Accueil arrow Vos annonces arrow "Solitruc", de et avec Elisabeth Wiener

On n'aime point à voir ceux à qui l'on doit tant.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Brèves
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2017, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"Solitruc", de et avec Elisabeth Wiener Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
29-07-2010

"Solitruc", de et avec Elisabeth WienerDu 20 au 31 juillet 2010 à 21h à l'Isle 80

Durée : 1h30

Autant, dit-elle, parler (et chanter) de ce qu'elle connaît le mieux : sa vie !

Mais il faudra d'abord réintégrer RFM - pas la radio, mais ses trois derniers neurones, Riri, Fifi et Moumou, seuls survivants d'abus répétés de substances illicites (il faut dire que c'étaient les années soixante-dix, Janis...) - pour retrouver "encartonné" le piano de papa, rappeler les règles du jeu du phacochère sous les portes cochères (l'histoire ne dit pas si un petit Alain S. a été impliqué), évoquer la tentation des jeunes et beaux acteurs de l'époque et l'appel au large latin, la petite orange, etc.

Bref, c'est par un festival de pièces musicales on ne peut plus actuelles - elles sont d'ailleurs souvent "auto-samplées" en direct - qu'Elisabeth WIENER, tantôt au clavier, tantôt à l'accordéon (c'est vrai que pour les femmes, le soufflet à l'arrière est dangereux - comment fais-tu Yvette ?), passant allègrement de la chanson au théâtre ou à la... magie dessine - dans ses grandes lignes - le puzzle de sa vie : ce goûteux solitruc - seule pour fabriquer ce truc !

 
< Précédent   Suivant >