Accueil

Jamais un tendre amour n'expose ce qu'il aime.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... En attendant la moisson 2018, revoyez celles des Festivals Off précédents : 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Actualité
"Bon Débarras !", de la Compagnie Alula Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
09-07-2018

"Bon Débarras !", de la Compagnie AlulaDu 6 au 26 juillet 2018 (relâche les 11 et 18)

à 12h30 au Théâtre des Doms - 1 rue des escaliers sainte Anne, 84000 Avignon

Un débarras universel et intemporel où des générations d'enfants sont venues se réfugier

Marionnettes/enfants dont on oublie les manipulateurs.

Sous l'escalier, un débarras, la cachette magique, le havre de paix, l'espace de vie véritable.

Lire la suite...
 
"Bérénice", de Jean Racine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
09-07-2018

"Bérénice", de Jean RacineThéâtre du Balcon à 14h
du 6 au 28 juillet 2018 (relâche les 10, 17, 24)

Bérénice... mon empire, mon amour.

Quand la raison d'État passe avant l'amour

Quelle tragédie !!!! La reine de Palestine, Bérénice, l'empereur de Rome, Titus, et le roi de Commagène, Antiochus, liés à leur amour et face à cela la raison d'état... gouverner. Mais l'empereur malgré tous ses pouvoirs ne peut épouser celle qu'il aime.

Lire la suite...
 
"Variations Enigmatiques", d'Eric-Emmanuel Schmitt Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Fanny INESTA   
09-07-2018

"Variations Enigmatiques", d'Eric-Emmanuel SchmittThéâtre des Corps Saints à 15H10

Du 5 au 29 juillet 2018 (relâche les 9, 16 et 23)

Représentations supplémentaires à 17h les 10, 17 et 24

Lorsque l'omission est au service de la musique

La pièce démarre, tel un coup de fusil auquel on ne s'attend pas !

Etrange façon d'accueillir un journaliste venu interviewer un prix Nobel de littérature, le célèbre et misanthrope Abel Znorko. Isolé depuis plusieurs années sur une île de Norvège, il est vaniteux, et provocateur. L'entretien débute, Erik Larsen désire en savoir davantage sur son dernier roman, une correspondance dédiée à une femme... Les questions fusent, la confrontation est plutôt électrique. Les questions dérangent l'écrivain, elles traitent de l'intime... L'auteur, refuse, exprime son incompréhension, sa colère lui demande de partir sur le champ, mais le retient aussi.

Lire la suite...
 
"FAUST", d’après l’œuvre de GOETHE Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
08-07-2018
"FAUST", d’après l’œuvre de GOETHE

Le 11 ; Gilgamesh Belleville du 6 au 27 juillet rel : les 11 et 18 juillet

Adaptation et mise en scène ;  Gaële Boghossian

Avec : Paulo Correia, Fabien Grenon, Melissa Prat

Création musicale et interprétation : Clément Althaus

Tout est rassemblé dans cette magnifique mise en scène du Faust, opéra rock, chœur antique, son et lumière, effets cinématographiques. On pense au film des Pink Floyd « The Wall », on pense à la « Beauté du Diable » de René Clair. Il a fallu la grande scène du 11, un décor somptueux et tout un matériel audiovisuel pour rendre ce spectacle grandiose. Il a fallu aussi le chant, la musique et des comédiens virtuoses qui savent échanger leur personnage, tour à tour Faust et diable.

Lire la suite...
 
"ET HOP, LES GUERISSEURS" de Rufus Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
08-07-2018

"ET HOP, LES GUERISSEURS" de RufusTHEATRE DU BALCON du 6 au 28 juillet 2018 rel : 10, 16, 17, 18, 24 juillet

Mise en scène : Rufus

Interprètes : Rufus, Richard Martin, Zoé Narcy

Rufus et Richard Martin, deux magnifiques comédiens et un texte étrange, improbable. Un échange surréaliste qui permet à nos deux compères d’interpréter deux personnages limites, un tueur et un guérisseur fou. Le troisième personnage est une apparition, comme une fée qui viendrait donner sens et légitimité. Le symbole de la guérison qui pourrait s’imposer, comme rédemption offerte en cadeau de consolation.

Ce spectacle est attachant, généreux, on sent une sorte d’amitié qui peut réconcilier la raison et la folie, une espérance aussi. Les deux hommes s’affrontent, crient, hurlent leur fureur, se justifient, mais ce qui ressort au bout du compte c’est le triomphe de la gentillesse et de la bonté.

 
"PLAIRE Abécédaire de la séduction", de Jérôme Rouger Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
08-07-2018

"PLAIRE Abécédaire de la séduction", de Jérôme Rouger11.GILGAMESH BELLEVILLE Du 6 au 27 juillet 2018 rel : 11 et 18 juillet

De et avec Jérôme Rouger

Plaire, plaisant, plaisantin, voilà Jérôme Rouger dans son « abécédaire de la séduction ». Un abécédaire à la Deleuze avec comme premier souci, faire rire même si les sujets sont graves, mariant, comme il est de bon ton au théâtre, la comédie et la tragédie.

Donc voilà Jérôme Rouger qui danse plein d’enthousiasme, virevoltant sur la scène immense du 11 dans une chorégraphie de lettres et de signes. Tel est son pari, remplir l’espace vide, écrire sur l’écran vide, comme s’il voulait trouver du sens, au monde, à la vie, à l’homme enfin, dans cette époque où les valeurs s’effondrent pour laisser place au vide.

C’est un spectacle drôle et l’on rit mais pas trop fort, pour que les lettres de l’abécédaire  ne soient pas soufflées par le vent.

 
"Maître et Marguerite (Le)", de Mikhaïl Boulgakov Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
15-05-2018



"Maître et Marguerite (Le)", de Mikhaïl Boulgakov


 

Du 10 mai au 10 juin 2018 au Théâtre de la Tempête


 

Festival OFF d'Avignon

Au 11.Gilgamesh Belleville 

Du 6 au 27 juillet  relâches les 11 et 18 juillet 

 

Adaptation et mise en scène : Igor Mendjisky

Avec : Marc Arnaud, Romain Cottard, Adrien Gamba Gontard, Igor Mendjisky, Pauline Murris, Alexandre Soulié, Esther Van den Driessche, Yuriy Zavalnyouk

Il fallait de l’audace, de la maîtrise, du pari fou, pour adapter le roman de Mikhaïl Boulgakov. Il fallait être alchimiste comme Faust, démiurge comme le diable, virtuose dans la scénographie et le spectaculaire, et voilà c’est une réussite.

Le public est installé sur trois fronts. Il entoure la scène comme au cirque romain. Les temps de Pilate, de Jésus, de Staline, de la société de consommation, se superposent dans un agencement qui donne à l’homme une place centrale, partagé qu’il est entre le bien le mal, la raison et la foi, l’ordre et le chaos. Pour le Maître et Marguerite, le salut viendra là où on l’attend le moins.

Magistrales donc l’adaptation du roman, la mise en scène qui voyage d’une langue à l’autre, dans le temps et dans l’espace, dans un univers fantasmagorique. Les sujets abordés sont graves  mais l’ambiance est plutôt celle de la fête foraine. Les comédiens circulent, bateleurs,  magiciens,  faiseurs de pluie. La gravité cède la place à la bonne humeur.

Sorcellerie vous dis-je !

Du Ma au Sa à 20h, à 16h

au Théâtre de la Tempête - Cartoucherie
Route du Champ de Manœuvre 75012 Paris
Réservations : 01 43 28 36 36
M° Château de Vincennes (Ligne 1) puis navette Cartoucherie ou Bus 112, arrêt Cartoucherie

 

 
"Un Démocrate", de Julie Timmerman Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
11-05-2018
"Un Démocrate",  de Julie Timmerman

Du 15 mai au 23 juin 2018 à la Reine Blanche

Texte et mise en scène / Julie Timmerman

Avec : Anne Cantineau, Mathieu Desfemmes, Julie Timmerman, Jean-Baptiste Verquin

C’est l’histoire de Edward Bernays, inventeur de techniques de manipulation, dans ce 20ème siècle tourné vers la production de masse et la consommation. Son génie, c’est d’avoir compris qu’il est encore plus efficace d’obtenir le consentement  d’individus libres en même temps qu’ils sont conditionnés avec des idées « prêt-à-porter », fabriquées par des autorités prétendument savantes.  L’individu, convaincu d’être libre, devient l’instrument de cette autorité pertinente et avisée. Il suffit de mettre en place une propagande pour obtenir le consentement du plus grand nombre. C’est l’avènement de « Monsieur tout le monde » d’autant plus conforté dans ses choix qu’il est majoritaire comme le coton dans les chaussettes. Le viatique c’est la liberté  et cette valeur est la base vertueuse de tout le système qui fait de chacun un être libre en même temps qu’il est aliéné.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 21 22 23 24 25 26 Suivante > Fin >>

Résultats 161 - 168 sur 207
 
Image du moment
eee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé