Accueil

Nous mourrons à toute heure ; et dans le plus doux sort

Chaque instant de la vie est un pas vers la mort.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Brèves
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2017, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Actuellement
"C'est un beau roman...", de Lilian Llyod Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
13-07-2017

"C'est un beau roman...", de Lilian LlyodThéâtre la tâche d'Encre, 1 rue de la Tarasque à 12h

Un beau roman !! une rencontre....la vie, peut-être, en fin de compte

Du beau théâtre bien réglé.

David Friszman dont on connaît et a apprécié les précédentes mises en scène s'est emparé du texte d'un jeune auteur déjà remarqué pour nous proposer un petit bijou.

Ils sont deux sur le trottoir d'une ville, ils ont rendez-vous, un covoiturage jusqu'à Bordeaux. Il est au téléphone quand elle arrive la dépeignant avec peu de bienveillance... mais qu'importe car d'entrée de jeu on la trouve assez désagréable pour rester correct.

Lire la suite...
 
"Handball, le hasard merveilleux", de Jean-Christophe Dollé Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
13-07-2017

"Handball, le hasard merveilleux", de Jean-Christophe DolléThéâtre du Rempart, 56 rue du rempart St Lazare à 16h10

Un belle histoire de reconstruction

Une ouverture vers un monde magique

Au départ il y a la vie, celle d'une jeune femme qui rêve encore à son passé, sa fuite de l'Algérie alors qu'elle était enfant, sa perte de racines au travers d'une tante restée là-bas.

Un jour à l'occasion d'un match de handball elle retourne au pays. Occupée par son rôle d'entraîneuse de l'équipe féminine de la banlieue parisienne, elle est détournée par un individu qui veut l'aider à retrouver sa tante et les mettre en présence, rêve un peu fou, mais qui va se réaliser.

Lire la suite...
 
"Fragments d'elle", de et avec Jeanne Feydel Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
13-07-2017
"Fragments d'elle", de et avec Jeanne FeydelDu 7 au 30 juillet 2017 à 20h à l'Observance

Durée : 1h

Parfois les circonstances, un clair de lune, une blessure, une soudaine fatigue font que l'on revienne sur son passé, ce qui nous avait heurté, mais aussi ce qui nous a rempli de bonheur...

... comme de se trouver sur un nuage, amoureuse, puis encaisser la brutale spontanéité d'une mère qui dit qu'elle n'a pas voulu ça !

Mais comme disait - ou fait-on dire hors contexte à Nietzsche que ce qui ne me tue pas me rend plus fort, nommer, dire les choses permet par la suite de les affronter, de s'en emparer, d'agir sur elles...

... et par exemple d'en faire un spectacle (mis en scène par Sarah LEFÈVRE), son spectacle (écrit et interprété par Jeanne FEYDEL), peut-être atypique mais qui vous appartient et vous définit en propre !

 
"Auto-Psy", de Gérard Gruhn Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
13-07-2017
"Auto-Psy", de Gérard GruhnDu 7 au 30 juillet 2017 à 18h10 à l'Espace Roseau Teinturiers

Durée : 1h05

Qu'est-ce que cela aurait donné si cette petite fille avait été nourrie des bandes-sons des films d'Hitchcock ?

En fait, l'éducation d'un père joueur de poker, puis celle d'un "oncle" qui ne favorisa pas sa sortie du placard, celle d'une grand-mère qui ne sortait guère de chez elle, et, par défaut, celle d'une administration peu performante dès qu'on sort de la norme, ne pouvaient guère donner de meilleurs résultats... si ce n'est dans la pratique, par l'exemple !

Reste l'école de la vie - la bonne vieille Promotion canapé - à laquelle notre héroïne (Carine COULOMBEL, excellente de fausse innocence) se formera, non sans avoir contribué à l'augmentation de la moyenne des notes des lycéens... amélioration tempérée, il est vrai, par un turn over rédhibitoire !

Comment alors s'étonner qu'une séance psy se termine... en auto-psy ?

 
"Pompes Funèbres Bémot : une belle mort vaut mieux qu'une mauvaise vie !", de Sylvia Bruyant Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
13-07-2017
"Pompes Funèbres Bémot : une belle mort vaut mieux qu'une mauvaise vie !", de Sylvia BruyantDu 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 13 et 25) à 16h15 à La Luna

Durée : 1h25

Voici donc le dernier (!) opus de la Cie Cavalcade, que l'on n'aura pas eu à attendre longtemps !

Mais mieux vaut prévenir que guérir ou, en l'occurrence, prévoir... que déchoir ?

Et puisque les cimetières sont remplis de gens irremplaçables... qui ont été remplacés, autant faire appel à des professionnels pour ne pas rater sa sortie, qu'elle soit programmée (cancer du pancréas) ou imprévue (AVC) !

Attention cependant aux caillots...

Un pur diamant (noir) écrit, mis en scène et interprété par Sylvia BRUYANT (Madame Bémot), assistée de brick - pardon, de BROCK (qui joue deux rôles, dont un... statique), Eva DUMONT (la stagiaire) et Delry GUYOT (le client - très - prévoyant et... l'amant inconsolable).

 
"J'ai été mordue par une presse à gaufrer", d'après Colette Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
12-07-2017
"J'ai été mordue par une presse à gaufrer", d'après ColetteDu 8 au 30 juillet 2017 (jours pairs) à 12h36 à la Carreterie

Durée : 1h

De la maison d'enfance qui est forcément non conforme à l'image que l'on en garde, parce que l'on se l'est construite à hauteur, à regard d'enfant, Colette (Nathalie PROKHORIS, qui a réalisé le montage des textes)  en vient à évoquer son père, le Capitaine, qu'elle a toujours connu unijambiste mais dont la manière de vivre, de bouger, de s'affairer ne le montrait pas !

La qualité des mots et du style de Colette, sa facilité à changer un murmure en chenille poilue (en petit ours dirait Alphonse Allais) coulent d'évidence dans la bouche de la comédienne, au timbre mi-espiègle mi-récitatif et à la diction parfaite - il suffit de fermer les yeux pour retrouver la petite fille Colette dans la bibliothèque de son père, ou de l'imaginer les yeux brillants, prête à se servir du mot presbytère nouvellement acquis...

Alors vous aussi laissez-vous mordre, pas forcément par une presse à gaufrer mais par l'envie d'ouvrir le premier livre de Colette qui vous tombera sous la main !

 
"À 90 degrés", de Frédérique Keddari-Devisme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
12-07-2017

"À 90 degrés", de Frédérique Keddari-DevismeDu 6 au 29 juillet 2017 (relâches les 10, 17 et 24) à 11h aux Halles

Durée : 1h10

Il ne s'agit pas de virage, ni de température... mais d'alcool !

Celui, non dénaturé, vendu en pharmacie...

Pharmacie dans laquelle Marthe (Elizabeth MAZEV) va se rendre, après une arrivée "non-accompagnée" Gare de Lyon !

Retour sur la dépression, le burn out, un instant compensé-e par la boisson, puis de la dégringolade qui s'ensuit...

Et l'apparition d'une autre Marthe, que son mari Christophe et ses enfants ne reconnaissent plus, qui elle-même ne se reconnaît pas au réveil - mais ne se rappelle pas non plus ce qu'elle a fait la veille !

Bref, un sujet grave, "de société", exposé sans fioriture - ce qui n'empêche pas de rester optimiste, et non exempt d'humour...

... ni d'humanité !

 
"Promesse de l'aube (La)", de Romain Gary Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
12-07-2017

"Promesse de l'aube (La)", de Romain GaryThéâtre du Chêne Noir, 8 bis rue Sainte Catherine à 19h45 (relâches les 10, 17 et 24)

La promesse de l'aube ou l'amour merveilleux d'une mère

Une performance de Michel Kacenelenbogen

Sous la direction d’Itsik Elbaz, Michel Kacenelenbogen prend le costume de conteur pour faire résonner en nos cœurs une si belle histoire d’amour entre une mère et son fils.

Romain Gary l'écrivain à succès, deux fois prix Goncourt grâce à sa manie des multiples identités, l'ex-mari de la magnifique Jean Seberg, le diplomate, le héros de la guerre etc.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 Suivante > Fin >>

Résultats 169 - 176 sur 240