Accueil

On a peine à haïr ce qu'on a bien aimé,

Et le feu mal éteint est bientôt rallumé.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... En attendant la moisson 2019, voici celles des Festivals Off précédents : 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Actualités
"Deux femmes pour un fantôme", de René de Obaldia Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
21-07-2019

"Deux femmes pour un fantôme", de René de Obaldiadu 17 au 28 juillet 2019 (relâche le 23) à 15h à l'Humanum 149
Durée : 1 h 10

Dix jours auparavant, Brigitte (Sylvie GUICHENUY), la femme de Pierre (Wilfried RICHARD, qui assure également la mise en scène), a découvert sa liaison avec Viviane (Laly MEIGNAN), qu'elle a invitée chez elle afin de mettre les points sur les 'i'...

On se doute que la rencontre des deux femmes va faire des étincelles, d'autant que toutes deux ont choisi une robe... rouge, et que l'alcool coule à flot !

Et on imagine dans quel état le sujet de leur dispute va découvrir l'appartement s'il tarde trop... à moins que ?

Un savoureux exercice de style que l'on doit à René de Obaldia, par ailleurs présent... vocalement !

 
"Une tête de nuage", d'Erri De Luca Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
21-07-2019

"Une tête de nuage", d'Erri De Lucadu 5 au 27 juillet 2019 (relâche les dimanches) à 11h20 à l'Espace Saint Martial
Durée : 1 h 10

C'est l'histoire des parents de Iéshu, Iosèf (Pierre-Philippe DEVAUX) et Myriàm (Myriam SINTADO), qui ont - déjà à l'époque - dû migrer pour raison politiques (ah, cet Hérode !) mais ont été acceptés en fait en Égypte pour des raisons... économiques : construire des pyramides ?

La mise en scène utilise au sens propre le métier de charpentier de Iosèf - celui qui ajoute - puisque le caillebotis original va être peu à peu démonté et reconfiguré (plusieurs fois) pour illustrer les différentes étapes de la vie des... parents !

C'est beau, simple, ingénieux et toujours nouveau... comme une tête de nuage !

 
"On voudrait revivre", à partir des chansons de Gérard Manset Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
20-07-2019

"On voudrait revivre", à partir des chansons de Gérard Mansetdu 6 au 22 juillet 2019 (relâche les mardis) à 11h à la Caserne
Durée : 1 h 25

Mise en scène : Chloé Brugnon

Ecriture : Chloé Brugnon, Léopoldine Hummel, Maxime Kerzanet

Jeu : Léopoldine Hummel, Maxime Kerzanet

Lire la suite...
 
"NinaLisa", de Thomas Prédour, Isnelle da Silveira, Nina Simone Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
20-07-2019

"NinaLisa", de Thomas Prédour, Isnelle da Silveira, Nina Simonedu 5 au 24 juillet 2019 (relâche les jeudis) à 21h35 à la Chapelle du Verbe incarné
Durée : 1 h 30

Une belle et riche évocation de la vie et des combats de Nina Simone (Isnelle DA SILVEIRA), qui fait intervenir sa fille Lisa (DYNA - Géraldine BATTESTI) en alternant récit et chansons (surtitrées en français pour en souligner le sens).

Accompagnées au piano par Charles LOOS, cette rencontre nocturne entre mère et fille imaginée et mise en scène par Thomas PRÉDOUR est aussi l'occasion pour l'une et l'autre de se dire - de nous dire - ce qu'elles n'auront pas pu - su - se dire...

 
"Choisir de vivre", de Franck Berthier, Mathilde Daudet Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
20-07-2019

"Choisir de vivre", de Franck Berthier, Mathilde Daudetdu 5 au 28 juillet 2019 à 19h50 au Girasole
Durée : 1 h 15

Dans un décor très "christique" - une grande croix où il s'agit en quelque sorte de mourir pour renaître - Mathilde (Nathalie MANN) attend, dans sa chambre d'hôpital de Bangkok, de vivre le premier jour de sa nouvelle vie !

Elle évoque ses souvenirs d'enfance, son envie alors de porter elle aussi une robe blanche comme sa sœur (très belle utilisation des sacs en plastique) et son art de dissimulation acquis pour ressembler coûte que coûte à ce que les autres, la société voulaient qu'elle soit - et non comme elle se voyait dans le miroir...

Enfin sera-t-elle bientôt face au monde telle qu'elle se sentait être, prête à mener à bien sa "réassignation administrative" mais aussi attentive à être prudente... quant à ses rencontres à venir !

 
"Fuite (La)", de Ciro Cesarano, Fabio Gorgolini, d'après Luigi Pirandello Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
20-07-2019
"Fuite (La)", de Ciro Cesarano, Fabio Gorgolini, d'après Luigi Pirandellodu 5 au 28 juillet 2019 (relâche les mercredis) à 17h20 à l'Alizé
Durée : 1 h 25

Un Cuisine et dépendances pirandellien.

Dans un décor très terre-à-terre - les cuisines d'un restaurant italien à la survie économique problématique - la "folie" du mari de l'une des deux employées va perturber velu l'organisation d'un repas de mariage... qui n'en a pourtant pas besoin !

Comme souvent, les remords des pécheurs produisent un retournement de situation où ce sont les victimes qui se retrouvent ainsi soumises à une double peine...

Faut-il ainsi taire la faute, rendant de facto le besoin de pardon impossible à assouvir, ou l'avouer, et blesser ainsi ceux qui, l'ignorant, n'avaient pas eu à en souffrir ?

Ou alors, invoquer Calderón...

 
"Buridane" Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
20-07-2019

"Buridane"du 5 au 28 juillet 2019 (relâche les 11, 12 et les mercredis) à 15h à l'Arrache-coeur
Durée : 1 h

Bien entourée de ses trois barbus (Olivier GRANGER : saxophone, clavier, Cédric de la CHAPELLE : clavier, guitare, choeurs et Jean JOLY : batterie, percussions) BURIDANE qui a une certaine expérience de la scène nous propose une heure de Barje Endurance, c'est-à-dire une course vers le soleil - une pulsion de vie...

Un univers sonore bien à elle, qui nous enveloppe, à la limite de la transe, tel un hug inconditionnel dont les mères ont le secret, et justifie le coup de coeur 2018 de l'Académie Charles Cros !

On en redemande.

NB. : CD  Barje Endurance disponible à la sortie pour la modique somme de 15 €.

 
"Quand le vers s'enracina", de Michel Delagrange Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
20-07-2019

"Quand le vers s'enracina", de Michel Delagrangedu 5 au 27 juillet 2019 (jours impairs) à 13h15 à l'Alibi
Durée : 1 h 15

Ils se sont aimés (et s'aiment encore), ils formaient un couple, à la ville comme à la scène...

Mais c'était il y a cinq ans. Aujourd'hui, il revient vers elle pour lui demander d'écrire une pièce sur Racine, et sur le rôle de catharsis que les tragédies peuvent apporter face à un drame dans la vie réelle.

C'est l'occasion pour nous de retrouver des extraits célèbres des pièces de Jean Racine : Alexandre le Grand, Athalie, Iphigénie, Bérénice à qui Titus préféra Rome, Andromaque et le récit de la mort de Pyrrhus, et enfin Phèdre avec la mort d'un fils... Hippolyte !

Ah! le vers racinien, tout de simplicité - noir sur blanc, comme le décor figurant un damier, les livres... blancs - et jamais égalé...

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 57 - 64 sur 160
 
Image du moment
eeee1.jpg
Section de Connexion





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Archives
Sites liés

un poisson

un poisson bariolé