Accueil

Je travaille à le perdre, et le perds à regret.

(P. Corneille) 

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Brèves
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2017, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Actuellement
Pensées profondes - Anecdotes piquantes - Rendez-vous prochains (avril 2018) Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Webmaster   
06-04-2018

Pensées profondes – Anecdotes piquantes – Rendez-vous prochains (avril 2018)

Notre nouvel épisode : «Les titres»

Résumé des épisodes précédents :

 

Trouver le titre d’un livre ou d’un spectacle est un exercice qui relève, à la fois, de la création et de la communication. On a un pied dans l’art, l’autre dans le commerce. Je suis souvent surpris d’entendre des écrivains extrêmement sourcilleux et jaloux de leurs prérogatives littéraires avouer benoitement « Oh, le titre ? Ce n’est pas moi, c’est l’éditeur qui l’a choisi… ». Au théâtre, le titre est généralement celui du manuscrit et ça nous joue parfois un mauvais tour. Je pense à ce délicieux spectacle auquel j’ai participé la saison dernière, une peinture brillante, acide et très actuelle du monde de l’édition. Tous les spectateurs étaient conquis par l’humour et la modernité d’un texte de… 1927. Las, un titre trop désuet : « Vient de paraitre » ne laissait rien soupçonner de cet humour et de cette modernité. Et c’est, sans doute, ce qui nous a valu la brièveté de la tournée malgré une presse unanime et une nomination aux « Molières ». 

 

Lire la suite...
 
"Comment j'ai dressé un escargot sur tes seins", de Matei Visniec Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
21-03-2018

"Comment j'ai dressé un escargot sur tes seins", de Matei VisniecThéâtre du Balcon
rue Guillaume Puy
84000 Avignon

les 16 et 17 mars et au festival 2018

« Comment j'ai dressé un escargot sur tes seins », quelle mise en scène !!

Une magnifique plongée dans l'univers de Visniec

Le Théâtre du Balcon a mis en scène l'un des auteurs les plus joués du Festival d'Avignon (off) avec une quarantaine de créations depuis 1992.

Lire la suite...
 
"Des roses et du jasmin", d'Adel Hakim Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par MD   
15-03-2018

"Des roses et du jasmin", d'Adel HakimDes Roses et du Jasmin

Texte d'Adel Hakim

Dramaturgie Mohammed Kacimi

avec le Théâtre National Palestinien.

Adel Hakim nous a fait un beau cadeau de départ avec ce spectacle qui se joue à La Manufacture des Oeillets jusqu'au 16 mars. C'est une saga familiale israélo-palestinienne qui comporte un chœur à l'humour grinçant pour nous narrer aussi la grande histoire de cette partie du monde à partir de 1944.

On se délecte pendant 3h de toutes les connaissances qui nous sont apportées sur les événements qui bousculent l'histoire de ce pays qui se voulait être un paradis. Pas d'erreur. Une grande rigueur dans les faits historiques.

Le spectacle est surtitré mais on n'a aucun mal à suivre. C'est aussi une façon d'introduire la distance chère à Brecht.

La troupe est remarquable, un jeu très fin et beaucoup de danses et de musiques. Elle nous tire les larmes à la fin du spectacle. C'est du vécu. Et comment survivre à tant de souffrance et d'injustice ?

La seconde partie est peut-être un peu trop ésotérique mais ça n'est rien au regard de l'expérience théâtrale que nous avons eue.

A ne pas manquer car ils ne reviendront pas de si tôt.

 
"Teruel", par la Cie Interface Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Ferdy AJAX   
22-02-2018

"Teruel", par la Cie InterfaceTeruel représente une chronique poignante du charme spirituel de l’amour. Un amour passionnel qui affiche la précarité physiologique de la vie dans sa tendre intimité. Le metteur en scène André Pignat nous emporte au firmament de ce drame affectif tantôt romantique, tantôt tragique. Teruel est une métaphore incarnée du drame allégorique de l’amour et d’une tradition personnifiée.  La mise en scène de Teruel demeure fidèle et authentique au récit de l’œuvre initiale intitulée Rhône Saga.  Cette œuvre tirée de la fabuleuse histoire traditionnelle de la corrida. Rhône Saga est une cascade anaphorique puisée dans la profondeur des arènes. Un récit mythologique commis par le poète écrivain et traducteur suisse Pierre Imhasly (1939 – 2017).  J’espère que l’auteur, de son vivant, a eu l’occasion de voir cette vibrante mise en scène de Teruel, proposée avec virtuosité par la Cie Interface.

Lire la suite...
 
"Dom Sganarelle", de Jean-Philippe Ancelle Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
16-02-2018

"Dom Sganarelle", de Jean-Philippe AncelleDu 17 janvier au 8 avril 2018 au Théâtre Ranelagh
Durée : 1 h 20

Mise en scène et interprétation : Jean-Philippe ANCELLE et Michel PILORGÉ

Après une carrière bien remplie sur les planches, deux amis se retrouvent à 1'instigation de l'un pour rejouer Dom Juan. Enfin, pas l'intégrale, mais la fin, dont le célèbre dîner avec la statue du commandeur.

Ils connaissent bien la pièce maîtresse de Molière et, tout en répétant, affinant la mise en scène, devisent sur leurs carrières, leurs vies de comédiens, essaient des échanges de rôles et... usent du téléphone portable (c'est quand même pratique) !

C'est à une vraie mise en abyme que nous assistons, drôle, intelligente et passionnante, où les dialogues de Molière se mêlent avec ceux de l'auteur de la pièce (Jean-Philippe ANCELLE), d'autant plus inspiré qu'il sait de quoi il parle et à qui il s'adresse : aux amoureux du théâtre...

Du Me au Sa 19h, Di 15h
au Théâtre Ranelagh
5 rue des Vignes 75016 Paris
Réservations : 01 42 88 64 44
M° Boulainvilliers (RER C) , La Muette (Ligne 9) ou Passy (Ligne 6)

 
"I am the cosmos", par Luc Guiol Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
05-02-2018

ImageDu 15 janvier au 26 mars 2018 les lundis à 20h (relâche le 19 février) aux Feux de la Rampe

Les 9 et 10 février 2018 à 20h30 au Théâtre du Petit Parmentier à Neuilly (92200), place Parmentier - tél. 01 46 24 03 83

Texte, jeu et mise en scène : Luc Guiol

En fait, le problème du chômage longue durée... c'est que ça vous laisse (beaucoup) de temps pour réfléchir !

Au sens de la vie, et donc de la mort, sujet délicat qu'on tend ordinairement - hors études de philosophie à la Sorbonne - à évacuer...

... mais que Luc GUIOL, qui n'a pas oublié son passage par le hockey au Québec, c'tt' affaire, s'est emparé à bras le corps pour nous livrer le résultat de ses méditations qui pourrait bien n'être, après tout, que la bonne vieille recherche du bonheur de tout un chacun !

Comme la tendance bouddhiste à faire partir du tout, d'où le titre...

Lu 20h aux Feux de la Rampe
2 rue Saulnier 75009 Paris
Réservations : 01 42 46 26 19
M° Cadet (Ligne 7) ou Grands Boulevards (Lignes 8, 9)

 
"Un Démocrate", de Julie Timmerman Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
30-01-2018
"Un démocrate", de Julie Timmerman

Du 15 mai au 23 juin 2018 à la Reine Blanche

Texte et mise en scène / Julie Timmerman

Avec : Anne Cantineau, Mathieu Desfemmes, Julie Timmerman, Jean-Baptiste Verquin

C’est l’histoire de Edward Bernays, inventeur de techniques de manipulation, dans ce 20ème siècle tourné vers la production de masse et la consommation. Son génie, c’est d’avoir compris qu’il est encore plus efficace d’obtenir le consentement  d’individus libres en même temps qu’ils sont conditionnés avec des idées « prêt-à-porter », fabriquées par des autorités prétendument savantes.  L’individu, convaincu d’être libre, devient l’instrument de cette autorité pertinente et avisée. Il suffit de mettre en place une propagande pour obtenir le consentement du plus grand nombre. C’est l’avènement de « Monsieur tout le monde » d’autant plus conforté dans ses choix qu’il est majoritaire comme le coton dans les chaussettes. Le viatique c’est la liberté  et cette valeur est la base vertueuse de tout le système qui fait de chacun un être libre en même temps qu’il est aliéné.

Lire la suite...
 
En janvier au Théâtre aux Mains Nues Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Webmaster   
26-12-2017

Bonjour, 

En janvier le Théâtre aux Mains Nues accueille 2 spectacles :

Citron de la compagnie le Bruit des Casseroles

et Loin du Ciel du Théâtre du Cristal - Pôle art/handicap.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 8 sur 240