Accueil

Qui ne sent point son mal est d'autant plus malade ;

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Critiques du off 2017
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2016, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Actu : Avignon off 2017
"Je garde le chien", de et avec Claire Diterzi Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
24-07-2017
"Je garde le chien", de et avec Claire DiterziDu 6 au 26 juillet 2017 (relâche les 12, 19) à 11h30 à la Manufacture

Durée : 0h55

Quelqu'un qui n'aime ni les tee-shirts de Johnny ni les textes de Rodrigo Garcia ne peut pas être foncièrement mauvais - à moins que ce ne soit le contraire ?

L'année 2014 de Claire DITERZI à travers son journal de bord, tenu lors de la gestation de son spectacle 69 battements par minute...

... qu'il n'est pas nécessaire d'avoir vu (ni de connaître la signification du nombre) pour apprécier cette revue/bilan des événements passés, incluant séparations après dix ans de vie commune ou deux ans, mais sans préavis !

C'est hilarant, bien senti, ça semble même couler de source, évident tel que c'est raconté et chanté (pour ne pas dire claironné)...

... comme si l'écriture automatique chère aux surréalistes renaissait dans ce que l'on pourrait appeler "chanson contemporaine" !

Puisse-t-elle néanmoins échapper aux travers des autres arts "contemporains"...

 
"Petite valse viennoise - Berceuse pour Lorca", de Federico Garcia, Sophie Millon, Günther Leschnik Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
24-07-2017
"Petite valse viennoise - Berceuse pour Lorca", de Federico Garcia, Sophie Millon, Günther LeschnikDu 6 au 30 juillet 2017 (jours pairs) à 10h10 au Jardin de Maison de Fogasses

Durée : 0h55

Une conférence sur... les berceuses espagnoles !

Qui ne seraient pas exactement comme les autres berceuses européennes, voire russes, n'ayant pas la même finalité, et mêlent rudesse et douceur...

Mais laissons donc la conférencière Sophie MILLON nous expliquer tout ça avec les mots originaux de Federico Garcia Lorca, et nous interpréter quelques berceuses à l'appui de sa démonstration !

Accompagnée en alternance par Fabrice MINY à la guitare ou par Patrick LICASALE à l'accordéon, le tout dans le merveilleux Jardin de Maison de Fogasses, à une heure où le soleil n'a pas encore pris le pas sur l'ombre des arbres (comme le soleil noir des fascistes n'avait pas encore pris la vie du poète)...

... mais à une heure où il est possible que les cigales se réveillent !

 
"Fluides", d'Esteban Perroy Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
23-07-2017
"Fluides", d'Esteban PerroyDu 7 au 30 juillet 2017 à 21h40 Au coin de la lune

Durée : 1h30

Pas de partie d'échecs comme chez Bergman, mais une joute orale de bonne facture - certes assez déséquilibrée en faveur du visiteur du soir, il est vrai omniscient !

Si a priori les jeux sont faits (à moins d'être fils de... il n'y eut jusqu'ici guère d'exception quant au résultat final !), un éditeur, habitué à faire travailler les autres et sachant louvoyer dans bien des milieux... interlopes, pourrait donner du fil à retordre à son hôte imprévu, en plein jetlag et (comme nous tous) bon amateur de Sir Edward's...

Mais quand bien même la mort serait en avance, la date prévue reste la même !

À moins que...

Une pièce écrite, mise en scène et jouée par Esteban PERROY, face à (l'idée qu'il s'en fait) Serge RIABOUKINE et avec la participation de Marianne JAMES pour la voix, chantée et off.

 
"Garçon incassable (Le)", de Florence Seyvos Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
23-07-2017
"Garçon incassable (Le)", de Florence SeyvosDu 7 au 23 juillet 2017 (relâche les 10, 17) à 18h15 à la Caserne des pompiers

Durée : 1h10

Deux histoires qui s'entrelacent : celle de Buster Keaton, fils de saltimbanque, qui servit de... projectile à défaut d'être assez mur pour jouer la comédie ; et celle de Henri, le frère handicapé d'une jeune femme (Odja LLORCA) que le père dit avoir cassé pour pouvoir lui donner plus de souplesse, et le re-construire selon ses plans...

Adapté du livre éponyme de Florence Seyvos et mis en scène par Laurent VACHER, Le garçon incassable que nous propose la Compagnie du Bredin utilisera bien sûr quelques extraits de films de Buster Keaton mais les deux comédiens hommes (Martin SELZE et le magicien-fakir - vous verrez pourquoi à la fin du spectacle ! - Benoît DATTEZ) auront leur part de... chute de corps !

Soixante-dix minutes plus que plaisantes à conseiller à toute la famille - mais à ne pas expérimenter sur ses petits frères et sœurs...

 
"Kaïmera", de Baptiste Zsilina et Léa Guillec Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
23-07-2017
"Kaïmera", de Baptiste Zsilina et Léa GuillecDu 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 11, 18, 25) à 14h45 au Nouveau Ring

Durée : 0h40

Un grand décor central, comme une grosse montagne tapie dans l'ombre...

Puis une marionnette blanche - un homme - qui s'avance, s'installe et vaque à ses occupations...

... tandis que là, d'autres formes plus évanescentes mais tout aussi réelles flottent, s'envolent, (se) cherchent ?

Mais chut ! n'en dévoilons pas plus, à chacun la liberté de traduire en récit ce qu'il voit !

Une poésie "marionnettique" d'une quarantaine de minutes, proposée par la Compagnie DERAÏDENZ, à partir de 5 ans.

 
"Garance", de et avec Garance Bauhain Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
23-07-2017
"Garance", de et avec Garance BauhainDu 7 au 26 juillet 2017 (relâche les 13, 15, 16, 20) à 13h à la Maison de la parole

Durée : 0h50

Une guitare, un micro, et voici GARANCE perchée sur son "G" au festival off d'Avignon...

Auteure-compositrice-interprète, et... bien décidée à faire de la musique comme Benoîte Groult a fait de la littérature !

Des textes bien sentis, un sens de la mélodie qui marque, un sens du rythme évident, et un sens des autres qu'elle sait écouter...

... et même leur répondre !

Elle nous interprète quelques chansons de ses deux albums précédents (10 € le CD à la sortie) comme Les idées rock mais surtout de nouvelles : une écrite à l'occasion du nouvel an 2017, une autre encore plus fraîche puisque de juin dernier...

... qui devront constituer son troisième album, prévu pour 2018 : c'est fou, non ?

 
"Dolce Vita en exil (La)", de et avec Tina Mancini Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
23-07-2017
"Dolce Vita en exil (La)", de et avec Tina ManciniDu 9 au 29 juillet 2017 (jours impairs) à 11h à la Carreterie

Durée : 1h

Née à Montréal mais de parents venus d'Italie, Tina MANCINI a sans doute pris Christophe au mot quand il chantait "C'était la Dolce Vita"...

... et, pour en avoir le cœur net, est partie un an à Rome retrouver - ou plutôt découvrir - ses origines : comment avoir pu quitter ce paradis si ce n'est pour des raisons économiques ?

D'où le personnage de Maria Giannina Valicetta qui quitte en 1956 sa ville natale de Sorrento pour émigrer au Canada, Montréal, inspiré de la vie de ses parents et grand-parents...

E la nave va ! C'est l'occasion d'égrener diverses chansons traditionnelles et extraits d'opéras (Torna a Surriento, Non ti scordar di me, O sole mio...) en alternance avec des scènes de théâtre qui racontent l'exil, le travail...

... mais aussi les moments joyeux : mariage et... tarentelle !

Une comédienne (pleine de charme) et chanteuse lyrique (exceptionnelle) à ne pas manquer, que l'on recommande chaudement aux programmateurs de toutes régions...

... car l'opéra italien est universel !

 
"Gelsomina", de Pierrette Dupoyet Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
23-07-2017
"Gelsomina", de Pierrette DupoyetDu 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 10, 17, 24) à 9h45 à l'Alizé

Durée : 1h

On ne compte plus celles et ceux qui ont été émus par Gelsomina dans La Strada de Fellini...

Un personnage qui avait inspiré en son temps Pierrette Dupoyet, qui avait commis et interprété ce texte dont s'est emparé, totalement, avec bonheur, Marie-Joséphine SUSINI !

On commence dans le deuil (la mort de sa soeur) et la misère (sa mère qui la vend à Zampano pour la "remplacer")...

... et l'on finira, par la grâce d'un founambule, là-haut, par-delà les nuages dirait Antonioni, où même les petits cailloux comptent !

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 49 - 56 sur 229