Accueil arrow Vos annonces arrow "Vie au long", d'Arnaud Devolontat

Le véritable amour, dès que le coeur soupire,

Instruit en un moment de tout ce qu'on doit dire.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... En attendant la moisson 2018, revoyez celles des Festivals Off précédents : 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"Vie au long", d'Arnaud Devolontat Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
19-07-2010

"Vie au long", d'Arnaud DevolontatDu 11 au 27 juillet 2010 les Di, Lu, Ma à Minuit au Bourg Neuf

Durée : 1h

On verrait bien deux périodes dans ce polar musical...

La première demi-heure qui ferait appel à la partie droite de notre cerveau, la synthétique : celle de l'émotion, celle qui ressent - le beau, les images, la musique, le mouvement...

À ce point, ce n'est pas tant la compréhension qui importe que la satisfaction des sens, celui de l'esthétisme, de l'harmonie, du lyrique, etc.

Puis, à l'arrivée de la marraine, la pièce bascule dans l'explicatif : les mots, le raisonnement, l'hémisphère gauche, le rationnel, l'analytique, le cartésien prend les commandes...

Le sens du beau reste mais - s'il est vrai que l'homme est un dieu tombé qui se souvient des cieux - la rhétorique et la solution de l'énigme sont de piètres consolations !

NB : les 18, 19 et 20 juillet à 22h, le "making of" de la pièce, Jeu en double Corde, sera projeté 1 bis rue du Bon Pasteur, à deux pas du Bourg Neuf.

 
< Précédent   Suivant >
 
Image du moment
exploit-linux1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé