Accueil arrow Vos annonces arrow « Je ne marcherai plus dans les traces de tes pas » de Alexandra Badea

L'amour est un grand maître, il instruit tout d'un coup.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... En attendant la moisson 2018, revoyez celles des Festivals Off précédents : 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
« Je ne marcherai plus dans les traces de tes pas » de Alexandra Badea Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
15-11-2018

"Je ne marcherai plus dans les traces de tes pas", d'Alexandra BadeaThéâtre Benoît XII d’Avignon

Mise en scène : Vincent Dussart

Chorégraphie : France Hervé

Avec : Roman Bestion, Juliette Coulon, Xavier Czapla, Laetitia Lalle Bi Bénie

Sur la scène trois acteurs/danseurs, deux femmes et un homme sont en proie à ce sentiment diffus, envahissant, incontrôlable, la honte. ce sentiment responsable d’inhibitions et de peurs. Le dialogue s’engage, plutôt trois voix prisonnières qui cherchent à se libérer.

Sur le plateau tout est blanc, sur un écran des carrés de lumière sont projetés, La musique est sidérale, planante, entre ciel et terre. Les comédiens expriment la souffrance des personnages, par des cris de révolte  par des gestes quasi  autonomes, comme des corps en fuite dans des mouvements désordonnés, comme si quelque chose d’archaïque s’exprimait en contradiction avec l’habit social qui paralyse. La honte comme pulsion de mort qui s’oppose à la volonté de vivre.

Remarquable, donc cette mise en scène qui par son jeu d’ombre et de lumière  évoque le genre de purgatoire qui s’appelle le monde moderne. Les comédiens vont et viennent sur la scène en diagonale. Parfois les gestes deviennent danse comme une possibilité, peut-être, d’assumer la honte d’être humain.

 
< Précédent   Suivant >
 
Image du moment
eeee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé