"Déshabillez mots, Nouvelle collection", de et par Léonore Chaix et Flor Lucienne
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
22-07-2017

"Déshabillez mots, Nouvelle collection", de et par Léonore Chaix et Flor LuciennePetit Louvre, Chapelle des templiers, 4 rue Félix Gras, à 14h30 (relâche le 25)

Un feu d'artifice de bons mots, une plongée dans la langue française.

Deux superbes auteurs mais aussi deux comédiennes.

Ah la langue française, quel plaisir de pouvoir s'y vautrer avec malice, s'étirer au son des mots et se glisser dans les interstices des verbes, des locutions... et... des idées reçues.

Les mots fleurissent sans attendre la saison et ce spectacle est un baume au cœur en une époque où les mots perdent de la valeur, du sens et de la forme dans l'utilisation des SMS.

Il y a quelques années Léonore Chaix et Flor Lurienne ont réveillé les auditeurs de France inter avec trois minutes d'antenne sur les mots. De là est né le spectacle qui a tourné des années et revient en nouvelle version à présent pour le festival.

La scénographie de Nicolas Simon est une merveille, ces quatre cubes à fonctions multiples, ces lampes led radio commandées déplaçables pour créer d'autres ambiances... on ne perd pas une seconde et de ce fait on profite de ces mots bien assemblés dans une ambiance très cosy.

Lorsqu'on les entend nous viennent en mémoire les sketchs de Devos et de Roca... mais attention elles sont toutes autres, leur discours est original.

Le débit est rapide, les mots fusent, s'interpellent, se répondent s'opposent dans une fracas de lettres et un aisance remarquable des comédiennes. Elles sont là avec ces mots qui pourraient en dire plus long, mais qui sont domptés, dominés par deux femmes qui n'ont pas l'air d'être des dompteuses de mots et qui le sont pourtant, elles cachent fort bien leur jeu.

Deux femmes exemplaires dans leur usage de la langue française, dans leur jeu de scène, un moment bien réconfortant. Elles déshabillent les mots, vont au centre de leur sens, de leur intimité, les font tournoyer, virevolter et nous laissent dans un fracas de rires.

de et par Léonore Chaix et Flor Lucienne, mise en scène Marina Tome, scénographie et lumière Nicolas Simonin