Accueil arrow Vos annonces arrow "Paradoxe sur le comédien"

Et je voudrais souvent n'avoir pu rien entendre,

Ou n'avoir vu personne, ou n'avoir point parlé.

(P. Corneille) 

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon (quand il n'est pas annulé !), notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici donc la moisson 2019, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"Paradoxe sur le comédien" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Aurélie COURTEILLE   
11-02-2020

"Paradoxe sur le comédien"Un éveil aux réflexions de Diderot

Se positionnant immédiatement derrière un 4ème mur resserrant l’espace scénique sur eux-mêmes, Mahmoud Ktari et Grégoire-Gabriel Vanrobays, mettant en scène les pensées et réflexions de Diderot relatives au jeu d’acteur, sont ici à débattre, à se questionner sur ce qui fait le grand artiste.

Sont-ce les émotions ou la raison ?
Comment reconnaître et mesurer la qualité d’un comédien ?

Abordé de façon littéraire, sur un ton lisse, ce sujet des plus vivement intéressant se présente ainsi comme une dialectique venant à s’interroger sur la justesse d’expression et d’expressivité des acteurs.

Une deuxième question vient alors à se poser : l’artiste, tout expressif qu’il soit, se doit-il d’être dans l’émotionnel ?

Mettant en avant la question du sang-froid, je m’interroge :
Pourquoi jouer de sang-froid signifierait- il faire abnégation d’expressivité ?

Ainsi ressort-on de la pièce éveillé à la pensée de Diderot mais non marqué par la profondeur et le relief des idées qu’insuffle le philosophe. La résonance intérieure des mots et leurs vécus artistiques au sein de l’espace scénique manque d’intensité. Une certaine confusion entre sensibilité et expressivité serait ici à éclairer, et ce pour permettre aux artistes de gagner en présence tout en donnant au jeu force et amplitude.

À 19h30, le mardi et 15h,j le dimanche
Théâtre de la croisée des chemins, Salle Belleville-120 bis rue Haxo Paris 19ème
M° porte des Lilas ou Télégraphe

 
< Précédent   Suivant >
 
Image du moment
eee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé