Un festival original dans un lieu pour le moins très original
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
22-10-2016

La Compagnie Interface a lancé cette année le premier festival international du Balcon du Ciel à Nax dans le Valais Suisse du 18 au 25 septembre 2016.

Un festival original dans un lieu pour le moins très original

Dans la montagne sur un promontoire au dessus de la ville de Sion a été édifié un théâtre aux parois de verre, quel site et quel théâtre !!! majestueux....

La volonté de son directeur artistique inscrit le festival dans  l'échange et la transmission.

Mais aussi faire connaître la montagne et la faire apprécier

Au départ le lieu a été créé pour être un espace de liberté, les murs s'évaporent les choses et les êtres ne sont pas enfermés, ils sont libres. Ensuite André Pignat a voulu que qu'à partir de ce théâtre, lors du festival on puisse transmettre c'est ainsi que des conférences de Germaine Cousin ont permis de connaître la montagne et surtout ses plantes et leurs bienfaits. Germaine, une dame de 92 ans jeune comme un cabri, le verbe haut, l'humour au coin des lèvres; une femme qui a vécu une dure vie de labeur mais qui a gardé une fraîcheur peu commune et un savoir immense.

Tous les soirs l'hypno-théâtre d'Eric Sam nous a entraîné dans les sphères des contes pour enfants en étant participants pour revivre ces contes, une expérience d'hypnose très curieuse qui montre combien la conscience humaine peut être guidée et faire sortir l'individu des barrières qu'il se construit.

Les après-midi, de son côté, Lucy Hopkins a ouvert un atelier-théâtre basé sur « comment rester libre et joyeux malgré toutes les règles sociales qui nous contraignent ». Un expérience théâtrale ludique se déroulant sur les gazons du Balcon dans une ambiance « très cool » comme le dit si souvent Lucy.

Enfin une série de spectacles d'horizons très variés allant de Mama Khan la mémoire du monde interprétée par Khadija El Mahdi la conteuse le 18. Le 19 c'était au tour de Les épis noirs qui apportaient une note de musique dans leur « Romance sauvage », une référence dans le milieu du théâtre musical.

 Le 20 à 19 h Juliette Morel, jeune danseuse est venue présenter son magnifique solo « Cassandre ».

Le même jour en soirée à 21h la Compagnie Interface a donné son spectacle « J'ai hâte d'aimer », un formidable et beau hymne à la vie.

Le 21 à 21h le Théâtre du Balcon d'Avignon est venu présenter « J'ai soif » une mise en scène de Serge Barbuccia à partir d'un texte de Primo Levi et de la musique de Joseph Haydn interprétée par Roland Conil au piano.

 Le 22 à 21h le grand acteur français Michel Le Royer a joué avec merveille « Et mon mal est délicieux » sur une mise en scène de Gérard Vantaggioli.

Le 23 à 21h Pascal Rousseau a présenté son spectacle de cirque rempli de poésie « Ivre d'équilibre » et a terminé avec une salle debout pour l’acclamer.

Le 24 concert « Avec des fourmis dans les mains » grand prix de l'académie Charles Cros

Et pour clôturer le 25 l'ancien danseur étoile de Béjart présentait sa chorégraphie « Voulez-vous danser Gainsbourg » et à 21h la Compagnie Interface a joué avec brio « Les hérétiques » sur le propos de l’inquisition au moyen âge mais qui replace cette idéologie dans notre temps.

Enfin André Pignat a annoncé la création d'une action qui va démarrer avec plusieurs partenaires , « La Green Mobility » pour que le Val d'Herens devienne lieu où l'on circule avec des véhicules à moteur électriques... Une belle démarche dont on souhaite voir le développement.

Ainsi le Balcon du ciel devient bien un espace de liberté et d'échange à en voir toutes les personnes qui une fois le spectacle fini se retrouvaient autour d'une verre dans une grande harmonie.

Un très beau festival qui laisse bien des étoiles et des lumières dans les têtes comme celles de la vallée qui montaient rejoindre le firmament.

Un festival original dans un lieu pour le moins très original
The Decay Show - Louis Thomann