Accueil arrow Vos annonces arrow "QUE D’ESPOIR !", de Hanokh Levin

Ma mort était ma gloire, et le destin m'en prive.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Brèves
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2017, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"QUE D’ESPOIR !", de Hanokh Levin Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
29-07-2011

"QUE D’ESPOIR !", de Hanokh LevinThéâtre des Halles : Du 7 au 29 juillet 2011

Cie du Jour au Lendemain

Mise en scène : Agnès Régolo

Avec : Catherine Monin, Nicolas Chatenoud, Guigou Chnevier, Nicolas Geny, Fred  Giulani, Kristof Lorion, Guillaume Saurel

Les comédiens sont aussi des musiciens. Ils vont de l’estrade à l’orchestre pour ouvrir un étonnant dialogue. Le lien se tisse entre les notes de musique et les situations. Ils sont drôles. Ils sont absurdes. Ils nous surprennent. C’est bizarre, farfelu. La pensée s’évade dans des contrées hasardeuses qui battent en brèche tous les points de repère.  Le rire nous libère de nos inhibitions. Il faut dire que les personnages sont étranges, impossibles. Ils arrivent avec habileté et malice à maîtriser des situations improbables. Ils sont instrumentaux quand la musique, les cris et les chants se rejoignent dans un oratorio insolite.

La mise en scène a quelque chose d’un peu surréaliste. Les acteurs/musiciens déambulent. Chacun leur tour, ils font leur numéro, prenant possession de la scène, puis l’abandonnant. De temps en temps certains vont s’asseoir.  Ils observent, hésitent, incertains, avant de regagner l’orchestre et de jouer sur des rythmes endiablés comme s’ils avaient trouvé là, un lieu plus apte à libérer leur énergie vitale.  

Voilà, c’est gai. C’est impossible. Ca arrive quand même. On voudrait que ça dure pour nous aider à nous libérer du carcan de notre logique. Que d’espoir !

 
< Précédent   Suivant >