Accueil

Qui se vainc une fois peut se vaincre toujours...

(P. Corneille) 

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Brèves du off
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2016, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Actu
"Politiquement Correct", de Salomé Lelouch Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
15-07-2017

"Politiquement Correct", de Salomé LelouchThéâtre Actuel, 80 Rue Guillaume Puy, à 13h25 (relâches les 15 et 22)

Une histoire d'amour sur fond d'opposition politique : est-ce « Politiquement Correct » ?

Elle appartient à la gauche classique, un peu marxiste, vaguement socialiste avec quelques velléités communistes. Il est carrément et simplement d’extrême-droite du parti de la fille Le Pen.

Ils sont cela mais n'en savent strictement rien car aucun des deux ne veut se dévoiler, chacun veut garder son appartenance, de peur de troubler l'autre. Il s'aiment, c'est le coup de foudre, cette pesanteur et en même temps cette situation de légèreté dans une relation entre deux êtres. Cette situation qui vous fait battre des montagnes, qui vous transporte, qui vous fait autre.

Lire la suite...
 
"Pompes Funèbres Bémot : une belle mort vaut mieux qu'une mauvaise vie !", de Sylvia Bruyant Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
15-07-2017

"Pompes Funèbres Bémot : une belle mort vaut mieux qu'une mauvaise vie !", de Sylvia BruyantThéâtre La Luna - salle 1 - à 16h15 du 7 au 30 juillet 2017

Un vaudeville époustouflant.

La mort des autres sujet d'une thérapie par le rire.

Le décor est croquignolet, on s'y croit, un de ces magasins comme on en a rencontré malheureusement dans sa vie, où tous les articles funéraires sont exposés ainsi que les salles annexes dont on voit les inscriptions sur les portes, funérarium, marbrerie etc...

On est plongé tout de suite dans le fonctionnement d'une entreprise familiale en pompes funèbres ouverte en 1902 où se sont succédées quatre générations.

Lire la suite...
 
"Voyage en ascenseur", de Sophie Forte Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
15-07-2017

"Voyage en ascenseur", de Sophie ForteThéâtre Actuel, 80 rue Guillaume Puy, à 17h05 (relâches les 19 et 26)

Un de ces voyages qu'on ne trouve pas dans une agence.

Un voyage dont on sort différent.

Nous sommes un vendredi en fin de journée, les employés ont quitté les lieux et dans le dernier ascenseur la femme du patron, Juliette, se retrouve avec Moctawamba, un technicien de surface .

Mais l'engin se bloque au deuxième sous-sol et n'avance plus, ne répond à aucune sollicitation, même le système de sécurité a pris le large, plus personne ne réplique.

Lire la suite...
 
"Chant du cygne (Le) - fantaisie", d'Anton Tchekhov Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
15-07-2017
"Chant du cygne (Le) - fantaisie", d'Anton TchekhovDu 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 10, 17, 24) à 20h30 au Girasole

Durée : 1h15

Firs, le vieux majordome, avait été oublié à la fin de La cerisaie...

... eh bien le voilà de retour, en la personne du comédien Roger JENDLY, oublié par les autres après quelques verres de trop !

S'en suit alors quelques considérations tchekhoviennes sur le métier de l'acteur et le temps qui passe quand, insomniaque lui aussi, va intervenir le souffleur (Adrien GYGAX), qui dort "momentanément" au théâtre...

Et là, il va être difficile de déterminer la part de Tchekhov des ajouts du metteur en scène (Robert BOUVIER) et des comédiens !

Disons juste que le souffleur aux pieds nus (à défaut de comtesse) n'intervient pas forcément là où il devrait intervenir...

... et que les digressions picto-mnémoniques ou shakespeariennes sont fort joliment mises en valeur par les décors et les lumières - fussent-elles froides !

 
"Dear Mister Darwin - Chansons, reptations, évolution !", de Caroline Gautier Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
14-07-2017
"Dear Mister Darwin - Chansons, reptations, évolution !", de Caroline GautierDu 7 au 16 juillet 2017 à 18h45 à l'Albatros

Durée : 1h

Un spectacle original de Caroline Gautier qui mêle chansons (courtes) de Robert Desnos et Jean Wiener, Gymnopédies d'Erik Satie et... textes de sciences naturelles de Charles Darwin et de Georges-Louis Leclerc de Buffon !

Accompagnée au piano par Tonia MAKATSIANOU, Florence PEYRARD interprète les chansons et déclame les textes scientifiques avec le même brio...

... mais n'oublie pas pour autant le langage du corps, particulièrement celui des animaux - comme le crocodile - décrits par les naturalistes !

Le public sera quant à lui mis à contribution pour reprendre au final Le Bouton d'or (partition au dos du programme)...

 
"Coeur sacré", de Christelle Saez Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
14-07-2017
"Coeur sacré", de Christelle SaezDu 6 au 30 juillet 2017 (relâche les 12, 19, 26) à 14h25 aux 2 galeries

Durée : 1h05

Dans un premier monologue une mère (Tatania SPIVAKOVA) s'adresse violemment à sa fille, qui semble avoir viré intégriste... et pas (que) pour emm... ses parents !

D'où une violente tirade islamophobe, s'adressant aux "signes extérieurs d'intégrisme", certes expliquée par la peur panique de perdre sa fille et les récents attentats islamiques de Charlie, du Bataclan et de Nice...

Outre le faible espoir qu'il ne s'agisse que d'une manière adolescente de protester, la mère conseille à sa fille une intégration "autruchement" correcte : ne pas faire de vague, garder le profil bas, rester du "bon côté" de la barrière !

Puis, un deuxième monologue, in situ celui-là, en constatant le regard qu'une société musulmane (Le Caire, Egypte) porte sur la femme finit d'enfoncer le clou : décidément, l'Orient, fût-il moyen, ne peut que désorienter un(e) occidental(e) et ses valeurs de liberté et d'individualité...

... même s'il/elle se souvient des "excès" passés de l'Occident, de la Réforme (on pourrait aussi rappeler les croisades) aux Révolutions françaises (1789-93, 1830, 1848, 1871 et... 1968) !

Il est urgent maintenant que s'exprime la majorité musulmane silencieuse qui est intégrée et n'entend rien aux extrémismes islamiques...

... dont la plupart des victimes, soit-dit en passant, sont des musulmans !

 
"Gris-vert et azur", d'Olivier Gorichon, Christophe Carmellino et Arnaud Zeller Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
14-07-2017
"Gris-vert et azur", d'Olivier Gorichon, Christophe Carmellino et Arnaud ZellerDu 8 au 30 juillet 2017 (jours pairs) à 13h à la Tache d'encre

Durée : 1h05

Le 11 novembre 1918 (mais il faudra attendre 11h pour être sûr !), c'est l'armistice : deux futurs grand-pères vont être rendus à la vie civile...

C'est en revenant sur les quatre années de guerre vécues par ses grand-pères, de part et d'autre de l'Alsace-Lorraine, qu'Olivier GORICHON va nous tracer, à l'aide des dessins de Christophe CARMELLINO et la musique d'Arnaud ZELLER, les destinées parallèles des Français et des Allemands emportés dans la tourmente de la "Grande Guerre", la der des der, embrigadés par des propagandes similaires... pour le résultat que l'on sait !

Ce théâtre de papier qui s'adresse à tous dès 8 ans - les images sont là pour faire le lien avec le récit - est un des meilleurs vaccins contre les clichés et les lavages de cerveaux que les gouvernements et la presse de l'époque (et d'aujourd'hui, on appelle cela marketing) ont l'habitude d'user pour envoyer les 99 % s'étriper pour conserver, coûte que coûte, aux 1 % leurs richesses et leur train de vie...

Retenons pour l'heure la conclusion heureuse du 11-11 à 11h qui permit, un siècle plus tard, à l'auteur de nous raconter cette histoire !

 
"Combat", de et avec Aurore Gruel et Lucile Guin Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
14-07-2017

ImageCaserne des pompiers du 7 au 23 juillet 2017 (relâche les 10 et 17)

Performance, exploit sportif ou manifestation d’art moderne, ici il s’agit bien de paraître. Maquillage et nudité, exploit physique, robes, voiles blancs. La scène est le lieu du combat de la posture et du mouvement. Les corps dénudés s’attirent et se repoussent dans la symétrie du même et du double. Ils sont comme les trapézistes évoluant dans les airs dans l’alternance des rapprochements et des éloignements. Ce sont des lutteuses antiques musclées au body building. La danse reprend ses droits au service de la séduction. Tout cela est spectaculaire, déroutant, mystérieux. De quel combat s’agit-il sinon des préjugés, des faux-semblants, du mensonge, de la vérité. Paraître, disparaître, ou simplement soulever le coin du voile, pour voir.

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 57 - 64 sur 150