Accueil arrow Vos annonces arrow "Crue et Nue", de et avec Eva Darlan

On a peine à haïr ce qu'on a bien aimé,

Et le feu mal éteint est bientôt rallumé.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici donc la moisson 2019, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"Crue et Nue", de et avec Eva Darlan Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
28-07-2013
"Crue et Nue", de et avec Eva DarlanDu 6 au 28 juillet 2013 à 14h05 au Petit Chien

Durée : 1h10

On oublie parfois ce que mai 1968 a pu signifier (en France) pour la libération des femmes (et de leur corps), quand les petites filles ne pouvaient pas jouer dehors au contraire de leurs frères et devaient se laver parce que « le corps, c'est sale » et le devoir conjugal un mauvais moment à passer - qui heureusement ne dure pas longtemps !

Au point qu'Eva DARLAN (dont le spectacle s'inspire de son livre éponyme) en vint à dire qu'elle est née à quatorze ans, quand elle a enfin pu s'approprier son corps jusque-là dispersé dans les différentes pièces de l'habitation familiale - mais que ce n'est qu'un début car encore aujourd'hui la femme reste soumise à de nombreux diktats sociétaux : les talons aiguilles, les régimes, la mode (ou le modelé) des poitrines, des fesses, de la pilosité et même des (petites) lèvres selon les décennies, le plaisir obligatoire, etc.

Et bien sûr, la violence faite aux femmes sous toutes ses formes : maritale, patriarcale, des fratries, religieuse (voile, excisions, mariages forcés), criminelle (proxénétisme, viol)... est loin d'avoir été éradiquée !

Il fallait donc en parler crûment : autant appeler une chatte une chatte (on dirait quant à nous foufoune, afin de ne pas priver nos voisines de l'acquisition d'un chat de sexe féminin - et pouvoir continuer à les inviter chez Léon de Bruxelles, une fois !) et faire réviser à ces Messieurs - non sans humour - le parcours qui mène à la grotte aux plaisirs...

Des fois qu'en chemin ils croisent Jane Fonda !

 
< Précédent   Suivant >
 
Image du moment
eee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé