"NoShow / un show-must-go-on tout prix (Le)"
crit par Elissa KOLLYRIS   
27-07-2017

"NoShow / un show-must-go-on  tout prix (Le)"Théâtre 11 Gilgamesh-Belleville, 11 boulevard Raspail à 23h (relâche le 18 juillet)

Le NoShow, création collective.

Une coproduction du Collectif Nous Sommes Ici & du Théâtre DuBunker.

Avec François Bernier, Véronique Chaumont, Annabelle Pelletier-Legros, Ève Pressault, Hubert Lemire, Sophie Thibeault. 

Libres de payer le tarif qui leur convient – six tranches étant proposées : 0 (culte du dimanche), 12 (entrée d'une place de cinéma), 20 (strapontin du IN), 33 (pass journée Arles), 55 (heure de massage) ou 90 euros (match de foot) –, les spectateurs se retrouvent par la suite face à une scénographie froide qui s'apparente à un salle de conférence. Les acteurs arrivent un par un, l'air grave. Et en effet l'heure est grave. Les comptes de la billetterie vont être faits. Et certains acteurs vont devoir quitter la scène, pour que les autres, restant, soient payés décemment.

S'ensuit un enchaînement de situations loufoques dans lesquelles les acteurs vont devoir se vendre à tout prix pour être élu par le public. Les malchanceux se retrouvant éjectés de la scène entament une grève devant le Théâtre Gilgamesh. Drôle et mordant, mais aussi parfois un peu excessif, le NoShow se fait satire de notre société de consommation, où tout se vend et s'achète, et dévoile les conditions précaires de comédiens dans un Québec peu clément sur les subventions.