"Potentiel érotique de ma femme (Le)", de David Foenkinos
Écrit par Jean-Michel GAUTIER   
26-07-2018

"Potentiel érotique de ma femme (Le)", de David Foenkinosdu 6 au 28 juillet 2018 à la Luna à 19h20

Un potentiel parfois caché mais au combien original

mené par une troupe d'enfer

Au début était un roman à succès de David Foenkinos. Combien de gens l'ont lu et aimé ? Ces personnages et les situations qu'ils engendrent sont assez surréalistes. Cet humour toujours en contre chant. Ce dynamisme des comédiens qui incarnent une foule de personnages... On pourrait croire que la pièce va dans tous les sens, eh bien non. Elle va droit au but fustigeant au passage les collectionneurs, les joueuses de tennis, les cyclistes et bien d'autres...

En deux mots, c'est l'histoire d'un homme qui a une passion : les collections. Rien ne l’arrête, il les empile avec un plaisir non dissimulé jusqu'au jour où il rencontre Brigitte qui va éveiller en lui une nouvelle passion... autour de lui famille et amis vont nous entraîner dans une comédie désopilante dont chacun des personnages tirent les ficelles.

Sophie Accard et Léonard Prain ont écrit une adaptation qui fait mouche, les personnages sont croqués comme dans une bande dessinée.

Sophie Accard signe une mise en scène fort enlevée en petits tableaux qui font mouche à chaque coup, quelques mots, une situation et le rire se déploie.

Les acteurs tirent bien leur épingle du jeu avec une interprétation très juste et pleine d'humour d'une foule de personnages que nous laisserons sous silence pour éviter d'en écrire trop.

Léonard Boissier est Hector le personnage central, grand et délicieux benêt à lunettes.

Jacques Dupont est Marcel, le père paré d'une paire de moustaches impressionnante en souvenir de son père tué par les Prussiens - enfin c'est ce qu'il dit. Un jeu très juste, c'est net, sans fioriture.

Anais Merienne est Laurence la mère, absolument craquante.

Benjamin Lhommas est le frère aux phrases toutes faites, une façon d'écarquiller les yeux qui laisse rêveur.

Sophie Accard est Brigitte, celle qui va bouleverser le héros, on comprend pourquoi....

Enfin Léonard Prain est le narrateur, celui qui conduit la pièce, explique, le maître du jeu, un bel aplomb.

C'est donc une éblouissante brochette de jeunes talents qui s'en donnent à cœur joie, qui nous entraînent pour une heure et demie de fous rires en fous rires. A noter la musique, elle est fort présente et fort délicieuse. Quel plaisir rafraîchissant bien apprécié sous la canicule.

d'après David Foenkinos

adapté par Sophie Accard er Léonard Prain

mise en scène Sophie Accard

avec Sophie Accard, Léonard Boissier, Jacques Dupont, Benjamin Lhommas, Anaïs Merienne et Léonard Prain

scénographie Blandine Vieillot

costumes Atossa

musique Cascadeur

chorégraphie Bolewa Sabourin