Accueil

Et le désir s'accroît

Quand l'effet se recule

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... En attendant la moisson 2018, revoyez celles des Festivals Off précédents : 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Actualité
"Sous les jupes", de Philippe Elno Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
23-07-2018

"Sous les jupes", de Philippe ElnoThéâtre Du Rempart à 17h25 du 6 au 28 juillet 2018 (relâche les 12, 22)

Une pièce de théâtre au titre désastreux et ambigu

mais pourtant si intéressante

C'est l'histoire de trois générations de femmes qui travaillent dans une entreprise de transport routier. Alors on a la référence à la jupe avec les camions, mais malgré cela ils ont ajouté une affiche où sont alignées les jambes des filles en question... là ça vole bas.

Pourtant l'histoire est belle, rebondissante, avec des imprévus, des surprises et trois femmes qui chacune sont un stéréotype de la femme moderne dynamique et féministe.

Lire la suite...
 
"Cyclone", de Michèle Césaire Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
23-07-2018

"Cyclone", de Michèle CésaireThéâtre du Rempart à 18h55 du 6 au 28 juillet 2018 (relâche les 11, 17)

Un cyclone qui ne ravage rien, mais qui sonne au loin

Il y a un cyclone annoncé dans les Antilles, mais nous sommes à Paris… rien à craindre !

Nous sommes chez un couple, un métropolitain et une Antillaise. Leur relation a pris de l'âge, de la distance. Ils ont laissé leur amour se décomposer et restent là à en regarder les lambeaux.

Il était photographe, elle comédienne, mais lui travaille à présent dans un journal où il écrit des rubriques sans intérêt. Il n'a plus aucun espoir et se réfugie dans l’alcool. Elle veut croire encore en son étoile à la différence de lui et attend son heure.

Lire la suite...
 
"Dans la République du bonheur", de Martin Crimp Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
23-07-2018

"Dans la République du bonheur", de Martin Crimpdu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 22h Au Vieux colombier
Durée : 1 h 15

On assiste, assurément, dans le premier acte de cette pièce au titre trompeur à un Famille je vous hais ! dont les Anglo-Saxons ont le secret, un règlement de compte familial pas piqué des vers dont la démesure langagière va de pair avec le décor, celui, kitsch, des années soixante !

Plus que la psychologie des personnages c'est l'esthétisme qui est recherché, le symbolisme, ce que confirme la deuxième partie de la pièce, découpée en quatre tableaux, dûment annoncés...

Enfin, une dernière partie, en guise de conclusion, où ceux qui voulaient, une fois leur bile déversée, partir, échapper au carcan des conventions - mais peut-être aussi les plus atteints - vont se dissoudre dans une - cette fois-ci relativement courte - logorrhée, de plus en plus abstraite !

 
"Britannicus on stage", de Pierre Lericq Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
23-07-2018

"Britannicus on stage", de Pierre Lericqdu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 20h05 aux 3 Soleils
Durée : 1 h 15

Le stage de théâtre "racinien" aura bien lieu, malgré la grève ou les accidents ferroviaires... La distribution de Britannicus est faite dans la foulée, et la vision toute personnelle de Pierre Lericq des Épis noirs de la tragédie de Racine va être exacerbée par les cinq jeunes comédiens de la Compagnie Lévriers - bien partie pour faire la course en tête aurait dit leur auteur !

Vous l'aurez compris, la tragédie laisse la place à la comédie (encore que, cette histoire de bain maternel qui revient...) mais les costumes ne sont pas sacrifiés pour autant, et il y a quand même de beaux alexandrins, au début...

 
"Sources", de Marine Arnault Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
23-07-2018

"Sources", de Marine Arnaultdu 10 au 22 juillet 2018 (relâche les 16, 19) à 18h à Villeneuve en scène
Durée : 1 h 20

Suite au voyage à la Réunion de leur mère après 40 ans passés en métropole, un frère et deux sœurs réunis chez leur père alité vont découvrir qu'ils sont des "demis", qu'ils n'ont en commun... que leur mère !

Les deux femmes vont alors entreprendre un voyage à... Nevers, où elles vécurent enfant, afin de trouver indices et témoignages qui pourraient les aider dans leur quête...

Nous, les spectateurs, munis de casques audios HF allons les accompagner dans leurs déambulations dans la ville (de Villeneuve) et assister en grandeur nature aux échanges entre les comédiens à la recherche de leurs sources !

 
"Établi (L')", de Robert Linhart Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
23-07-2018

"Établi (L')", de Robert Linhartdu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 12h50 à la Présence Pasteur
Durée : 1 h 30

En septembre 1968, un jeune diplômé, Robert Linhart, taisant ses études se fait embaucher comme ouvrier spécialisé (parce qu'il est français) à l'usine Citroën de la Porte de Choisy.

Dix ans plus tard, il racontera son expérience de la vie ouvrière dans un livre, L'établi, dont la Compagnie du Berger nous présente son adaptation théâtrale.

On accompagnera ainsi le jeune homme dans son immersion très réaliste (bravo au décor, au bruitage, et à la "chorégraphie" des personnages), partagera son quotidien, muté d'un poste à un autre selon son rendement ou ses... accointements, ses rencontres, et vivra la mise en place d'une grève hors syndicats ("maison" ou CGT) pour refuser de "rembourser" les acquis des accords de Grenelle et de revenir aux dix heures de travail par jour que la Direction voulait imposer !

 
"Petit chaperon louche (Le)", de Sarkis Tcheumlekdjian Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
23-07-2018

"Petit chaperon louche (Le)", de Sarkis Tcheumlekdjiandu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 11h20 à la Luna
Durée : 0 h 55

Un petit bijou pour tous les âges de 8 à... 888 ans, chacun y trouvant son niveau de lecture - comme par exemple chauve-souris pour... oiseau-loup !

Où l'on verra un œuf qui manquait à 999 autres provoquer une crise cardiaque, une poupée garder les souvenirs bien au chaud, des raccourcis périlleux comme dans le conte original, des promesses non tenues mais pour la bonne cause, et des surnoms ridicules (Loulou, Chacha...) mais pleins de tendresse...

Bravo à la Compagnie Premier Acte pour ce drôle, imaginatif et poétique Petit Chaperon Louche aux décors forêt... iques et aux lumières... magiques !

 
"Je hais les catalogues d'art contemporain", de et avec Stéphane Bierry Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
22-07-2018

"Je hais les catalogues d'art contemporain", de et avec Stéphane Bierrydu 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis) à 22h30 au Girasole
Durée : 1 h 15

Un parallèle osé entre la peinture et... la pêche à la ligne paternelle, le chocolat Poulain et un manque de visites de musées petit, Houellebeck et une salle de sport du 13è arrondissement de Paris, le dadaïsme et... un plug anal qui se voulait subversif !

Bien qu'il s'en défende, et c'est vrai qu'habileté n'est pas art, Stéphane BIERRY a quand même un sacré coup de pinceau et rien que pour ça, il faut venir le voir...

... peut-être pas pour le croire quand il dit que René Magritte est le premier peintre abstrait, plus que Kandisky ou Matisse, mais pour savourer sa jubilante déconstruction de la novlangue des critiques de l'art moderne, apprécier sa technique inspirée de Pollock, et saluer sa culture et son humour !

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 41 - 48 sur 205
 
Image du moment
admin-linux1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé