"Quai du bonheur", de Philippe Garcia
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
11-05-2016

"Quai du bonheur", de Philippe Garcia« Le quai du bonheur » sur la scène du théâtre du Rempart

La dernière comédie de Philippe Garcia.... de Radio France Bleu

Est on sur le quai ? Est-on ailleurs ?

Une gare désaffectée mais où passent encore les trains de marchandise dans un fracas épouvantable.

Deux couples s'affrontent : deux jeunes en recherche de devenir et deux vieux en quête de paix.

Question de génération oblige...

Derrière ces affrontements c'est l'humanité qui est en branle dans un lieu prédisposé où les rencontres sont multiples.

On regarde  cette pièce sous les rires d'une salle qui prend les répliques pour des balles à rebonds, on assiste à cette mise en pièce comme  des étrangers ...bien loin de ces conflits générationnels.

On est au-delà de tout cela, on est devant la scène... on assiste au spectacle... on peut rire. On veut rire.

Pourtant cette pièce met en exergue une opposition de deux générations, les vieux et les jeunes comme si ceux ci étaient au départ dans un antagonisme catastrophique, dans une lutte forcée  générationnelle.

Derrière le rire, la boutade... subsiste une guéguerre dont on ne voit pas l'issue, dont on mesure pourtant les éclats et quels éclats !!!!

Philippe Garcia veut nous entrainer dans le rire, il veut nous divertir mais  derrière ses mots en embuscade, c'est la misère humaine  qui s'étale, se vautre et s'affronte.

Tout y passe, on va d'un côté à l'autre, pas de retenue, des mots à la pelle...

La course d' un couple en recherche du moindre faire... qui veut vivre sans avoir d'effort à fournir, qui pense que travailler deux mois et encore c'est assez osé va leur donner une vie des plus heureuse,  couple peu sympathique que l'on a du mal à apprivoiser. Arrive un autre binôme : le frère et la sœur en quête d'un lieu pour déporter leurs parents, peu attirants ces personnages, bourrés de prétention,  de méchanceté. Puis enfin les aïeuls sont là, deux vieux conscients de leur situation qui essaient  de voir comment il pourraient s'en sortir, et qui peu à peu vont tourner casaque et deviendront à leur tour eux aussi très antipathiques, comme si l' existence est une quête spirituelle vers le mal...

Mais la vie est là et sans demander aux autres de faire, elle fait  et le cours des choses change.

Pris dans cette spirale les acteurs, les personnages vont et nous embarquent dans une issue non prévue... là est l'art de l'auteur.

La mise en scène de Lili Vachet est succincte mais fonctionne correctement.

Les comédiens Nathalie Comtat, David Ritas, Tony Moscto, Lili Vachet et Philippe Garcia assurent et l'auteur subsiste.

C'était une grande première du Théâtre du Rempart qui endossait la production, une façon de s'affirmer, de prendre sa place , de se positionner dans le milieu théâtral...

"Quai du bonheur", de Philippe Garcia

Théâtre du Rempart

 56 Rue Rempart Saint-Lazare,

84000 Avignon

04 90 85 37 48

les 6,7 et 8 mai

et durant le festival d'Avignon à la Petite Caserne rue Carreterie.