Et le combat cessa faute de combattants.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Critiques du off 2017
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2016, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
"Eileen Shakespeare", de Fabrice Melquiot Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
22-07-2014

"Eileen Shakespeare", de Fabrice Melquiot« Eileen Shakespeare » un épure sur la condition féminine.

Une très belle pièce de Nouvelle Calédonie.

L'auteur à succès Fabrice Melquiot est parti de la réflexion  de Virginia Woolf dans son essai  « Une chambre avec  soi » où elle s'interroge sur la place de la femme dans la société. Il a donc inventé une sœur à Shakespeare, habitée par un profond décalage entre elle et les autres femmes de son époque, revendiquant ouvertement les mêmes droits pour les femmes que pour les hommes dans une époque où les femmes n'avaient pas d'existence légale.

Femme au verbe haut, à l'allure fière, elle veut devenir comédienne et rompre avec les conventions qui l'enferment.

Dans une mise en scène appuyée par une chorégraphie épurée : une robe de mariée dont le voile s'étire jusqu 'au fond de la scène, un banc-table au milieu, c'est tout, Laurent Rossini crée un climat grâce aux lumières de toute beauté de Laurent Lange.

Olivia Duchesne interprète avec panache une Eilleen poignante. Seule en scène elle donne vie à son personnage avec une telle conviction qu'on la suit dans les méandres de l’héroïne, on assiste à sa métamorphose, à sa quête.

Une très belle pièce qui a tout pour obtenir un grand succès.

Espace Roseau à 10h45

 
< Précédent   Suivant >