Accueil

On n'aime point à voir ceux à qui l'on doit tant.

(P. Corneille)

 
Accueil
Rédactionnel
Critiques
Critiques du off 2017
Agenda
Actu des compagnies
Manifestes
Vos annonces
Echanges
Nous écrire
Sites à voir - vos liens
Outils
Navigateurs...
Rechercher
Extraits filmés
Pendant toute la durée du festival d'Avignon, notre webreporter Jean-Yves Bertrand court les pièces pour en croquer des bouts sur vidéo... Voici (enfin) la moisson 2016, et toujours celles des Festivals Off précédents : 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002 et 2001...
Ont fait Avignon
AU PAYS DES RONDEURS - LES SOURICIEUSES
Les Souris Vertes dé-Croassent en Lorraine, puis à Roanne au Festival Tables ouvertes - voir leur tournée (vues au festival d'Avignon 2010)

LA BELLE AU BOIS DE CHICAGO
à la COMÉDIE DE NICE, du mardi au samedi à 21h30, du 14 au 25 mai 2013 (vue au festival d'Avignon 2011)

CHRONIQUE D'UNE MÈRE ORDINAIRE
au THÉÂTRE DU NORD-OUEST (vue au festival d'Avignon 2012)

MARLON
en tournée (vue au festival d'Avignon 2010)

MÉTALLOS ET DÉGRAISSEURS
en tournée (vus au festival d'Avignon 2011)

MORTS SANS SÉPULTURE
au THÉÂTRE DE MÉNILMONTANT les vendredis à 20h30 (vus au festival d'Avignon 2012)

ORLANDO
le 24 septembre 2012 à Arthès (81), lors du festival Chantons Sous Les Toits (vus au festival d'Avignon 2006)

LE PAPALAGUI
en tournée (vu au festival d'Avignon 2012)

RÊVERIES D'UNE JEUNE FILLE AMOUREUSE
à la FOLIE THÉÂTRE, Je, Ve, Sa à 21h30, le dimanche à 18h à partir du 25 octobre 2012 (vues au festival d'Avignon 2012)

LA VIOLONISTE ET L'ESPRIT DE LA CHAISE
du 27 avril au 30 juin 2013 Sa, Di à 18h à l'AKTÉON-THÉÂTRE (vus au festival d'Avignon 2008)

 
Actu : Avignon off 2017
"The Hole", de Hsiao-Tzu Tien Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Elissa KOLLYRIS   
30-07-2017

"The Hole", de Hsiao-Tzu TienChorégraphie de Hsiao-Tzu TIEN. Interprété par Ya-Chun YANG, Bo-Ling, PAN, Ning WANG, Ya-Yuan CHANG, Hsiao-Tzu TIEN.

Du 9 au 19 juillet à 21h45 aux Hivernales. Relâche le 13 juillet.

18 Rue Guillaume Puy, 84000 Avignon.

Scénographie froide et minimaliste, musique ambiante mélancolique et angoissante, costumes de soie et couleurs pâles, l'atmosphère est envoutante. Spectacle féminin – il s'agit en effet de 4 danseuses –, The Hole questionne les liens entre sphères sociales et sphères privées : comment réagir face à Autrui ? Être « normal » serait-ce être identiques aux autres ? Alternant solos et danses groupés, frénésie et calme imperturbable, la chorégraphie signée Hsiao-Tzu Tien est sensible, décousue et fragmentaire, comme pour mieux interroger les tensions d'aujourd'hui. Emprunt d'une force spirituelle, The Hole semble être aussi le médium d'une critique de nos sociétés postindustrielles, conformistes et patriarcales.  

 
"Néant", de et par Dave Saint Pierre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Elissa KOLLYRIS   
30-07-2017

"Néant", de et par Dave Saint PierreDu 7 au 30 juillet à 10h30 au Théâtre de l'Oulle. Relâche les 10, 17 et 24 juillet.

16 rue Joseph Vernet (19 place Crillon) – 84000 Avignon.

Nous sommes agressivement accueillis dans la salle du théâtre de l'Oulle par un personne étrange. Il s'agit de l'alter ego du chorégraphe québécois Dave Saint Pierre. Nu, avec un grand sac en plastique recouvrant son corps et une perruque rappelant vaguement la coiffe de Marilyn Monroe, nous sommes face à un être à la fois grinçant, loufoque et grotesque. Lorsque le spectacle commence véritablement – mais semble-t-il qu'il avait déjà commencé –, le « vrai » chorégraphe prend le dessus sur le clown. Place alors à un être sensible, vulnérable, mélancolique. Seul en scène, il joue à partir d'éléments naturels – le feu, l'eau et le vent –, et insère brillamment les arts visuels dans son spectacle. De fait, Néant est une œuvre complète, mêlant à la fois la danse, le théâtre, la performance et la vidéo. Avec peu de matériel – un ventilateur, des sacs plastiques, un vidéo-projecteur –, il invente toute une cosmogonie onirique dont se dégage une force poétique absolue.

 
"Roman de Monsieur Molière (Le)", de Boulgakov, Molière, Lully Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude KRAIF   
30-07-2017

"Roman de Monsieur Molière (Le)", de Boulgakov, Molière, LullyThéâtre du Petit Louvre du 6 au 30 juillet 2017

Adaptation et mise en scène : Ronan Rivière

Avec Ronan Rivière, Michaël Giorno-Cohen

La parole est bondissante qui passe d’un comédien à l’autre. Ils sont comme des jongleurs. Molière est là avec ses mots drôles ou graves. Le roman de sa vie défile avec une sorte d’allégresse, traversant les épreuves avec la lucidité qui le caractérise. Sa présence traverse le temps d’une biographie et nous rejoint au 21ème siècle.   

La mise en scène a la vitalité de la commedia-Del-Arte. La musique de Lully accompagne les multiples péripéties de cette vie mouvementée.

Boulgakov, Molière, Lully, réunis sur un plateau de théâtre nous transportent sur une vieille carriole tirée par un cheval, vers une aventure qui durera toujours.

 
"Kathak à kontre-kourants", de et avec Isabelle Anna Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
28-07-2017
"Kathak à kontre-kourants", de et avec Isabelle AnnaDu 7 au 30 juillet 2017 (relâches les 12, 19, 26) à 22h30 à l'Espace Alya

Durée : 0h55

Au programme, 3 solos interprétés par Isabelle ANNA de la Cie Kaléidans'Scop :

Kathak traditionnel de l'Inde, où, si comme ici avec une bande son enregistrée la danseuse est tenue à une certaine discipline temporelle, en version avec musiciens sur scène, c'est elle qui mène le bal ;

Mon Bolero de Ravel, qui revisite en Kathak le morceau célèbre avec imagination et virtuosité - juste retour des choses ;

- et enfin Le Bal des Mots, qui, sur une bande sonore extrêmement travaillée d'alphabets, de babillages et d'exercices de diction, illustre, là aussi en Kathak, textes et onomatopées...

Et à la fin de la performance, n'hésitez pas à poser des questions à l'interprète-chorégraphe, véritable encyclopédie du Kathak !

 
"C'est à cause d'elle", d'Andreï Ivanov, Denis Kojarine Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
28-07-2017
"C'est à cause d'elle", d'Andreï Ivanov, Denis KojarineDu 20 au 30 juillet 2017 (relâche le 25) à 20h25 à l'Archipel

Durée : 1h30

Quand la communication entre une mère et son adolescent de fils est rompue, ou du moins est réduite à sa plus simple expression, Internet ne facilitant pas les choses...

... ne pourrait-on pas trouver justement, grâce aux nouvelles technologies, un moyen de renouer le contact ?

Mais si l'usage des pseudonymes et des avatars peut dans un premier temps faciliter prises de contact puis... épanchements, jouer avec le feu, fût-ce virtuel, reste jouer avec le feu !

Deux comédiens biélorusses - Ludmila SIDORKEVITCH (la mère) et Dmitri DAVIDOVITCH (le fils) - remarquables, pour lesquels le surtitrage en temps réel, très au point, permet d'apprécier toute l'étendue du jeu...

 
"Toute ma vie j'ai été une femme", de Leslie Kaplan Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
28-07-2017
"Toute ma vie j'ai été une femme", de Leslie KaplanDu 7 au 30 juillet 2017 à 18h Au Bout là-bas

Durée : 0h50

Si on ne naît pas femme, on le devient, de quoi disserte Toute ma vie j'ai été une femme ?

Essentiellement de la place que notre société de consommation assigne à la femme, des produits qu'elle lui impose (ustensiles électro-ménagers, produits de maquillage, d'habillage...), bref de l'image qu'elle (la société) veut qu'elle (la femme) renvoie et du rôle qu'elle (la société) veut lui (à la femme) faire tenir...

Rassurez-vous, c'est très ludique ! Je dirai même plus : ça déménage ! Et si les deux protagonistes (Sarah BUSSY et Sophie KIRCHER, qui assurent aussi la mise en scène) de cette entreprise de construction/déconstruction de clichés jouent avec les mots et aiment - au sens propre - les mises en boîtes (il y en a d'ailleurs 25 en carton), vous apprécierez tout autant leurs illustrations des coq-à-l'âne de Leslie Caplan !

Alors, sont-elles bien parties pour être des femmes... toute leur vie, à défaut de le devenir ?

Ou de l'avoir été...

 
"Nouveau(x) Genre(s)", de Caroline de Diesbach Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
28-07-2017
"Nouveau(x) Genre(s)", de Caroline de DiesbachDu 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 11, 18, 25) à 16h15 Au Bout là-bas

Durée : 1h15

Tout ce que vous avez voulu savoir sur la psychanalyse... par l'exemple, séance par séance !

L'analysante (Caroline de DIESBACH) nous/se livre ici sur scène une représentation de sa propre analyse, alternant reconstitution de séances avec une psychanalyste (Isabelle GOMEZ) plutôt lacanienne, des projections vidéos (l'inconscient ? mais pas que...), des chansons (travail psychanalytique ? mais pas que...), et des adresses au public (le quatrième mur)...

Le spectateur assimile vite le rituel "Venez !" / "On s'arrête là" qui encadre les séances ; il aura alors le choix de s'attacher au sens de ce qui se dit (ou ne se dit pas), mais pourra aussi, titillé par la forme, oublier le fond, se (faire) surprendre - psychanalyser malgré lui - et, à son tour, laisser échapper de son inconscient... du non-signifiant ?

Un spectacle rare, jamais identique, un work in progress en quelque sorte, qui laisse le champ ouvert à de nombreuses discussions...

 
"Voyage Voyage !", de Jean-Luc Bosc, Marie-Émilie Nayrand Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean-Yves BERTRAND   
28-07-2017
"Voyage Voyage !", de Jean-Luc Bosc, Marie-Émilie NayrandDu 7 au 30 juillet 2017 (relâche les 11, 18, 25) à 12h15 au Nouveau Ring

Durée : 1h15

Le retour de Filomène (Marie-Émilie NAYRAND) et de Félix (Jean-Luc BOSC) qui, aux dernières nouvelles, coulaient des jours heureux !

Mais Filomène, ayant abusé du tabac et de l'alcool, se retrouve à l'hôpital après une greffe du cœur, au grand désespoir de Félix...

Alors, puisque l'opération s'est bien passée, il lui propose de partir en voyage, de voir du pays comme on dit !

Et ils en verront, jusqu'à ce que Félix, lui aussi, commette quelque abus... celui du temps qui passe ?

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 9 - 16 sur 229