Accueil

Qui chérit son erreur ne la veut pas connaître.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Avignon off 2018
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2017, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Avignon off 2018
"Chattologie", de Louise Mey Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
15-07-2018

"Chattologie", de Louise Meydu 6 au 28 juillet 2018 (relâche les 16, 23) à 11h au Pandora
Durée : 1 h 10

Indispensables à tous les gynécologues hommes, et fortement conseillé aux autres, non docteurs, juste mâles1, habitués des "t'as tes règles ou quoi ?" et autres relouseries !

Sans doute l'amour de Klaire fait grr... pour les petits chats de ses chroniques sur internet a-t-elle interpellé Louise Mey, auteure de cette Chattologie qui, du coup, convient parfaitement à la forme et à l'esprit de la blogueuse...

On saluera la mise en scène de Karim Tougui, le seul homme de l'équipe, mais cela prouve que l'homme n'est pas fondamentalement2 indifférent (mais encore trop souvent inutilement et idiotement déférent) vis-à-vis des "mystères" du corps féminin !

1 mais aussi à toutes les femmes, mères, sœurs, filles, jeunes filles, aïeules, nonnes, voilées, car vivant (encore) dans un monde masculin, l'information traitant du corps de la femme reste plus que facultative...

2hors fondamentalistes de tout poil !

 
"59", de Jean-Pierre Siméon Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
14-07-2018

"59", de Jean-Pierre Siméondu 6 au 29 juillet 2018 à 20h25 à l'Arrache-cœur
Durée : 1 h 25

Un cochon qui aurait pu gagner haut la main concours sur concours, un soufflé qui ne supporte pas que les invités arrivent en retard et la vengeance d'une maîtresse qui a... perdu sa voix !

Voici trois pièces courtes de Jean-Pierre Siméon, mises en scène par Vincent MESSAGER, maître-queux qui ne manquera pas de nous offrir en guise d'apéritif un prologue explicitant ce drôle de titre...

... et nous présentant la carte de ces Contes de la crypte après lesquels vous ne regarderez plus jamais un pot de rillettes comme avant !

Autant devenir Vegan tout de suite, d'ailleurs...

 
"Polaroids", d'Annabelle Simon Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
14-07-2018

"Polaroids", d'Annabelle Simondu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 15h50 au Train Bleu
Durée : 1 h 15

Réalisés à partir de notes écrites au fil du temps ces Polaroids apparaissent comme autant d'éléments visuels et sonores que l'on consulte en désordre, un peu comme lorsque l'on ramasse et que l'on se met à trier les différents clichés tombés d'une boîte de photos de famille : autant de souvenirs épars qui nous reviennent, s'interpellent, se rejoignent ou se contredisent...

Certes, n'étant pas dans la tête d'Annabelle SIMON (qui, outre le texte, signe aussi la mise en scène) l'ordonnancement de ces fragments de vie ne nous sera pas... naturel, mais au vu de la performance de Claire MARX qui s'en est emparé à bras-le-corps au point qu'on ne doute pas un instant qu'il ne s'agit... pas des siens, on se doit d'essayer !

Un kaléidoscope bondissant d'images, d'espoirs, de déceptions, de joies, de peines, de fantasmes, de sauts de côté, de passions, de violence, de folie...

... et d'ustensiles en tout genre !

 
"Au-delà des mères", de et avec Michelle Brûlé Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
14-07-2018

"Au-delà des mères", de et avec Michelle Brûlédu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les mercredis) à 14h20 Au bout là-bas
Durée : 1 h

Cinq générations de femmes, pas moins, de son arrière-grand-mère à sa fille, sont évoquées pour cette PPA (Procréation Publiquement Assistée) à laquelle Michelle BRÛLÉ (mise en scène par Chantal DERUAZ) nous convie pour traquer jusque dans ses derniers retranchements la fonction de mère... et sa transmission !

Mais si l'on se réfère à sa mère pour ne pas refaire (!) les mêmes "erreurs" qu'elle vis-à-vis de sa fille, on doit avouer qu'il y a loin de la pratique à la théorie, et que même si (heureusement) à chaque génération les filles s'émancipent...

... elles font les mêmes erreurs que leurs mamans (qui s'inquiètent inconditionnellement pour elles) !

Comme si persistait un lien intergénérationnel qui se perd dans la nuit des temps...

 
"Sentinelles (Les)", de Jacques Chambon Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
14-07-2018

"Sentinelles (Les)", de Jacques Chambondu 6 au 28 juillet 2018 (relâche les 16, 23) à 12h20 au Pandora
Durée : 1 h 20

Un désert des tartares vu par deux sentinelles, une fraîchement promue au rôle de garde-barrière, l'autre ayant fait toute sa carrière en tant que tel : on voit tout de suite de quel côté de la frontière le zèle et le laisser-aller seront distribués, et quel drapeau sera le mieux entretenu !

De même pour qui apprécie les marches militaires, et qui La Traviata...

Mais quant à l'appréciation administrative du sort des apatrides, on peut dire que ces deux pays en guerre se rejoignent, en les reléguant dans le no man's land entre leurs deux frontières, de même que, métaphoriquement, les ONG prêtes à venir en aide aux enfants fuyant les combats !

Frontières, frontières... vous qui êtes si poreuses vis-à-vis des capitaux, quand le serez vous aussi pour les humains ?

 
"Trois hommes sur un toit", de Jean-Pierre Siméon Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
14-07-2018

"Trois hommes sur un toit", de Jean-Pierre Siméondu 7 au 29 juillet 2018 (jours impairs) à 10h au Train Bleu
Durée : 1 h 15

Suite à un probable Déluge, trois hommes - un nihiliste (Pierre MARGOT), un pragmatique (Antoine MARNEUR, qui assure aussi la mise en scène) et un père de famille (Bruno de SAINT-RIQUIER - se sont réfugiés sur un toit...

Ce qui pourrait alors être un En attendant Godot où, "tant qu'on ne sait pas, on se tait", s'avère finalement un Waiting for Jesus... again, puisqu'un quatrième personnage vient les rejoindre en marchant... sur l'eau !

Plus cash que lors de son premier passage, ayant abandonné paraboles et métaphores - il est vrai qu'il n'y a plus le temps puisque son Père a décidé de recommencer (une fois de plus) ce qui, avec l'Homme, a merdé - Jésus (Francis RESSORT) va laisser les trois naufragés décider entre eux de celui qui va jouer le nouvel Adam...

 
"DOUBLE (LE)", d’après Fiodor Dostoïevski Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
13-07-2018

"DOUBLE (LE)", d’après Fiodor DostoïevskiLes Trois Soleils du 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 19h

Adaptation et mise en scène de Ronan Rivière

Avec : Ronan Rivière, Jérôme Rodriguez, Michaël Giorno Cohen, Jean-Benoît Terral, Laura Chetrit, Antoine Prud’homme de la Boussinière

et Olivier Mazal au piano

Le double, la doublure, le double jeu, telles sont les différentes variations que Dostoïevski aborde par le thème de « l’autre soi-même » qui cohabite en chacun de nous. Voilà donc cette double incarnation qui apparaît sur la scène, à la fois même et contraire, l’un, introverti, timide, solitaire, l’autre extraverti, envahissant jusqu’à vouloir prendre toute la place. Le personnage est pris au piège dans un jeu de miroir.

Lire la suite...
 
"Fucking Happy End!", de Sarah Fuentes Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
13-07-2018
"Fucking Happy End!", de Sarah Fuentesdu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 20h40 au Train Bleu

Durée : 1 h 20

Une (ré)adaptation du Peau d'Âne de Perrault très loin de l'usuel univers bisounours des contes de fée !

Tour à tour drôle, grinçant, glaçant, exubérant, tragique, SM, grandguignolesque, Montypythesque - bref déjanté - et festif, le conte de Sarah FUENTES est au fond une manière d'alerter les bébés de ce qui les attend...

... et qu'à défaut d'avoir su construire un monde digne de ce nom leurs parents leur donnent des outils pour s'en affranchir, ou, du moins, repérer les aliénations invisibles - car semblant aller de soi - auxquelles nous sommes tous, à divers degrés (de conscience), exposés !

Et façonnés par elles...

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 17 - 24 sur 106
 
Image du moment
eee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé