carrière pleine d'avenir tant son talent est grand incarne la jeune promise Agnès... Nicolas s'est réservé le rôle d'Arnolphe il lui va comme un gant. Ce dernier se fait appeler monsieur de la Souche, car il est vrai que cela sonne bien mieux. Son nom est une allusion à Saint Arnoul, que l'on appelait le patron des cocus du temps de l'auteur.

Dans cette pièce Molière met en avant un personnage qui a tellement peur d’être trompé par sa future femme qu'il la place dans une institution pour qu'elle ne réfléchisse pas et soit toute à sa cause. Ce faisant il disserte sur la condition féminine notamment sur l'éducation des femmes. D'ailleurs peut on dominer les gens sans risques et avec tant de certitude et à trop vouloir en faire ne finit on pas par faire tout sombrer ???

La suite nous donnera la réponse à cette interrogation.

On assiste alors à une « École des Femmes » pleine d'humour, de grivoiserie, de légèreté aussi, c'est là le point fort.

Le texte est là comme à son origine mais des cascades dans la tradition des arts martiaux, des parties chantées apportent des notes supplémentaires au propos de Molières. L'envol des corps et des voix apportent comme une fraicheur à un propos qui est en fait d'une grande causticité.

Ce travail pourrait devenir vieillot s'il n'était fait avec autant de justesse et si bien servi.

On a bien du Molière mais revisité dans un esprit qui n'aurait pas offensé l'auteur.

Une fois encore le Théâtre du Petit Monde a frappé les trois coups avec justesse et talent.

mise en scène par Nicolas Rigas

avec Nicolas Rigas, Martin Loisillon, Amélie Tatie, Salvatore Ingoglia, Romain Canonne, Jean Adrien, Nicolas Samsoen, Raphael Schwob, Philippe Hermelier, Benoit Hamelin, Sylvain Sounier, Antonine Bacquet, Philippe Branet

 
< Précédent   Suivant >
 
Image du moment
eeee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé